Le marseillais Loïc Fauchon retrouve la tête du conseil mondial de l’eau

Rempile
Bref
Lisa Castelly
4 Déc 2018 4

Le marseillais Loïc Fauchon a été élu président du conseil mondial de l’eau (CME), a annoncé l’organisation par communiqué ce mardi. Celui qui est encore président de la société des eaux de Marseille retrouve là un poste qu’il avait occupé entre 2005 et 2012. Il était depuis lors président honoraire du CME.

L’organisation internationale, basée à Marseille, rassemble des organismes allant de la Banque mondiale aux agences des nations unies en passant par des associations et des entreprises en lien avec l’accès à l’eau à travers le monde. À l’occasion de son assemblée générale qui se tenait en fin de semaine dernière, l’association Eau bien commun PACA dénonçait “une machine de guerre contre le développement de la gestion publique et démocratique, de l’eau et de l’assainissement” et demandait la fin de la subvention municipale versée au conseil annuellement.

Comme le racontait Marsactu la semaine dernière, le conseil mondial de l’eau est attaqué en justice par des associations indiennes, qui s’estiment discriminées du fait que leur candidature pour participer au conseil n’a jamais abouti.


A la une

Travailleuses détachées à Arles, elles ont lancé l’alerte contre le servage moderne
Yasmine et sa cousine K. grandissent à Tarragone, en Catalogne, bien loin de la plaine fertile du pays d'Arles. En 2011, la crise les...
Au 11 rue d’Aubagne, les locataires vivent dans l’inquiétude et sous les étais
"Je rêve régulièrement que je suis sous les gravats, et que ma fille me cherche." Depuis le 28 février 2018, Nadia Bechari habite Noailles,...
Drame de la rue d’Aubagne : comment la justice a avancé en six mois
Les trois juges travaillent dans la discrétion, patiemment. Ils recueillent un par un les éléments qui, dans plusieurs années, permettront à un procès de...
Enquête judiciaire sur les effondrements de la rue d’Aubagne : le rapport qui accuse
Il est une des pièces-clefs du dossier de Matthieu Grand, le juge d'instruction chargé de l'affaire de la rue d'Aubagne, avec ses deux collègues...
Un projet de décret met à mal la protection de la Sainte-Victoire et de la Nerthe
C'est un petit changement qui pourrait avoir de lourdes conséquences sur le paysage des Bouches-du-Rhône et en premier lieu sur ses sites classés. Le...
Urbanisme : la métropole devra mettre du social dans son plan
La victoire se joue parfois dans les détails. La vice-présidente chargée de l'urbanisme, Laure-Agnès Caradec se réjouit d'un avis favorable "rendu à l'unanimité" des...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. patrickpatrick

    encore un “machin” qui nous coute un bras et ne sert à rien. et en plus maintenant on peut le clamer “fauchon(s)”…

    Signaler
  2. Antoine de MeriaAntoine de Meria

    Au fronton du Panthéon est écrit la sentence suivante ” Aux grands hommes la Patrie reconnaissante”. Nous pouvons désormais inscrire sur l’Arc de Triomphe de la Porte d’Aix : ” Aux grands hommes les “Arrangements” reconnaissants”.

    Signaler
  3. ZumbiZumbi

    C’est comme pour le logement : on s’élit entre copains. Jusqu’au jour où une vraie enquête- qui ne sera prise en considération qu’après une catastrophe- révèlera l’état réel des réseaux souterrains à Marseille, avec le gaspillage d’eau et d’argent, mais aussi la dangerosité des sils imbibés pour les voies de circulation, voire pour certaines fondations des bâtiments… en attendant c’est très rentable pour les “champions” de l’eau.

    Signaler
  4. L.D.L.D.

    Un cas d’école de l’entre-soi.

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire