Rapport sur le Parc Corot : la députée LREM Alexandra Louis demande une action urgente

Rapport
Bref
Benoît Gilles
16 Juil 2018 2

La députée LREM Alexandra Louis a profité ce vendredi d’une réunion sur les copropriétés dégradées en préfecture sous l’égide du ministre de la cohésion des territoires, Jacques Mézard, pour lui remettre un rapport sur la situation du parc Corot (13e). Ce document d’une quarantaine de pages, rédigé à son initiative, dresse un état des lieux de la copropriété dégradée et élabore un certain nombre de préconisations. Parmi celles-ci, la nécessité d’un travail plus efficace entre l’État et les collectivités, une lutte accrue contre les marchands de sommeil et la nécessité d’arrêtés d’insalubrité dans les parties privatives des bâtiments A et C.

La députée de la 3e circonscription, qui inclut le 13e arrondissement, salue les récentes avancées : le vote de 18 millions d’euros d’autorisation de programme par la métropole, l’arrêté d’insalubrité pris par la préfecture concernant les parties communes de la copropriété et l’hypothèse d’une déclaration de carence via la saisine du tribunal de grande instance (lire notre article). Enfin, Alexandra Louis esquisse la possibilité que le parc Corot puisse bénéficier du dispositif d’urgence “cœur de quartier” dont les sites bénéficiaires doivent prochainement annoncés par le chef de l’État.


A la une

Mille logements et plusieurs tours pourraient pousser autour du Corbusier
Le bruit de la circulation du boulevard Michelet résonne jusqu'au pied de la Cité radieuse. L'unité d'habitation Le Corbusier classé au patrimoine de l'Unesco...
Sexisme en politique : dix élues marseillaises témoignent
Le 4 février dernier, le sénateur Rassemblement national Stéphane Ravier se lançait dans une attaque sexiste contre la conseillère municipale Europe écologie les verts...
Confortés par la justice, les opposants au PPP veulent un audit de toutes les écoles
Le 12 février sera marqué d'une croix rouge dans le calendrier des "anti-PPP". Architectes, instituteurs, parents d'élèves, professionnels du bâtiment, militants "attachés au service...
Pour le tribunal, le PPP des écoles nuit à l’intérêt des contribuables marseillais
Une scène peu familière aux affaires administratives, où les jugements sont d'ordinaire rendus par écrit. Ce mardi 12 février, l'annulation de la délibération municipale...
Pour soutenir le projet de grand hôpital privé, d’anciens patients démarchés par mail
C'est ce qui s'appelle mal tomber. Stéphane Mari connaît ça puisque c'est après une mauvaise chute en sport qu'il s'est retrouvé il y a...
Bruno Gilles et Sophie Camard s’essayent au débat des municipales avec un an d’avance
"Tu as peut-être les finalistes de la municipale sur ta photo... sur un malentendu !". La boutade est lancée par le sénateur LR Bruno Gilles,...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. LaPlaine _LaPlaine _

    Cette démarche a le mérite d’exister mais avant que Mézard bouge une oreille…

    Signaler
  2. petitvelopetitvelo

    “Le propriétaire doit assurer le relogement des occupants. Le nouveau logement doit être décent et correspondre aux besoins des occupants. En cas de défaillance du propriétaire, le préfet prend les dispositions nécessaires pour reloger les occupants aux frais du propriétaire et majorés d’intérêts. Le propriétaire peut également faire l’objet de poursuites pénales.”
    Qu’est-ce qui retient le préfet depuis si longtemps ? L’incapacité à gérer le relogement ?

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire