Le haut comité pour le logement des personnes défavorisés prend Marseille comme sujet

Tacle
Bref
le 27 Mar 2019
1

Ils ne sont là pour mâcher leur mots. « Situation d’incapacité de pouvoir publics à répondre digne des pays du tiers-monde », « système de crises chronicisées »… Les membres du Haut comité pour le logement des personnes défavorisées en visite à Marseille n’ont pas attendu l’issue de leur étude du cas marseillais pour exprimer leur consternation quant à la gestion de la crise qui a suivi les effondrements de la rue d’Aubagne. « On ne sait même pas combien il y a de gens à reloger, la Ville est obligée de passer par des associations : elle n’est pas capable de gérer », s’inquiète Christophe Robert, délégué général de la fondation Abbé-Pierre. Il en appelle à une « action immédiate » avec « des moyens extraordinaires pour soutenir les victimes ».

Invités par leur présidente, l’élue socialiste locale Marie-Arlette Carlotti, les membres du haut comité pour le logement des personnes défavorisés, ont fait de la lutte contre l’habitat indigne le sujet de leur prochain rapport en s’appuyant sur la situation marseillaise et celle de la Seine Saint-Denis. D’autres déplacements à Marseille sont prévus notamment afin d’ausculter les manquements passés et les annonces en cours de la métropole.

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. petitvelo petitvelo

    Marseille, 9-3, même combat !

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire