La famille de Zineb Redouane appelle à un rassemblement trois mois après sa mort

Hommage
Bref
Benoît Gilles
1 Mar 2019 1

L’octogénaire fermait ses volets le 1er décembre dernier, rue des Feuillants. Une manifestation se déroulait à ses pieds quand une grenade lacrymogène est venu la frapper au visage. Elle décèdera des suites d’une opération chirurgicale le lendemain (lire l’article de Mediapart repris sur Marsactu).

Ce samedi, à 11 heures, le comité de soutien à Zineb Redouane, mené par ses proches, organise un rassemblement sur le cours Belsunce. « Nous avons saisi la justice pour réclamer qu’elle lui soit rendue et qu’à travers elle, toute la vérité soit dévoilée sur les responsabilités à tous les niveaux d’implication », écrivent ses enfants. En attendant l’issue de cette enquête, ils souhaitent « que personne n’oublie notre maman et que sa mort ne soit pas passée sous silence ». Les participants sont invités à apporter une fleur pour témoigner de « l’amour de la vie qu’elle nous a transmis », écrivent-il encore.


A la une

Les dossiers chauds du conseil municipal du 16 septembre 2019
D'abord la foire de Marseille, fin septembre, puis la rentrée politique. Depuis vingt ans, le rituel est quasi immuable avec seulement deux conseils municipaux...
Soutenue par Jean-Claude Gaudin, Martine Vassal espère éviter la « guerre des droites »
Le secret de polichinelle n'en est plus un. Après plusieurs mois de faux suspens, Martine Vassal a annoncé sa candidature aux élections municipales, vendredi...
L’étrange évacuation des habitants du 36 rue Curiol
"La Fondation Abbé-Pierre aimerait avoir des explications de Marseille Habitat sur le cadre légal de l'expulsion du 36 rue Curiol." En quelques mots mesurés,...
Plombé par un chantier coûteux, Artplexe délaisse l’art et l’essai pour le cinéma commercial
Il est le cinéma censé amorcer le renouveau de la Canebière. Artplexe, dont les travaux font face au kiosque des Mobiles, s'écarte soudainement de...
Putsch et contre-putsch à l’UDE : lutte fratricide dans le parti de Madrolle et Bennahmias
Tempête dans un micro-parti. Alors que la semaine dernière, Christophe Madrolle annonçait son intention de se présenter aux municipales à Marseille, les tensions qui...
À Saint-Menet, le terrain de motocross sort discrètement de la piste
Le terrain de motocross de Saint-Menet continue de rater des rapports. Après les protestations des habitants de la Penne-sur-Huveaune, inquiets du bruit que l'activité...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. PromeneurIndignéPromeneurIndigné

    Elle ne serait pas décédée des suites d’une opération chirurgicale le lendemain ,si elle n’avait pas été hospitalisée car un « gardien » de la Paix, qui trainait dans sa rue ne l’avait blessé grièvement en la prenant pour cible avec son arme de service !On attend toujours les résultats de l’enquête de police !Un juge d’instruction a-t-il été désigné ?

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire