La Ville d’Allauch dresse un portrait dithyrambique de son maire sur son nouveau site

DITHYRAMBE
Bref
Jean-Marie Leforestier
25 Oct 2018 2

Le rose a envahi le site Internet de la Ville d’Allauch et cela n’a rien à voir avec l’opération de sensibilisation au cancer du sein qui affiche un peu partout ses couleurs. À la faveur d’un coup de frais graphique, la municipalité a aussi réécrit le portrait de son maire, Roland Povinelli (PS) à l’encre particulièrement sympathique.

Celui qui préside aux destinées de la Ville depuis 1975 possède “une personnalité hors du commun” doublé d’un “sens inné de la chose publique, allié à un réalisme permanent et une puissance de travail peu commune”. “Il est proche de ses concitoyens, pour lesquels il se bat pour mener à terme un certain nombre de thèmes bien définis, chers à ses convictions”, poursuit le texte.

Cette biographie ne dit pas en revanche que Roland Povinelli, qui en est à son neuvième mandat, est actuellement mis en examen pour “abus de confiance, faux, utilisation privative de domaine public et détournement de fonds publics”. On lui reproche notamment l’emploi de sa belle-fille esthéticienne comme assistante parlementaire, la promotion irrégulière de sa directrice de cabinet et la privatisation à des fins personnelles d’une bastide municipale.


A la une

Bernard Tapie veut licencier le principal syndicaliste de La Provence
La scène se déroule non pas à Marseille mais à Paris d'où Bernard Tapie dirige son journal, La Provence. L'actionnaire principal tient ses conseils...
Habitat indigne : l’État et les collectivités rejouent leur éternel ping-pong
"Jean-Claude, cela serait bien que nous appelions Julien Denormandie et Jacqueline Gourault lundi matin. Je la connais bien, elle était au Sénat avec moi"....
Violences à la marche de la colère, manifestants et policiers se rejettent la faute
Fierté et déception. C'est dans cet état d'esprit que les organisateurs de la marche de la colère faisaient le bilan devant la presse. Fierté...
Un nuage de lacrymo trouble la colère des Marseillais
Un énorme nuage de lacrymogène en guise de réponse à la contestation pacifique. À 19 h 30, une partie des 8000 manifestants comptés par la police...
Emportée par la vague #BalanceTonTaudis la mairie tente de garder la tête hors de l’eau
"Depuis que ça a été lancé, c'est une avalanche. Ça noie complètement le service gestion des risques parce qu'on est appelé de partout." Ce week-end,...
Avec le drame de la rue d’Aubagne, la Ville au cœur d’une nouvelle tempête judiciaire
Personne n'aurait pu imaginer une telle fin. Alors que son dernier mandat entame son dernier tournant, Jean-Claude Gaudin se trouve au cœur d'une nouvelle...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

    • ZumbiZumbi

      Le rédacteur n’a pas poussé le zèle jusqu’à se relire avant de publier. Ainsi écorche-t-il le nom d’un Marseillais mondialement connu dont le nom a été donné à un collège, et nous apprend-il que le maire de l’océan de lotissements bâtis sur des sentiers ruraux a de drôles de pratiques proches du bondage : il s’attache sur des dossiers !

      Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire