Deux immeubles de la porte d’Aix évacués jeudi matin « pour mitoyenneté dangereuse »

Mitoyen
Bref
Paul Maréchal
1 Août 2019 1

Nouvelle évacuation dans le centre-ville de Marseille, une vingtaine de personnes ont été délogées ce matin du 76 et 84 rue Bernard-du-Bois, près de la porte d’Aix. C’est le propriétaire des deux immeubles, Marseille Habitat, qui a annoncé l’évacuation des lieux le mardi 30 juillet. La cause ? « Une mitoyenneté dangereuse » avec des immeubles de la rue selon la lettre transmise aux locataires que s’est procurée Marsactu.

Situés au 74, 80 et 82 de la rue Bernard du Bois, les immeubles en question faisaient l’objet d’un arrêté de péril depuis 2014. La Ville, propriétaire des logements, a voté leur destruction lors du Conseil municipal du 4 juillet 2019 (lire notre article). Reste à savoir si cette évacuation soudaine des habitants est due à une dégradation importante de l’état des immeubles promis à destruction ou suit-elle le cheminement normal de la démolition des logements prévue par la municipalité ? Contactée, la mairie n’a pas donné suite à nos demandes d’entretiens.

Les habitants quant à eux ont été relogés au gymnase Ruffi, dans un premier temps, et auront à leurs dispositions ce soir une chambre à l’hôtel Toyoko. « On est là pour que tous les habitants connaissent leurs droits au relogement » insiste un membre du « collectif du 5 novembre » qui était sur place lors de l’évacuation ce matin.


A la une

La discrète vente de la villa de René Egger, l’architecte du Marseille d’après-guerre
Hissées sur les hauteurs du Roucas-Blanc, les luxueuses villas du Parc Talabot s'étendent dans l'enceinte fermée de la résidence. Parmi elles, une villa sur...
Le port suspend son projet de réaménagement du quai de la Lave pour « concerter » à nouveau
Le port a décidé de remettre l'ouvrage sur le métier. Un an et demi après avoir lancé un appel à manifestation d'intérêts pour le...
Emmanuel Patris (Un centre-ville pour tous) : « La charte du relogement n’est pas respectée »
Un centre-ville pour tous fait partie des associations qui ont participé aux négociations de la charte du relogement pour les personnes évacuées, finalement signée...
À peine libérée de sa tutelle, la fédération des chasseurs 13 déraille à nouveau
À peine sortie d'une année sous la tutelle d'un administrateur provisoire, la fédération des chasseurs des Bouches-du-Rhône pourrait y retourner. Malaise social, gouvernance défaillante,...
[La gloire de nos pierres] La bastide de Pagnol devenue temple maçonnique
Souvenez-vous. Le petit Marcel Pagnol, la famille encombrée de paquets, qui traverse anxieusement les terrains de superbes demeures à l'aide d'une clé secrète, raccourci...
La mairie « privatise » une partie du chemin qui mène à la plage de Corbières
"C’est scandaleux qu’ils aient installé ça, en plus c’est pas un petit portique, quoi !", s'agace un passant. "Je viens ici tous les jours,...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. Vincent Squale VertVincent Squale Vert

    Un détournement des procédures pour d’autres fins…. Question légitime non ?

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire