Fin de la grève pour les femmes de chambre du Massalia Hôtel

Victoire
Bref
Élodie Crézé
6 Avr 2016 0

Après treize jours de grève, le personnel de nettoyage de l’hôtel Massalia (8e) a obtenu hier un certain nombre d’avancées auprès du prestataire SNT, indique La Marseillaise. D’après Julien Huard, secrétaire départemental du syndicat CNT, le personnel a remporté une augmentation des salaires d’environ 50 € par mois avec des rappels depuis septembre, une prime du panier repas doublée (de 2 à 4 €), les heures complémentaires non payées rattrapées depuis octobre, des plannings donnés sept jours à l’avance avec deux jours de repos « collés » hebdomadaires et la suppression de la clause de mobilité sur tout le département. Six jours de grève seront en outre payés.

« C’est une belle victoire, s’est réjouit le syndicaliste joint par nos soins. Les inégalités salariales se réduisent entre ceux qui sont employés par le prestataire et les salariés de l’hôtel. A terme, nous espérons une internalisation des salariés par le Massalia, mais c’est encore un gros chantier. »

Source : La Marseillaise

A la une

« Les barbus des Baumettes » radicalisés ou victimes d’une affaire « montée en épingle »?
Mercredi matin, l'expression "équipe des barbus" a refait surface dans la presse nationale à la faveur d'un rapport parlementaire sur "les services publics face à...
En plein cœur de Belsunce, un gros tas de gravats bleu cache de l’amiante
Il y a quelque chose d'extra-terrestre dans cette colline bleue cobalt qui gît en plein cœur de Belsunce. La scène se passe au centre...
Le difficile retour au 22 rue des Feuillants
"Là, il y a un souci." L’agent du service de l’hygiène de la mairie semble embarrassé. Il est censé contrôler les travaux effectués suite...
Le chemin semé d’embûches d’un accord entre Les Républicains et En Marche pour Marseille
Martine Vassal, candidate plus que probable à la mairie de Marseille et Yves Moraine, le maire de des 6e et 8e arrondissements, se sont...
Total redémarre La Mède avec un modèle économique encore fumeux
Habemus Total. Une fumée s’envole dans le ciel de Châteauneuf-les-Martigues. Elle est noire et fait office d’annonce pour les riverains : la Mède redémarre...
L’ouverture nocturne de la plage des Catalans revient à la barre du tribunal
Sera-ce la bonne ? Une décision de la cour administrative d'appel est sur le point d'influencer le devenir de l'apéro-les pieds-dans-l'eau-d'un-coup-de-vélo. C'est en tout...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire