Le président de la Société des eaux de Marseille cédera sa place en juin

Départ
Bref
Adrien Simorre
14 Nov 2018 2

Dans le cadre d’une présentation de la gouvernance de la Société des eaux de Marseille (SEM), son président Loïc Fauchon a annoncé qu’il quittera la société en juin 2019, rapportent Les nouvelles publications. À la tête de l’entreprise depuis 27 ans, il avait aussi pesé dans l’accueil à Marseille en 2012 du Forum Mondial de l’eau, organisé par le Conseil mondial de l’eau dont il était alors le président. Celui qui a développé la présence internationale de la SEM, notamment en Afrique, évoquait volontiers son engagement international en faveur de la « cause de l’eau », comme lors de sa mission de rapporteur spécial à la Cop 22 (La Provence).

Plus récemment, il avait été mis en cause sur les conditions d’attribution de marchés de l’eau et de l’assainissement de la communauté urbaine Marseille Provence métropole en 2013. Le parquet national financier mène depuis 2017 une enquête pour trafic d’influence, de favoritisme et de prise illégale d’intérêts. C’est dans ce cadre que Loïc Fauchon avait alors été entendu sous le régime de la garde à vue (voir notre article).

La SEM, filiale de Veolia, est en charge de la distribution de l’eau potable à Marseille depuis plus de 50 ans, et cumule des marchés dans 70 collectivités de la région PACA. Une période de transition était ouverte depuis le dernier conseil d’administration d’avril, qui avait vu la désignation de Sandrine Motte au poste de directrice générale de la SEM. Le nom de celui qui succédera à ce poste hautement stratégique n’a pas été évoqué.

Source : Les Nouvelles Publications

A la une

L’État remet à plus tard le sauvetage de l’étang de Berre au bord de l’asphyxie
"Faut-il réhabiliter l'étang de Berre ?". Alors que l'état alarmant du site ne fait plus de doute (lire notre article), l'État vient de remettre...
L’éditorial de FOG qui fâche Bruno Gilles… et les journalistes de la Provence
Au sein des colonnes de La Provence, la plume de Franz-Olivier Giesbert, alias FOG, directeur éditorial du titre depuis 2017, va et vient avec plus...
Travaux ferroviaires sur la ligne Marseille-Aix : « modernisation » ou « projet dément » ?
Les voyageurs entre Marseille et Aix, et au delà vers les Alpes, verront-il un jour un service cadencé, à la régularité irréprochable comme cela...
La Bonne-mère, une basilique au bord de la crise de nerfs
Elle est un symbole de Marseille. Calée sur un ancien fort militaire dont elle tire son nom, elle est censée garder et protéger les...
Au sein de la gauche marseillaise, l’union, mais chacun à son rythme
Un "Mouvement sans précédent". Jeudi matin paraissait dans Libération un appel au "rassemblement inédit" pour les municipales à Marseille. Comme une impression de déjà-vu après...
Au tribunal, le squat Saint-Just tente d’obtenir un nouveau sursis
Est-ce le début de la fin pour le squat du 59 avenue de Saint-Just ? Après plusieurs reports, la première audience en vue de...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. Antoine de MeriaAntoine de Meria

    Est-ce bien celui qui est président du conseil d administration de la Safim ?
    Si cela est le cas, comme le monde est petit à Marseille ?

    Signaler
  2. Antoine de MeriaAntoine de Meria

    Est-ce bien celui qui est président du conseil d administration de la Safim ?
    Si cela est le cas, comme le monde est petit à Marseille ?
    N’en jetons plus 😊

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire