Des psychiatres de l’hôpital Edouard-Toulouse en grève lundi

Mouvement
Bref
Lisa Castelly
10 Juil 2018 0

Des psychiatres de l’hôpital Edouard-Toulouse, à Marseille, étaient en grève lundi. Ils dénoncent un “contexte général de surcharge de travail toujours plus lourde” au sein des urgences psychiatriques de l’hôpital Nord, où ils interviennent. Ils dénoncent particulièrement une nouvelle organisation du travail liée à l’UHSA, l’unité spécialisée dans l’accueil de détenus nécessitant une prise en charge psychiatrique, explique La Provence. En effet, un “interne seniorisé” des hôpitaux de Marseille est censé être présent aux urgences psychiatriques de l’hôpital Nord à leurs côtés. Or, depuis le 1er juillet, ce dernier est maintenant tenu d’assurer à distance les garde à l’UHSA d’Édouard-Toulouse la nuit et les week-ends, et de s’y rendre en cas d’urgence. Les médecins d’Edouard-Toulouse estiment donc que l’accord de partenariat avec l’AP-HM n’est pas respecté.

Cette nouvelle mutualisation de la permanence de soins impose qu’en cas de besoin, l’interne file tout de suite à l’UHSA, déplore auprès de La Provence le Dr Yves Guillermain, président de la commission médicale d’établissement d’Edouard-Toulouse. “Le travail clinique est désorganisé, les conditions d’accueil des patients en crise déjà dégradées sont aggravées avec augmentation du temps d’attente, facteur de violence et d’agressivité potentielles dans le service d’urgence”, estiment l’Union syndicale de la psychiatrie (USP) et le Syndicat des psychiatres hospitaliers (SPH) dans un communiqué.

En janvier, à l’ouverture de l’UHSA, les internes en psychiatrie avaient déjà affiché leur refus d’une nouvelle répartition des tâches par un mouvement de grève et une action au tribunal administratif.

Source : La Provence

A la une

À Aix-en-Provence, la brigade financière enquête sur les marchés d’urbanisme
La brigade financière de Marseille est à l’œuvre à Aix. Elle se penche, depuis plusieurs semaines, sur les conditions d’attribution des marchés publics d’urbanisme...
Le projet de brasserie de la chambre de commerce fait bondir les cafetiers du Vieux-Port
Au Palais fin ? Le palais gourmand ? Le bistrot du palais ? Le concours est ouvert pour trouver un nom à la future...
Rue des Feuillants l’indignité côtoie toujours les immeubles évacués
Ça s'active rue des Feuillants. Les locataires du 22 font des aller-retour les mains chargées de cabas - ils ont une heure pour prendre...
Saint-Louis scelle la fin du sucre marseillais
Les 11 hectares adossés à la rue de Lyon où se trouve l’usine Saint-Louis sucre avaient déjà perdu de leur éclat depuis quelques temps,...
Mille logements et plusieurs tours pourraient pousser autour du Corbusier
Le bruit de la circulation du boulevard Michelet résonne jusqu'au pied de la Cité radieuse. L'unité d'habitation Le Corbusier classé au patrimoine de l'Unesco...
Sexisme en politique : dix élues marseillaises témoignent
Le 4 février dernier, le sénateur Rassemblement national Stéphane Ravier se lançait dans une attaque sexiste contre la conseillère municipale Europe écologie les verts...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire