Les Charmerettes et ses terres agricoles échappent à une opération immobilière

Retoqué
Bref
le 26 Nov 2020
9
La plantation de courges des Charmerettes.

La plantation de courges des Charmerettes.

Le dernier maraîcher du quartier du Cabot, Jean-Louis Zurbuch et les associations de protection de l’environnement peuvent souffler. Les terres agricoles du domaine des Chamerettes, appartenant à une fondation suisse, sont sauvées. Le projet immobilier d’élever un immeuble d’habitation de six étages aura bien du mal à voir le jour.

Comme le révèle La Marseillaise, la nouvelle municipalité a refusé catégoriquement de céder un terrain communal. Elle l’a signifié, vendredi dernier, lors d’une visioconférence qui réunissait le promoteur Spirit, la Fondation Helvetia Massilia, propriétaire du domaine, le consul général de Suisse, l’adjointe à l’urbanisme, Mathilde Chaboche et l’adjointe de la préservation des sols, Aïcha Sif. Or, sans ce terrain, il sera impossible de relier le projet immobilier au prolongement du boulevard Urbain Sud.

Le projet était pourtant bien avancé. En début d’année, l’ancienne municipalité avait délivré un permis de construire et le 27 janvier une délibération accélérait le déclassement du terrain communal et sa cession au promoteur.

Source : La Marseillaise

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Brallaisse Brallaisse

    J’écrivais avant la défaite de Vassal que la mairie avait passé une commande importante de stylos pour le service des permis de construire car ils en avaient besoin vu le nombre de permis délivrés par Gaudin pour sa clique de copains promoteurs immobiliers. Je constate avec bonheur que Rubirola a passé commande de gommes pour effacer ces derniers permis dans le même service , et cela est tant mieux.

    Signaler
  2. Tarama Tarama

    Le début du changement, peut-être. Bravo à la nouvelle municipalité.

    Signaler
  3. LN LN

    Alors là oui ! Bravo. Enfin une bonne nouvelle ! C’est notre cumulard du secteur qui doit l’avaler son stylo !
    Reste maintenant l’épineux problème du BUS. On a hâte car ca devient difficile les bouchons dans le coin

    Signaler
  4. petitvelo petitvelo

    voilà enfin une vision d’avenir qui n’a pas 30 ans de retard

    Signaler
  5. mrmiolito mrmiolito

    C’est super. Vu l’enthousiasme de Benoit PAYAN dans le doc “y’avait quoi à la cantine” à faire enfin produire des légumes localement pour les enfants, préserver les terres agricoles de Marseille est fondamental. Bravo !

    Signaler
  6. soleil marseillais soleil marseillais

    Bravo !! mais le plus dur reste à faire maintenant dans le 9 à savoir revenir sur le BUS pour sauver les jardins familiaux Joseph Aiguier et la pinède du Roy d’Espagne …. Marsactu faites nous un bon dossier sur ce sujet pour continuer à alerter sur ce problème majeur du tout voiture pour cet arrondissement et la main mise des promoteurs sur le foncier … au regard des décisions de justice complètement à rebours de l’intérêt général …

    Signaler
  7. Richard Mouren Richard Mouren

    D’autres terrains agricoles à revaloriser (maraîchage, cheminements piétonniers et cyclables) : ceux initialement prévus pour le passage de Linéa (13° 14°), projet abandonné en 2019……. Yapluka

    Signaler
  8. CathBZ CathBZ

    super!!!! Quel beau renouveau! Fini d”offrir la ville aux promoteurs ! Merci le Printemps

    Signaler
    • Jacques89 Jacques89

      Effectivement, ce serait dommage de mettre bâtiments et parkings sur un des rares coins où il y a de l’eau pour alimenter les coucourdes ; et elles sont gourmandes les carnes…

      Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire