Hôtel-Dieu : l’aide de la mairie de Marseille à Axa remise en cause

Bref
le 22 Fév 2012
0

La grande grue rouge, qui surplombe le Panier et s'illumine la nuit, fait déjà partie du paysage depuis de long mois : si tout se passe comme prévu, les 194 chambres, le centre de conférences, le spa et le restaurant de l'Hôtel-Dieu (4 étoiles) seront livrés début 2013. Sans avoir obligatoirement de conséquence sur le chantier, le montage financier qui a permis un coup de pouce de la mairie de Marseille au groupe Axa menace en revanche s'écrouler.

Saisi notamment par Christian Pellicani, conseiller municipal communiste et président de l'association Citoyens 13, le tribunal administratif pourrait – s'il suit les conclusions du rapporteur public – annuler la délibération de prise en charge de 45% des travaux de restauration des parties classées du bâtiment et sa mise en lumière extérieure. "Soit en tout 2,49 millions d'euros", calcule La Marseillaise, qui ajoute des "facilités de paiement" pour le loyer et un "échelonnement sans intérêt" pour la vente d'un terrain attenant.

Pierre angulaire des reproches : ces avantages n'ont été connus qu'après le choix d'Axa, les autres candidats n'ayant donc pu les intégrer à leur offre. Une tentative de déconstruction de la politique immobilière de Jean-Claude Gaudin par son opposition qui fait suite à l'annulation par le même tribunal administratif d'un rabais sur la vente d'un terrain à Kaufman & Broad, cette fois-ci à l'initiative d'Europe Ecologie-Les Verts,

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire