En cinq ans à Marseille, plus de naissances mais aussi plus de départs

Exil
Bref
Violette Artaud
28 Déc 2018 5

Selon les derniers chiffres de l’Insee, la population marseillaise a légèrement progressé en cinq ans. Elle a en effet augmenté de 11 575 habitants, soit une augmentation annuelle de 0,3 %. Un taux inférieur à la moyenne nationale, régionale et départementale qui est de 0,4 %. Ce sont les naissances (+0,6 % par rapport aux décès) qui permettent ce chiffre positif… et compensent la perte liée aux départs. En effet, l’institut de la statistique évalue le solde migratoire de la ville (rapport départs/arrivées) à -0,4 %. Des départs souvent dirigés vers les communes limitrophes. Ainsi, la population du Rove augmente elle par exemple de 12 % !

Un résultat qui illustre le manque d’attractivité de la ville. Par secteur, on peut noter une très légère augmentation de la population dans le 2e arrondissement, où ( + 250 habitants en cinq ans, sûrement du fait de l’opération immobilière Euroméditerranée, selon La Provence), une hausse plus significative dans le 1e ( + 1846 habitants) et dans le 3e ( + 3173). En revanche, on enregistre un solde négatif dans les quartiers nord ( – 400 habitants dans le 15e) et dans les quartiers où le foncier est saturé ( – 600 habitants dans le 7e).

Source : La Provence

A la une

Malades de la pollution à Fos : “Les personnes peuvent aussi être expertes de leur corps”
L'équipe du projet de recherche Epseal vient de dévoiler le deuxième volet de son étude. En 2017, ces universitaires franco-américains lancent un pavé dans...
Les États généraux de Marseille oscillent entre contre-pouvoir et stratégie électorale
"Quitte à mettre les pieds dans le plat je vais le dire : je veux qu'il y ait un homme ou une femme issue...
Maryse Joissains : “Les procès, tout ça, cela a été fait pour m’empêcher d’être candidate”
Élue depuis 2001, la maire Les Républicains d’Aix-en-Provence a annoncé à Marsactu son désir de briguer un quatrième mandat. À 76 ans, et malgré...
Trois immeubles menacent ruine et ferment une station de métro jusqu’à nouvel ordre
La place Jules-Guesde vibre de son activité habituelle, ce jeudi matin. Les turfistes cochent les cases autour du kiosque central. Quelques chibanis cherchent l'ombre...
La métropole met la première pierre à sa politique de lutte contre l’habitat indigne
La politique de lutte contre l'habitat indigne concentre les effets de contraste les plus radicaux : la réalité parfaitement abjecte des conditions de vie...
La décharge du Mentaure, où se croisent les intérêts des frères Guérini
C'est le dernier fil qui, selon le procureur de la République de Marseille, relie Jean-Noël Guérini à la première affaire qui porte son nom....

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. Electeur du 8eElecteur du 8e

    “Un résultat qui illustre le manque d’attractivité de la ville.” Encore bravo à Gaudin et son gang, dont la “gestion” clientéliste et à courte vue provoque l’exil de tous ceux qui le peuvent vers la périphérie. Ce qui a pour conséquence d’aggraver encore les difficultés de la ville, et par conséquent d’accélérer l’exil de tous ceux qui le peuvent etc.

    Signaler
  2. Antoine de MeriaAntoine de Meria

    Vous pouvez à cette situation des impôts prohibitifs comparés aux communes voisines et bien sûr sans le service attendu .Des quartiers qui se dégradent à la vitesse grand “V”, sauf bien sûr dans ceux qui votent bien.
    Enfin la liste est trop et cela est franchement usant.
    Mais Gaudin va encore nous raconter que Marseiiiiiiiiiiiiile attire.
    Mytho complet.

    Signaler
  3. Antoine de MeriaAntoine de Meria

    Vous pouvez rajouter à cette situation des impôts prohibitifs comparés aux communes voisines et bien sûr sans le service attendu .Des quartiers qui se dégradent à la vitesse grand “V”, sauf bien sûr dans ceux qui votent bien.
    Enfin la liste est trop et cela est franchement usant.
    Mais Gaudin va encore nous raconter que Marseiiiiiiiiiiiiile attire.
    Mytho complet.

    Signaler
  4. Bakto13Bakto13

    On peut toujours se plaindre, râler, geindre, gémir sans cesse mais on peut aussi se battre, seul ou collectivement dans les associations, pour obtenir des améliorations !

    Signaler
  5. Antoine de MeriaAntoine de Meria

    A condition d’être indépendant vis à vis de la mairie. Et oui ,le nerf de la guerre c’est la subvention. Si toi pas gentil avec moi, toi pas subvention.
    C’est la mairie bananière !

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire