Les femmes de chambre de l’Intercontinental ont gain de cause

PALACE
Bref
Benoît Gilles
27 Oct 2016 2

C’est une victoire sur toute la ligne. Ce jeudi matin, après 48 heures d’intenses négociations, les femmes de chambre de l’Intercontinental ont obtenu de leur employeur STN, une réponse positive à la quasi-intégralité de leurs revendications, apprend-on du syndicat CNT-SO qui les soutenait dans leur mouvement. Le système qui permettait à STN de payer ces employés à la tâche est désormais aboli. Elles seront payées à l’heure comme le prévoit la loi et bénéficient même d’une augmentation de salaire en passant 9,94 euros (brut) de l’heure à 10,26. Le montant de leur panier-repas double en passant de 2 à 4 euros. Il s’aligne ainsi sur le montant obtenu lors de la grève à l’hôtel Massalia. Les heures complémentaires dues seront versées et un week-end de repos par mois est accordé.

Elles obtiennent également le paiement partiel de leur 13e mois en 2016 avant son versement intégral en 2017. Six d’entre elles vont passer en contrat à durée indéterminée. Enfin, les jours de grève seront payés.


A la une

Les dossiers chauds du conseil municipal du 16 septembre 2019
D'abord la foire de Marseille, fin septembre, puis la rentrée politique. Depuis vingt ans, le rituel est quasi immuable avec seulement deux conseils municipaux...
Soutenue par Jean-Claude Gaudin, Martine Vassal espère éviter la « guerre des droites »
Le secret de polichinelle n'en est plus un. Après plusieurs mois de faux suspens, Martine Vassal a annoncé sa candidature aux élections municipales, vendredi...
L’étrange évacuation des habitants du 36 rue Curiol
"La Fondation Abbé-Pierre aimerait avoir des explications de Marseille Habitat sur le cadre légal de l'expulsion du 36 rue Curiol." En quelques mots mesurés,...
Plombé par un chantier coûteux, Artplexe délaisse l’art et l’essai pour le cinéma commercial
Il est le cinéma censé amorcer le renouveau de la Canebière. Artplexe, dont les travaux font face au kiosque des Mobiles, s'écarte soudainement de...
Putsch et contre-putsch à l’UDE : lutte fratricide dans le parti de Madrolle et Bennahmias
Tempête dans un micro-parti. Alors que la semaine dernière, Christophe Madrolle annonçait son intention de se présenter aux municipales à Marseille, les tensions qui...
À Saint-Menet, le terrain de motocross sort discrètement de la piste
Le terrain de motocross de Saint-Menet continue de rater des rapports. Après les protestations des habitants de la Penne-sur-Huveaune, inquiets du bruit que l'activité...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. barbapapabarbapapa

    Super nouvelle !
    Elles vont pouvoir améliorer un tout petit peu leur ordinaire, payer un pain au chocolat et un tour en petit train touristique à leurs rejetons, le pâtisser et le convoyeur enrichis vont emmener leur bourgeoise une fois à l’Intercontinental…

    Signaler
  2. HappyHappy

    Bravo à elles, merci à Marsactu d’avoir suivi ce combat qui ressemble presque à une fable.

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire