Le marseillais Loïc Fauchon retrouve la tête du conseil mondial de l’eau

Rempile
Bref
Lisa Castelly
4 Déc 2018 4

Le marseillais Loïc Fauchon a été élu président du conseil mondial de l’eau (CME), a annoncé l’organisation par communiqué ce mardi. Celui qui est encore président de la société des eaux de Marseille retrouve là un poste qu’il avait occupé entre 2005 et 2012. Il était depuis lors président honoraire du CME.

L’organisation internationale, basée à Marseille, rassemble des organismes allant de la Banque mondiale aux agences des nations unies en passant par des associations et des entreprises en lien avec l’accès à l’eau à travers le monde. À l’occasion de son assemblée générale qui se tenait en fin de semaine dernière, l’association Eau bien commun PACA dénonçait “une machine de guerre contre le développement de la gestion publique et démocratique, de l’eau et de l’assainissement” et demandait la fin de la subvention municipale versée au conseil annuellement.

Comme le racontait Marsactu la semaine dernière, le conseil mondial de l’eau est attaqué en justice par des associations indiennes, qui s’estiment discriminées du fait que leur candidature pour participer au conseil n’a jamais abouti.


A la une

Le département refuse de conditionner ses aides aux communes à la construction de HLM
Comme un air de déjà-vu. Vendredi, au lendemain d'un conseil métropolitain marqué par la question de la lutte contre l'habitat indigne, l'assemblée départementale a...
Habitat indigne : la métropole lance le débat “du futur” et laisse le passé à la Ville
La tension est à la mesure de la gravité du moment. La présidente de la métropole, Martine Vassal égraine les prénoms des morts de...
À Saint-Just, un pique-nique protestataire pour dénoncer la grève des cantines
"Nous, parents d’élèves, sommes pris en otage !" Paquets de chips, pizzas et sandwichs sont au menu ce jeudi, pour agrémenter un pique-nique de...
Un mois après le drame rue d’Aubagne, le débat sur l’habitat indigne s’impose à la métropole
Le débat politique se déplace et l'action avec. À la suite du report en urgence par Jean-Claude Gaudin du conseil municipal prévu lundi, c'est...
Le temps de travail des agents municipaux met une nouvelle fois la pagaille à la cantine
Jeudi, pique-nique. Vendredi, c'est l'inconnu. Lundi, le grand trou noir. Le menu de la cantine de ces prochains jours ressemble à de l'emmental. Avec...
Martine Vassal paye de nouveaux vestiaires à 1,8 million au Cercle des nageurs
Combien coûtent des vestiaires de champions olympiques ? Si l'on en croit le rapport qui sera soumis au vote vendredi en commission permanente du...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. patrickpatrick

    encore un “machin” qui nous coute un bras et ne sert à rien. et en plus maintenant on peut le clamer “fauchon(s)”…

    Signaler
  2. Antoine de MeriaAntoine de Meria

    Au fronton du Panthéon est écrit la sentence suivante ” Aux grands hommes la Patrie reconnaissante”. Nous pouvons désormais inscrire sur l’Arc de Triomphe de la Porte d’Aix : ” Aux grands hommes les “Arrangements” reconnaissants”.

    Signaler
  3. ZumbiZumbi

    C’est comme pour le logement : on s’élit entre copains. Jusqu’au jour où une vraie enquête- qui ne sera prise en considération qu’après une catastrophe- révèlera l’état réel des réseaux souterrains à Marseille, avec le gaspillage d’eau et d’argent, mais aussi la dangerosité des sils imbibés pour les voies de circulation, voire pour certaines fondations des bâtiments… en attendant c’est très rentable pour les “champions” de l’eau.

    Signaler
  4. L.D.L.D.

    Un cas d’école de l’entre-soi.

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire