Habitat indigne : les oppositions se réveillent

Réactions
Bref
Jean-Marie Leforestier
23 Nov 2018 1

Jean-Claude Gaudin fait face à des tirs croisés sur la question de l’habitat indigne. Alors que même la majorité du maire de Marseille vacille, trois communiqués émanant des oppositions reviennent sur le drame de la rue d’Aubagne. La charge la plus lourde émane des députés La République en marche (lire ici), emmenés par Alexandra Louis, auteur d’un rapport sur la copropriété dégradée du parc Corot à la rentrée dernière. “La Ville a été le maillon manquant de la chaîne”, estime cette dernière dans La Provence. Elle préconise un certain nombre de mesures comme celle consistant à “faciliter l’acquisition provisoire de logements par les autorités publiques” pour rénover les logements.

La gauche s’alarme elle aussi de la situation. Sophie Camard, suppléante du député du centre-ville Jean-Luc Mélenchon dénonce “un système de corruption, de mafia et de mépris des pauvres”. Elle réclame des mesures de soutien supplémentaires pour les sinistrés, “la réquisition” des logements vides de la rue de la République ou encore “la dissolution de la Soléam”, la société publique en charge de l’opération grand centre-ville. De leur côté, les conseillers municipaux PS Benoît Payan et Marie-Arlette Carlotti estiment que “les priorités comme la méthode doivent changer”. Ils demandent la “préemption immédiate des prochaines ventes à proximité pour reloger les familles ayant tout perdu” et, comme d’autres, la “création d’un organisme uniquement dédié à la lutte opérationnelle contre l’habitat insalubre”.


A la une

Mille logements et plusieurs tours pourraient pousser autour du Corbusier
Le bruit de la circulation du boulevard Michelet résonne jusqu'au pied de la Cité radieuse. L'unité d'habitation Le Corbusier classé au patrimoine de l'Unesco...
Sexisme en politique : dix élues marseillaises témoignent
Le 4 février dernier, le sénateur Rassemblement national Stéphane Ravier se lançait dans une attaque sexiste contre la conseillère municipale Europe écologie les verts...
Confortés par la justice, les opposants au PPP veulent un audit de toutes les écoles
Le 12 février sera marqué d'une croix rouge dans le calendrier des "anti-PPP". Architectes, instituteurs, parents d'élèves, professionnels du bâtiment, militants "attachés au service...
Pour le tribunal, le PPP des écoles nuit à l’intérêt des contribuables marseillais
Une scène peu familière aux affaires administratives, où les jugements sont d'ordinaire rendus par écrit. Ce mardi 12 février, l'annulation de la délibération municipale...
Pour soutenir le projet de grand hôpital privé, d’anciens patients démarchés par mail
C'est ce qui s'appelle mal tomber. Stéphane Mari connaît ça puisque c'est après une mauvaise chute en sport qu'il s'est retrouvé il y a...
Bruno Gilles et Sophie Camard s’essayent au débat des municipales avec un an d’avance
"Tu as peut-être les finalistes de la municipale sur ta photo... sur un malentendu !". La boutade est lancée par le sénateur LR Bruno Gilles,...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. ptit-marinptit-marin

    que Payant parle & râle, soit.
    mais cette pauvre et inutile carlotti… … ça fait désordre!!
    oust…

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire