François Bernardini annonce vouloir briguer un troisième mandat à la mairie d’Istres

Vœu
Bref
Benoît Gilles
9 Jan 2019 5

François Bernardini a annoncé lors d’une cérémonie de vœux à la population istréenne qu’il comptait se représenter pour briguer un troisième mandat lors des municipales de 2020, indique La Provence dans son édition locale. “Quels éléments me poussent à être candidat ? L’ambition de faire, d’agir, d’être pour sa commune. Des projets lancés qui demandent encore beaucoup de sérieux parce qu’il y a des obstacles à surmonter. Il faut de la détermination, du tempérament“, a-t-il indiqué balayant tout doute sur sa santé ou son âge.

Cndamné en 2002 pour ingérence, détournement de fonds publics, abus de confiance et abus de biens sociaux, il est réélu en 2008 et 2014 malgré cette condamnation à de la prison avec sursis assortie d’inéligibilité. Depuis un rapport de la chambre régionale des comptes particulièrement sévère sur sa gestion municipale, celle-ci fait l’objet d’une enquête préliminaire diligentée par le parquet national financier (lire notre dernier article).

Source : La Provence

A la une

[C’est mon data] Où sont les 22 000 hectares de terres agricoles bétonnées depuis 25 ans ?
Prenez une carte de Marseille. Enlevez quand même un petit bout du massif des calanques. Vous avez une idée de la surface de terres...
Jean-Noël Consalès : “90% du maraîchage de la métropole est consommé à l’extérieur “
Rarement le contenu de nos assiettes a autant servi de miroir à notre civilisation. La qualité de ce qu'on mange, comment et où ces...
La marina fantôme cachée derrière le hangar J1
Derrière le projet du hangar J1, il y a un loup voire, vu le contexte marin, un requin. La métaphore animale est de rigueur...
Romain Capdepon : “Dans les réseaux, on voit d’abord les minots mais sans rien savoir d’eux”
Pour les "Minots" dont parle Romain Capdepon, il y a, au commencement, l'espoir de côtoyer un "destin social acceptable". Le premier livre du chef de rubrique...
BG
Plan d’urbanisme : “Il y a une volonté politique latente d’embourgeoiser le centre-ville”
Depuis ce lundi et jusqu'au 4 mars prochain, la métropole soumet à enquête publique l'un des documents clefs du développement des 18 communes qui...
Christian Burle, un vice-président bétonneur pour gérer l’agriculture à la métropole
Martine Vassal était l'invitée d'honneur des vœux du maire de Peynier. "C'était une évidence de donner à Christian Burle la délégation de l'agriculture", déclame-t-elle. À...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. petitvelopetitvelo

    On ne change pas une équipe qui gagne 🙁

    Signaler
  2. alaingillesalaingilles

    a.gilles
    Ainsi il pourra continuer à bétonner et à appauvrir le centre historique de ses commerces de proximité. Pour les élections, il brandira à nouveau la menace du Front National et se fera réélire par tous ses obligés. A.G.

    Signaler
  3. Electeur du 8eElecteur du 8e

    Deux mandats au maximum, point. Inéligibilité définitive pour tout élu condamné pour délinquance financière, point. Ce n’est pas la peine de faire semblant de s’offusquer de la montée des populismes quand on donne à des élus malhonnêtes le droit de se faire réélire.

    Signaler
  4. julijojulijo

    On parie qu’il y aura plein de gens pour voter pour lui ??????
    Ah si les gilets jaunes, avaient eu l’idée et décidaient enfin de se rendre aux urnes……

    Signaler
  5. PiouPiou

    Le soutien renouvelé de l’électeur istréen à ce malfrat, condamné pénalement pour des faits commis en sa qualité d’élu, m’a toujours laissée perplexe… et chaque fois que j’y pense, je me dis que dans certains cas, on a les élus que l’on mérite…

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire