François Bernardini annonce vouloir briguer un troisième mandat à la mairie d’Istres

Vœu
Bref
Benoît Gilles
9 Jan 2019 5

François Bernardini a annoncé lors d’une cérémonie de vœux à la population istréenne qu’il comptait se représenter pour briguer un troisième mandat lors des municipales de 2020, indique La Provence dans son édition locale. “Quels éléments me poussent à être candidat ? L’ambition de faire, d’agir, d’être pour sa commune. Des projets lancés qui demandent encore beaucoup de sérieux parce qu’il y a des obstacles à surmonter. Il faut de la détermination, du tempérament“, a-t-il indiqué balayant tout doute sur sa santé ou son âge.

Cndamné en 2002 pour ingérence, détournement de fonds publics, abus de confiance et abus de biens sociaux, il est réélu en 2008 et 2014 malgré cette condamnation à de la prison avec sursis assortie d’inéligibilité. Depuis un rapport de la chambre régionale des comptes particulièrement sévère sur sa gestion municipale, celle-ci fait l’objet d’une enquête préliminaire diligentée par le parquet national financier (lire notre dernier article).

Source : La Provence

A la une

Malades de la pollution à Fos : “Les personnes peuvent aussi être expertes de leur corps”
L'équipe du projet de recherche Epseal vient de dévoiler le deuxième volet de son étude. En 2017, ces universitaires franco-américains lancent un pavé dans...
Les États généraux de Marseille oscillent entre contre-pouvoir et stratégie électorale
"Quitte à mettre les pieds dans le plat je vais le dire : je veux qu'il y ait un homme ou une femme issue...
Maryse Joissains : “Les procès, tout ça, cela a été fait pour m’empêcher d’être candidate”
Élue depuis 2001, la maire Les Républicains d’Aix-en-Provence a annoncé à Marsactu son désir de briguer un quatrième mandat. À 76 ans, et malgré...
Trois immeubles menacent ruine et ferment une station de métro jusqu’à nouvel ordre
La place Jules-Guesde vibre de son activité habituelle, ce jeudi matin. Les turfistes cochent les cases autour du kiosque central. Quelques chibanis cherchent l'ombre...
La métropole met la première pierre à sa politique de lutte contre l’habitat indigne
La politique de lutte contre l'habitat indigne concentre les effets de contraste les plus radicaux : la réalité parfaitement abjecte des conditions de vie...
La décharge du Mentaure, où se croisent les intérêts des frères Guérini
C'est le dernier fil qui, selon le procureur de la République de Marseille, relie Jean-Noël Guérini à la première affaire qui porte son nom....

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. petitvelopetitvelo

    On ne change pas une équipe qui gagne 🙁

    Signaler
  2. alaingillesalaingilles

    a.gilles
    Ainsi il pourra continuer à bétonner et à appauvrir le centre historique de ses commerces de proximité. Pour les élections, il brandira à nouveau la menace du Front National et se fera réélire par tous ses obligés. A.G.

    Signaler
  3. Electeur du 8eElecteur du 8e

    Deux mandats au maximum, point. Inéligibilité définitive pour tout élu condamné pour délinquance financière, point. Ce n’est pas la peine de faire semblant de s’offusquer de la montée des populismes quand on donne à des élus malhonnêtes le droit de se faire réélire.

    Signaler
  4. julijojulijo

    On parie qu’il y aura plein de gens pour voter pour lui ??????
    Ah si les gilets jaunes, avaient eu l’idée et décidaient enfin de se rendre aux urnes……

    Signaler
  5. PiouPiou

    Le soutien renouvelé de l’électeur istréen à ce malfrat, condamné pénalement pour des faits commis en sa qualité d’élu, m’a toujours laissée perplexe… et chaque fois que j’y pense, je me dis que dans certains cas, on a les élus que l’on mérite…

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire