Rapport sur le Parc Corot : la députée LREM Alexandra Louis demande une action urgente

Rapport
Bref
Benoît Gilles
16 Juil 2018 2

La députée LREM Alexandra Louis a profité ce vendredi d’une réunion sur les copropriétés dégradées en préfecture sous l’égide du ministre de la cohésion des territoires, Jacques Mézard, pour lui remettre un rapport sur la situation du parc Corot (13e). Ce document d’une quarantaine de pages, rédigé à son initiative, dresse un état des lieux de la copropriété dégradée et élabore un certain nombre de préconisations. Parmi celles-ci, la nécessité d’un travail plus efficace entre l’État et les collectivités, une lutte accrue contre les marchands de sommeil et la nécessité d’arrêtés d’insalubrité dans les parties privatives des bâtiments A et C.

La députée de la 3e circonscription, qui inclut le 13e arrondissement, salue les récentes avancées : le vote de 18 millions d’euros d’autorisation de programme par la métropole, l’arrêté d’insalubrité pris par la préfecture concernant les parties communes de la copropriété et l’hypothèse d’une déclaration de carence via la saisine du tribunal de grande instance (lire notre article). Enfin, Alexandra Louis esquisse la possibilité que le parc Corot puisse bénéficier du dispositif d’urgence « cœur de quartier » dont les sites bénéficiaires doivent prochainement annoncés par le chef de l’État.


A la une

Le difficile retour au 22 rue des Feuillants
"Là, il y a un souci." L’agent du service de l’hygiène de la mairie semble embarrassé. Il est censé contrôler les travaux effectués suite...
Le chemin semé d’embûches d’un accord entre Les Républicains et En Marche pour Marseille
Martine Vassal, candidate plus que probable à la mairie de Marseille et Yves Moraine, le maire de des 6e et 8e arrondissements, se sont...
Total redémarre La Mède avec un modèle économique encore fumeux
Habemus Total. Une fumée s’envole dans le ciel de Châteauneuf-les-Martigues. Elle est noire et fait office d’annonce pour les riverains : la Mède redémarre...
L’ouverture nocturne de la plage des Catalans revient à la barre du tribunal
Sera-ce la bonne ? Une décision de la cour administrative d'appel est sur le point d'influencer le devenir de l'apéro-les pieds-dans-l'eau-d'un-coup-de-vélo. C'est en tout...
Malades de la pollution à Fos : « Les personnes peuvent aussi être expertes de leur corps »
L'équipe du projet de recherche Epseal vient de dévoiler le deuxième volet de son étude. En 2017, ces universitaires franco-américains lancent un pavé dans...
Les États généraux de Marseille oscillent entre contre-pouvoir et stratégie électorale
"Quitte à mettre les pieds dans le plat je vais le dire : je veux qu'il y ait un homme ou une femme issue...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. LaPlaine _LaPlaine _

    Cette démarche a le mérite d’exister mais avant que Mézard bouge une oreille…

    Signaler
  2. petitvelopetitvelo

    « Le propriétaire doit assurer le relogement des occupants. Le nouveau logement doit être décent et correspondre aux besoins des occupants. En cas de défaillance du propriétaire, le préfet prend les dispositions nécessaires pour reloger les occupants aux frais du propriétaire et majorés d’intérêts. Le propriétaire peut également faire l’objet de poursuites pénales. »
    Qu’est-ce qui retient le préfet depuis si longtemps ? L’incapacité à gérer le relogement ?

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire