La Ville veut démolir trois immeubles dont elle est propriétaire à Belsunce

Trio
Bref
Julien Vinzent_
1 Fév 2019 0

Rue de la Palud (lire notre article), rue du Petit-Saint-Jean, boulevard Féraud et maintenant rue Bernard du Bois. La liste des immeubles promis à la démolition dans le centre-ville de Marseille s’allonge. Cette fois-ci, il s’agit de trois propriétés communales, au 78, 80 et 82 rue Bernard du Bois (Belsunce), acquises par expropriation entre 2010 et 2013. « Les propriétaires enjoints par arrêté préfectoral à restaurer leur propriété s’étant montrés carents », explique la délibération soumise au conseil municipal du 4 février, qui demande l’autorisation de les démolir.

Que s’est-il passé depuis ? Trois arrêtés de péril – un par immeuble – ont été adressés à la Ville par la Ville en février 2014. « Des travaux de sécurisation ont été réalisés » en conséquence, poursuit la délibération. En revanche, rien n’a été entrepris pour les réhabiliter. La municipalité a tenté de trouver des porteurs de projets mais les candidats n’ont pas pu « financer le projet de réhabilitation des immeubles, compte tenu de leur état de dégradation très avancé ». Lors du passage des experts de l’Apave le 10 décembre 2018, il n’y avait déjà plus de doute sur leur sort.


A la une

À Marseille, McDo achète un faux témoignage 25 000 euros pour écarter un syndicaliste
"Je suis fatigué de ces négociations. J'ai besoin de mes sous. J'ai l'impression que c'est du chantage. Je demande mon dû. On avait négocié...
[Municipales, le tuto] Comment élit-on le maire de Marseille ?
Le saviez-vous ? Vous n’élirez pas le successeur de Jean-Claude Gaudin. Il y a même sept chances sur huit que vous ne puissiez pas...
La discrète vente de la villa de René Egger, l’architecte du Marseille d’après-guerre
Hissées sur les hauteurs du Roucas-Blanc, les luxueuses villas du Parc Talabot s'étendent dans l'enceinte fermée de la résidence. Parmi elles, une villa sur...
Le port suspend son projet de réaménagement du quai de la Lave pour « concerter » à nouveau
Le port a décidé de remettre l'ouvrage sur le métier. Un an et demi après avoir lancé un appel à manifestation d'intérêts pour le...
Emmanuel Patris (Un centre-ville pour tous) : « La charte du relogement n’est pas respectée »
Un centre-ville pour tous fait partie des associations qui ont participé aux négociations de la charte du relogement pour les personnes évacuées, finalement signée...
À peine libérée de sa tutelle, la fédération des chasseurs 13 déraille à nouveau
À peine sortie d'une année sous la tutelle d'un administrateur provisoire, la fédération des chasseurs des Bouches-du-Rhône pourrait y retourner. Malaise social, gouvernance défaillante,...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire