La sous-préfète du Havre nommée préfète déléguée pour l’égalité des chances à Marseille

Arrivée
Bref
Benoît Gilles
10 Juil 2019 5

Dans le jargon administratif, leur surnom est PDEC, pour préfet délégué pour l’égalité des chances. Le poste était resté vacant avec le départ de Marie-Emmanuelle Assidon pour le comité d’organisation des jeux olympiques de Paris en 2024. La nouvelle préfète en charge des questions liées à la politique de la ville, notamment en charge de l’habitat et de l’insertion économique, se nomme Marie Aubert.

Elle était depuis 2017 sous-préfète du Havre. Ancienne élève de l’école nationale de l’administration (ENA), elle a effectué une grande partie de sa carrière dans la préfectorale, avec une courte incursion dans le cabinet d’Aurélie Filippetti, au ministère de la culture, en 2012. Elle aura la délicate tâche de suivre les questions d’habitat indigne après le drame de la rue d’Aubagne.


A la une

La relance accélérée du PPP des écoles paraît mal engagée
En février dernier, le tribunal administratif décidait d'annuler la délibération actant le recours au PPP, partenariat public privé à un milliard d'euros, pour la...
Le cas Benoît Payan, point de crispation de l’union de la gauche marseillaise
Tout occupé à son union inédite et nourrie d'horizontalité, le mouvement pour un "rassemblement inédit" de la gauche se détourne pour le moment de...
Les dossiers chauds du conseil municipal du 16 septembre 2019
D'abord la foire de Marseille, fin septembre, puis la rentrée politique. Depuis vingt ans, le rituel est quasi immuable avec seulement deux conseils municipaux...
Soutenue par Jean-Claude Gaudin, Martine Vassal espère éviter la « guerre des droites »
Le secret de polichinelle n'en est plus un. Après plusieurs mois de faux suspens, Martine Vassal a annoncé sa candidature aux élections municipales, vendredi...
L’étrange évacuation des habitants du 36 rue Curiol
"La Fondation Abbé-Pierre aimerait avoir des explications de Marseille Habitat sur le cadre légal de l'expulsion du 36 rue Curiol." En quelques mots mesurés,...
Plombé par un chantier coûteux, Artplexe délaisse l’art et l’essai pour le cinéma commercial
Il est le cinéma censé amorcer le renouveau de la Canebière. Artplexe, dont les travaux font face au kiosque des Mobiles, s'écarte soudainement de...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. lilicublilicub

    Et on aurait tant aimé que Marsactu, journal local d’investigation se penche sur le cas Marie-Emmanuelle Assidon reine du pantouflage avec aller-retour chez Havas mis en examen pour corruption (chef à verifier) dans le cadre de l’épopée de Macron à Las Vegas. Allez Benoit un effort!!!

    Signaler
  2. lilicublilicub

    Cher électeur du 8ème, aucune injonction à qui que ce soit et surtout pas à un media indépendant de la région marseillaise (Tiens au fait La Provence, le Provençal, la Marseillaise se décaleraient tout aussi indépendant entre 1990 et 2011…et ils n’ont rien vu venir de la corruption quasi généralisée de la classe politique locale).
    Simplement un constat: lors de la nomination de Assidon en catimini tel un dernier souffle de le Hollandie sur le départ, Marsactu n’a point eu le regard et l’investigation acérée qu’on a l’habitude de lui connaitre. Or l’interopérabilité entre Havas (ex Euro RSCG) et la gauche de gouvernement est depuis longtemps dans le viseur de magistrat… depuis l’époque où Fabius était 1er ministre.

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire