Le député Mohamed Laqhila répond aux soupçons de conflit d’intérêts

Écoute
Bref
Lisa Castelly
2 Nov 2017 0

Le député de la 11e circonscription des Bouches-du-Rhône, Mohamed Laqhila (Modem), réagit aux soupçons de conflits d’intérêts le concernant. Soulevée par la députée PS Valérie Rabault, la situation délicate du nouvel élu a été détaillée dans les colonnes de Marsactu (lire notre article) : ancien président de la fédération nationale des experts-comptables, il a défendu à l’Assemblée plusieurs amendements concernant sa profession. Par communiqué, Mohamed Laqhila répond aux critiques de sa consoeur parlementaire qu’il juge “inexactes et blessantes”. “Oui Madame Rabault, j’ai rédigé ces amendements en écoutant les experts-comptables ! J’avoue avoir écouté ces femmes et ces hommes qui après avoir prêté serment, s’engagent à faire respecter la loi et assument bon nombre de missions de services publics”, écrit ainsi le député.

“Madame Rabault a qualifié mes amendements de corporatistes au motif qu’ils ne portaient que sur les organismes de gestion agréés (OGA), poursuit-il. C’est absolument faux. Seuls trois des seize amendements que j’ai déposés en séance sur la première partie du projet de loi de finances faisaient référence aux professionnels du chiffre.” Il a aussi défendu quatre amendements similaires en commission.

En revanche, il ne revient pas sur les informations révélées par Marsactu qui confirment ses liens toujours forts avec sa corporation : le député est aujourd’hui encore administrateur d’un OGA, à titre bénévole, et emploie comme assistants parlementaires un salarié d’une entreprise d’expertise comptable dont il a la gérance ainsi que l’ancien délégué général d’ECF, un syndicat de la profession.

0
commentaires

A la une

Le parc national des Calanques fait tout un plan de ses merveilles et horreurs sous-marines
Le plongeur remonte sur le bateau et attrape sa feuille blanche et une règle. Il fait un croquis des reliefs marins avant de replonger...
À Tarascon, la papeterie polluante impunie rentrera-t-elle dans les clous ?
L'usine de pâte à papier Fibre Excellence Tarascon et le collectif « Halte à la pollution de Fibre Excellence » – composé de citoyens...
Après la tentative de suicide d’un des leurs, les migrants mineurs plus perdus que jamais
Ce n'est pas le premier rassemblement de mineurs isolés étrangers devant le conseil départemental. Mais ce jeudi 9 août, le contexte ajoute une note...
Pourquoi l’extension de l’ouverture des commerces le dimanche traîne
Les commerces de l'escale Borély passent une nouvelle saison sans pouvoir ouvrir le dimanche. Le centre commercial du Prado connaît un premier été sans...
En période de pic comme le reste du temps, Marseille à la traîne pour réguler la voiture
Pendant deux semaines, la donne a changé. Pour décourager les visiteurs de passage de circuler en voiture, le tarif des horodateurs a été doublé,...
Après des mois de conflits, la cession du McDonald’s Saint Barthélémy frôle le drame
Sur la terrasse du McDonald's de Saint Barthélémy, ce mardi après-midi, le temps s'est comme arrêté. Une trentaine de salariés de ce fast-food des...

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire