La Ville met sous astreinte la Soleam pour le retard de ses travaux de sortie de péril

Sanction
Bref
le 27 Avr 2022
8

160 euros par jour, soit près de 5000 euros par mois. Voilà la somme dont la Soleam devra s’acquitter jusqu’à la sortie du péril du 19 rue Nationale. L’arrêté d’astreinte administrative, signé le 8 avril par la Ville, vise à forcer la main à la société publique, dont elle est elle-même actionnaire minoritaire aux côtés de la métropole. Il lui est reproché sa “défaillance dans la réalisation des mesures prescrites” et “l’absence de documents attestant l’avancement des travaux” malgré le délai supplémentaire de six mois accordé il y a un an précise La Marseillaise.

Pour expliquer son retard alors que l’immeuble est en péril depuis novembre 2018, la Soleam met en avant les perturbations liées à la crise sanitaire alors qu’une rénovation complète pour des logements sociaux aurait déjà débuté. Une mise sous pression qui porterait ses fruits selon le quotidien, avec une visite technique sur place ce mardi 26 avril.

Source : La Marseillaise

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Brallaisse Brallaisse

    Le pétillant Lionel , qui pourtant n’est qu’à 70 % de ses capacités selon ses dires est complètement dépassé.Il ne gère rien ,et cet épisode en est un bon exemple.De plus et en ce moment, il est en train de s’occuper du cas du Didier Reault,qui ne vaut pas mieux d’ailleurs .Tous les deux ont des visées communes sur la députation.Toujours plus,no limits à la goinfrerie.
    Ces accumulations, ces empilements de fonctions sont insupportables.
    En parallèle,j’attends avec impatiente les règlements de comptes à l’extrême droite, et les championnats départementaux de parachutisme acrobatique chez LFI.
    Janvier est le mois du “blanc” , Mai et Juin seront ceux de la boule puante.

    Signaler
    • Mars, et yeah. Mars, et yeah.

      Le pouvoir est la drogue la plus dure, vous le savez bien ! Sous couvert d’une prétendue bienveillance, Lionel enchaîne les posts facebook où il vante le travail de sa mairie de secteur… surtout quand il s’agit de travaux de la SOLEAM ou de 13 Habitat pour lesquels la mairie de secteur n’est pour rien.

      Lui seul l’intéresse, et on le laisse faire, et on le réélit. Il y a de quoi se poser des questions.

      Signaler
  2. Electeur du 8e Electeur du 8e

    L’inaction de la Soleam fait partie de la légende marseillaise. On se souvient du bilan dressé par la CRC pour la période 2010 – 2018 : pour la production de logements neufs comme pour la rénovation, cette société a réalisé entre 1 % et 2 % de son programme initial. Un véritable exploit : https://marsactu.fr/soleam-bras-casse-de-la-metropole-dans-la-renovation-du-centre-ville/

    Apparemment, son polyprésident actuel semble satisfait de ce rythme. Mais c’est normal : nulle part on n’a jamais transformé un âne en cheval de course.

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Vous êtes dur pour les ânes qui sont très fins et utiles,eux.Le qualifcatif de poney était peut être plus juste car vu les polyactivités du Lionel en question,il mériterait bien le surnom de Poly,

      Signaler
  3. Pascal L Pascal L

    Mais qui paie vraiment les amendes de la Soleam ?

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Vous et nous , en résumé ,les contribuables.Comme d’habitude. La Soleam est une entreprise publique locale.C’est du circuit fermé,vu que personne n’est responsable de rien dans ce barnum.Donc ces pénalités nous amusent, et au pire ,plus Payan pénalise la Soleam ,qui ne fiche rien,plus cela nous coûte cher.
      De toutes les façons,quand l’on voit les peines ou amendes infligées aux politiques, Cf Gaudin avec 10 000 euros pour des millions détournés,dans le cas présent,le pétillant Lionel aurait pris 50 lignes.C’est dire.
      Le seul truc,c’est lors du prochain rapport de la Cour Régionale des Comptes, cette dernière constatera les pénalités et la mauvaise gestion de la Soleam.
      Mais cela nous le savions déjà et sans aucun effet, comme d’habitude.

      Signaler
  4. Mars, et yeah. Mars, et yeah.

    La SOLEAM est composée entre autres de 2 directions opérationnelles de tailles (effectifs) équivalentes. L’une produit plusieurs dizaines de millions d’euros de travaux par an (les ZAC et des bâtiments publics, qu’on les aime ou pas) et l’autre moins de 5 M€ par an.

    Il y a soit un problème de productivité chez la direction qui produit peu (celle justement concernée par cette astreinte), soit une erreur d’appréciation dans la capacité à produire dans le contexte (ça peut vraiment être compliqué de travailler dans le centre-ville des fois), soit un mélange des deux.

    Quoi qu’il en soit :
    – LRP est président depuis plus de 18 mois, il devrait avoir eu le temps de faire bouger autre chose que le 9/10 quand on l’écoute se décrire
    – cette astreinte est liée à un bien acquis dans le cadre d’une opération dont la SOLEAM est concessionnaire : le coût de l’astreinte est donc payé par l’opération … donc par nous tous.

    Tout le monde est coupable ici, et le rapport de la CRC le rappelle :
    – donneurs d’ordre (Métropole et la Ville à l’époque) incompétents et absents, donc des opérations mal montées et pas pilotées
    – équipes inadaptées et pas ou mal managées, donc au ralenti
    – LRP (on ne va pas refaire la liste à la Prévert de sa regrettable contribution à ce système)

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Er puis ce matin dans la Provence,cette formule insupportable : la Soleam investit.Elle n’investit rien, c’est nous avec nos impôts et en plus leurs utilisations est déficiente.
      Cette manie de s’accaparer le bien des autres me gonfle.

      Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire