En cinq ans à Marseille, plus de naissances mais aussi plus de départs

Exil
Bref
Violette Artaud
28 Déc 2018 5

Selon les derniers chiffres de l’Insee, la population marseillaise a légèrement progressé en cinq ans. Elle a en effet augmenté de 11 575 habitants, soit une augmentation annuelle de 0,3 %. Un taux inférieur à la moyenne nationale, régionale et départementale qui est de 0,4 %. Ce sont les naissances (+0,6 % par rapport aux décès) qui permettent ce chiffre positif… et compensent la perte liée aux départs. En effet, l’institut de la statistique évalue le solde migratoire de la ville (rapport départs/arrivées) à -0,4 %. Des départs souvent dirigés vers les communes limitrophes. Ainsi, la population du Rove augmente elle par exemple de 12 % !

Un résultat qui illustre le manque d’attractivité de la ville. Par secteur, on peut noter une très légère augmentation de la population dans le 2e arrondissement, où ( + 250 habitants en cinq ans, sûrement du fait de l’opération immobilière Euroméditerranée, selon La Provence), une hausse plus significative dans le 1e ( + 1846 habitants) et dans le 3e ( + 3173). En revanche, on enregistre un solde négatif dans les quartiers nord ( – 400 habitants dans le 15e) et dans les quartiers où le foncier est saturé ( – 600 habitants dans le 7e).

Source : La Provence

A la une

La halte ferroviaire d’Arenc, cinq ans et puis s’en va
Au pied de la tour La Marseillaise, un panneau estampillé SNCF et une machine pour éditer des billets signalent la présence d'une voie unique...
À la Castellane, la rénovation prend forme mais bute toujours sur l’avenir du centre social
C'était au printemps 2016, la démolition d'une barre de logements à la Castellane était retardée pour cause de bras de fer politique autour de...
Enseignants et parents du collège Versailles refusent trois ans de cours dans un chantier
Ils n'étaient qu'une petite centaine mais ont fait beaucoup de bruit. Ce jeudi matin, parents d'élèves, professeurs et élèves du collège Versailles, dans le...
La marche contre les boues rouges lance l’année cruciale d’Alteo
La pression ne faiblit pas. Ce dimanche, trois associations organisent à Mange-Garri une "marche contre la pollution des boues rouges", à laquelle se joindra...
Joissains en appel : “Ne m’assimilez pas à un certain nombre de voyous de la République”
C'est un cri du cœur expulsé après près de cinq heures d'audience. "Ne m’assimilez pas à un certain nombre de voyous de la République...
La feuille de route du préfet Dartout pour une grande métropole d’Arles à Saint-Zacharie
Le document tant attendu par les élus est enfin arrivé. Le préfet des Bouches-du-Rhône vient de remettre ce mercredi au gouvernement son rapport sur la...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. Electeur du 8eElecteur du 8e

    “Un résultat qui illustre le manque d’attractivité de la ville.” Encore bravo à Gaudin et son gang, dont la “gestion” clientéliste et à courte vue provoque l’exil de tous ceux qui le peuvent vers la périphérie. Ce qui a pour conséquence d’aggraver encore les difficultés de la ville, et par conséquent d’accélérer l’exil de tous ceux qui le peuvent etc.

    Signaler
  2. Antoine de MeriaAntoine de Meria

    Vous pouvez à cette situation des impôts prohibitifs comparés aux communes voisines et bien sûr sans le service attendu .Des quartiers qui se dégradent à la vitesse grand “V”, sauf bien sûr dans ceux qui votent bien.
    Enfin la liste est trop et cela est franchement usant.
    Mais Gaudin va encore nous raconter que Marseiiiiiiiiiiiiile attire.
    Mytho complet.

    Signaler
  3. Antoine de MeriaAntoine de Meria

    Vous pouvez rajouter à cette situation des impôts prohibitifs comparés aux communes voisines et bien sûr sans le service attendu .Des quartiers qui se dégradent à la vitesse grand “V”, sauf bien sûr dans ceux qui votent bien.
    Enfin la liste est trop et cela est franchement usant.
    Mais Gaudin va encore nous raconter que Marseiiiiiiiiiiiiile attire.
    Mytho complet.

    Signaler
  4. Bakto13Bakto13

    On peut toujours se plaindre, râler, geindre, gémir sans cesse mais on peut aussi se battre, seul ou collectivement dans les associations, pour obtenir des améliorations !

    Signaler
  5. Antoine de MeriaAntoine de Meria

    A condition d’être indépendant vis à vis de la mairie. Et oui ,le nerf de la guerre c’est la subvention. Si toi pas gentil avec moi, toi pas subvention.
    C’est la mairie bananière !

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire