France 3 Provence-Alpes dénonce le déferlement de commentaires racistes sur sa page Facebook

Vu sur le web
Bref
Violette Artaud
19 Jan 2018 3

La rédaction de France 3 Provence-Alpes a choisi la fermeté : elle signe ce vendredi un article intitulé « Notre page Facebook n’est pas un défouloir pour la haine et le racisme ». Les journalistes ont en effet relevé de nombreux commentaires haineux après la diffusion d’un reportage sur le quotidien des enfants Roms de Marseille.

« Ces commentaires sont injurieux, blessants pour les communautés visées dont les représentants et les soutiens nous contactent pour nous alerter. Nous bannissons aussi ceux qui dépassent les bornes. C’est notre responsabilité de média d’empêcher tout propos contrevenant à la loi sur nos publications et nos réseaux sociaux », écrivent sur leur site les journalistes de France 3 avant de rappeler la loi : le délit de diffamation raciale peut être puni d’un an d’emprisonnement et 45 000 euros d’amende.

3
commentaires
Source : France 3 Provence-Alpes

A la une

Métro Gèze : la métropole sort les rames
Non, on ne verra pas les fameuses armoires électriques car "le métro fonctionne en ce moment". À l'origine du retard considérable de la livraison...
À l’hôpital Nord, les manifestants désespèrent de voir un jour arriver le métro
Le choix du parvis de l'hôpital Nord, pour une manifestation en faveur d'un métro dans les quartiers Nord, a la force de l'illustration. À...
Policiers « escortés » par des scooters, un clip de rap à l’origine de la vidéo choc
"Regardez comment les policiers sont traités, et j'en ai plein d'autres des vidéos comme ça. Ce que je veux dire, c'est que ce sont...
« On apprend aux filles à se méfier de l’espace public »
Prendre les transports, aller d'un point à un autre dans la ville, s'arrêter sur une place, rentrer tard le soir... Que l'on soit homme ou...
Des quartiers Nord à la Belle de Mai, elles veulent une ville pensée pour elles
"On est toutes des militantes. On ne voulait pas faire la cuisine, on voulait faire des projets !" Comme ses amies du groupe Passer'elles...
« Si l’outrage sexiste est dans le code pénal, on pourra agir »
Lorsqu'une femme victime de violences arrive dans un commissariat, l'expérience n'est pas toujours aisée. À Marseille, le bureau d'aide aux victimes, rattaché à la...
  1. Germanicus33Germanicus33

    En effet c’est une honte..Les auteurs doivent être recherchés et jugés; l’ignorance et la bêtise n’explique pas tout!
    Nous devons soutenir France 3 qui aborde les thèmes qu’il faut aborder.

    Signaler
  2. chabby chicchabby chic

    c’est inhumain effectivement, mais il suffit de voir l’exemple donné par certains élus LR qui n’ont pas hésité à mettre à la rue, en pleine nuit, des enfants et à se sentir « soulagés' » après…..ceci entraine cela…non?

    Signaler
  3. julijojulijo

    Intéressante et ferme réaction de France 3. Bravo à eux.
    Facebook est sur certains sites un défouloir. Les commentaires haineux, racistes, et injurieux sont légions.
    L’anonymat -qui n’en est pas totalement un- protégerait les frustrés en tout genre qui se lâchent sur quasiment tous les sites d’infos sur facebook.
    Il reste à espérer que d’autres médias et assoc diverses fassent la même chose….mais il ne faut pas rêver : facebook a décidé que toutes ces vomissures s’appelaient : la liberté d’expression !!!

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire