Le projet d’hôpital privé à Saint-Barnabé dans l’attente d’une nouvelle validation de l’ARS

Étapes
Bref
Violette Artaud
17 Avr 2019 1

“Je n’ai aucun détail sur le nouveau projet et n’ai reçu aucun dossier. Quand nous serons saisis, nous regarderons”. C’est en ces termes que Philippe De Mester, le nouveau directeur de l’ARS Paca évoque le projet d’hôpital privé, qui doit voir le jour à Saint-Barnabé. Tandis qu’une première version de ce projet, qui consiste en un regroupement des cliniques de Beau regard et Vert coteau, a été recalé, les représentants du groupe Sainte-Marguerite ont dévoilé fin mars un nouveau projet.

“Nous espérons commencer les travaux en 2020. L’autorisation de l’ARS est toujours valable car le projet n’est pas modifié sur le plan médical. Elle prend fin en septembre, mais nous demanderons une prolongation”, expliquait alors Bruno Thiré, directeur général du projet. Ce que semble donc contredire le patron de l’agence d’État. “L’ARS a validé le regroupement, avec des activités qui restent à l’identique mais je ne connais pas le nouveau projet qui devra faire l’objet d’une nouvelle validation”. Philippe De Mester a cependant ajouté ne pas vouloir “remettre en question la place importante de l’hospitalisation privée” dans la région.


A la une

Un projet de décret met à mal la protection de la Sainte-Victoire et de la Nerthe
C'est un petit changement qui pourrait avoir de lourdes conséquences sur le paysage des Bouches-du-Rhône et en premier lieu sur ses sites classés. Le...
Urbanisme : la métropole devra mettre du social dans son plan
La victoire se joue parfois dans les détails. La vice-présidente chargée de l'urbanisme, Laure-Agnès Caradec se réjouit d'un avis favorable "rendu à l'unanimité" des...
L’ex-raffinerie de LyondellBasell de Berre attend toujours sa reconversion
Réparties entre quelques pins et d'immenses cuves d'acier, les dizaines de cheminées éparpillées à l’est de Berre-l’Étang font partie du paysage. Elles s'étalent sur...
Pour le théâtre Toursky, Richard Martin exige une rallonge de Jean-Claude Gaudin
Ils sont venus, ils sont tous là, rassemblés autour de Richard Martin sur la petite scène du Toursky. L'humeur est plus que jamais à...
Les taudis de la rue de Versailles bientôt démolis
Ces quelques immeubles décatis surplombés par l'autoroute A7 pourraient servir de maisons-témoins du mal-logement. Parmi ceux-ci, le 7 rue de Versailles tient le haut...
Logement, achat de l’hôpital Salvator : les dossiers chauds métropolitains du 16 mai
Prestement, la présidente Martine Vassal a fait retirer de l'ordre du jour le programme local de l'habitat (PLH) dont les maires du Pays d'Aix...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. Antoine de MeriaAntoine de Meria

    Philippe De Mester a cependant ajouté ne pas vouloir “remettre en question la place importante de l’hospitalisation “privée” dans la région.
    Au moins les choses sont claires.
    En revanche mesdames et messieurs de l’hôpital public vous pouvez commencer à “vous brosser”, les sans dents “à vous gratter” et les étudiants des CHU et notamment les internats marseillais qui sont classés derniers à “vous tirer”.
    Et dire que Gaudin est président de l’APHM, le ver dans la pomme vous dis je!

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire