Rapport sur le Parc Corot : la députée LREM Alexandra Louis demande une action urgente

Rapport
Bref
Benoît Gilles
16 Juil 2018 2

La députée LREM Alexandra Louis a profité ce vendredi d’une réunion sur les copropriétés dégradées en préfecture sous l’égide du ministre de la cohésion des territoires, Jacques Mézard, pour lui remettre un rapport sur la situation du parc Corot (13e). Ce document d’une quarantaine de pages, rédigé à son initiative, dresse un état des lieux de la copropriété dégradée et élabore un certain nombre de préconisations. Parmi celles-ci, la nécessité d’un travail plus efficace entre l’État et les collectivités, une lutte accrue contre les marchands de sommeil et la nécessité d’arrêtés d’insalubrité dans les parties privatives des bâtiments A et C.

La députée de la 3e circonscription, qui inclut le 13e arrondissement, salue les récentes avancées : le vote de 18 millions d’euros d’autorisation de programme par la métropole, l’arrêté d’insalubrité pris par la préfecture concernant les parties communes de la copropriété et l’hypothèse d’une déclaration de carence via la saisine du tribunal de grande instance (lire notre article). Enfin, Alexandra Louis esquisse la possibilité que le parc Corot puisse bénéficier du dispositif d’urgence « cœur de quartier » dont les sites bénéficiaires doivent prochainement annoncés par le chef de l’État.


A la une

La discrète vente de la villa de René Egger, l’architecte du Marseille d’après-guerre
Hissées sur les hauteurs du Roucas-Blanc, les luxueuses villas du Parc Talabot s'étendent dans l'enceinte fermée de la résidence. Parmi elles, une villa sur...
Le port suspend son projet de réaménagement du quai de la Lave pour « concerter » à nouveau
Le port a décidé de remettre l'ouvrage sur le métier. Un an et demi après avoir lancé un appel à manifestation d'intérêts pour le...
Emmanuel Patris (Un centre-ville pour tous) : « La charte du relogement n’est pas respectée »
Un centre-ville pour tous fait partie des associations qui ont participé aux négociations de la charte du relogement pour les personnes évacuées, finalement signée...
À peine libérée de sa tutelle, la fédération des chasseurs 13 déraille à nouveau
À peine sortie d'une année sous la tutelle d'un administrateur provisoire, la fédération des chasseurs des Bouches-du-Rhône pourrait y retourner. Malaise social, gouvernance défaillante,...
[La gloire de nos pierres] La bastide de Pagnol devenue temple maçonnique
Souvenez-vous. Le petit Marcel Pagnol, la famille encombrée de paquets, qui traverse anxieusement les terrains de superbes demeures à l'aide d'une clé secrète, raccourci...
La mairie « privatise » une partie du chemin qui mène à la plage de Corbières
"C’est scandaleux qu’ils aient installé ça, en plus c’est pas un petit portique, quoi !", s'agace un passant. "Je viens ici tous les jours,...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. LaPlaine _LaPlaine _

    Cette démarche a le mérite d’exister mais avant que Mézard bouge une oreille…

    Signaler
  2. petitvelopetitvelo

    « Le propriétaire doit assurer le relogement des occupants. Le nouveau logement doit être décent et correspondre aux besoins des occupants. En cas de défaillance du propriétaire, le préfet prend les dispositions nécessaires pour reloger les occupants aux frais du propriétaire et majorés d’intérêts. Le propriétaire peut également faire l’objet de poursuites pénales. »
    Qu’est-ce qui retient le préfet depuis si longtemps ? L’incapacité à gérer le relogement ?

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire