Cycliste agressé : le procès reporté au 3 décembre

REPORT
Bref
Jean-Marie Leforestier
12 Juin 2018 4

Le procès des deux agresseurs présumés de Cyril Pimentel, un cycliste qui avait photographié l’empiètement d’une terrasse sur une voie réservée aux vélos, n’aura pas lieu ce mardi. Le tribunal de grande instance de Marseille jugera finalement le 3 décembre cette affaire érigée en symbole du mépris du vélo à Marseille par le collectif Vélos en ville. Ce renvoi fait suite à une demande de la défense qui estime ne pas avoir eu assez de temps pour se préparer.

Lire notre article : Un cycliste agressé veut faire de son procès un plaidoyer pour le vélo

4
commentaires

  1. gabeloupasfougabeloupasfou

    6 mois de report!! Ce n’est plus une préparation pour la défense, mais une retraite spirituelle.

    Signaler
  2. Jean LucJean Luc

    Ils n’ont pas eu le temps de préparer leur défense…depuis le 22 juillet 2017, soit après plus de 10 mois? Pauvres choux!
    Les agresseurs présumés sont bien plus rapides pour distribuer chataignes et autres marrons que pour parler, dialoguer…
    Il est quand même bizarre que:
    -les forces de l’ordre présentes à proximité et en nombre, à l’occasion de cette étape marseillaise du Tour de France cycliste, n’aient pas réagi.
    -la métropole(ex CUMPM) continue de roupiller tranquillou, tranquillette sur sa politique cyclable depuis des décennies, ne sortant de son sommeil que pour bailler quelques vagues promesses aussitôt oubliées. M Gaudin…, n’avait il pas promis 300 km de pistes cyclables lors des élections de 2008? ben, si….
    RDV le 3 décembre donc…avec casques, protège tibia et genouillères?

    Signaler
  3. darkvadordarkvador

    La faute de ce report invraisemblable incombe aussi au Président du Tribunal, il aurait très bien pu maintenir ce procès à la date requise. La partie adverse a eu largement le temps de se préparer depuis le 22.07.2017… D’autres considérations sont sans doute entrées en ligne de compte…

    Signaler
  4. libegafralibegafra

    Et si le juge placait les agresseurs en détention préventive, ça pourrait aider la défense à se préparer, non ? Peut-être qu’il faut encore du temps pour faire changer d’avis certains témoins ? Qu’on est loin des comparutions immédiates et de la lutte contre le non-droit !

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire