Rapport sur le Parc Corot : la députée LREM Alexandra Louis demande une action urgente

Rapport
Bref
Benoît Gilles
16 Juil 2018 2

La députée LREM Alexandra Louis a profité ce vendredi d’une réunion sur les copropriétés dégradées en préfecture sous l’égide du ministre de la cohésion des territoires, Jacques Mézard, pour lui remettre un rapport sur la situation du parc Corot (13e). Ce document d’une quarantaine de pages, rédigé à son initiative, dresse un état des lieux de la copropriété dégradée et élabore un certain nombre de préconisations. Parmi celles-ci, la nécessité d’un travail plus efficace entre l’État et les collectivités, une lutte accrue contre les marchands de sommeil et la nécessité d’arrêtés d’insalubrité dans les parties privatives des bâtiments A et C.

La députée de la 3e circonscription, qui inclut le 13e arrondissement, salue les récentes avancées : le vote de 18 millions d’euros d’autorisation de programme par la métropole, l’arrêté d’insalubrité pris par la préfecture concernant les parties communes de la copropriété et l’hypothèse d’une déclaration de carence via la saisine du tribunal de grande instance (lire notre article). Enfin, Alexandra Louis esquisse la possibilité que le parc Corot puisse bénéficier du dispositif d’urgence “cœur de quartier” dont les sites bénéficiaires doivent prochainement annoncés par le chef de l’État.


A la une

Stéphane Ravier (RN) s’offre Eric Zemmour pour draguer la droite
Ils finissent les phrases l'un de l'autre, rougissent de plaisir à s'écouter parler, ricanent à chaque saillie provocatrice... À voir le flot d'atomes crochus...
Le musée subaquatique des Catalans lesté par la justice
Touché. Coulé ? Le projet d'un musée subaquatique au large de la plage des Catalans (7e) connaît un nouveau coup dur. Après des mois de...
La Ville de Marseille veut mieux réguler les trottinettes avec des emplacements dédiés
C'est un simple appel à projet de la Ville de Marseille mais il est riche d'enseignements. La mairie est en train de tirer les...
Élus et policiers municipaux plébiscitent les caméras portatives qui ne filment jamais
Les policiers municipaux de Marseille, de Venelles ou encore de Saint-Martin-de-Crau vont pouvoir redevenir vidéastes. Le 16 avril, le préfet de police des Bouches-du-Rhône...
[Document] Dès 2016, une étude comptait 1100 logements très dégradés à la Belle-de-Mai
Y a-t-il un tiroir spécial où la Ville range ses études urbaines ? Un tiroir avec la particularité d'avaler la clef avec laquelle il...
Marseille manque-t-elle de bureaux ? Le vrai du faux
Vœux de début d’année, inauguration, bilan….. À chaque sortie devant les journalistes,  Jean-Luc Chauvin l'assure : "Marseille manque de bureaux pour accueillir des entreprises...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. LaPlaine _LaPlaine _

    Cette démarche a le mérite d’exister mais avant que Mézard bouge une oreille…

    Signaler
  2. petitvelopetitvelo

    “Le propriétaire doit assurer le relogement des occupants. Le nouveau logement doit être décent et correspondre aux besoins des occupants. En cas de défaillance du propriétaire, le préfet prend les dispositions nécessaires pour reloger les occupants aux frais du propriétaire et majorés d’intérêts. Le propriétaire peut également faire l’objet de poursuites pénales.”
    Qu’est-ce qui retient le préfet depuis si longtemps ? L’incapacité à gérer le relogement ?

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire