Comment l’Office des forêts pilote l’approvisionnement en bois de la centrale de Gardanne

VU SUR LE WEB
Bref
Jean-Marie Leforestier
9 Mai 2018 0

L’Office nationale des forêts est en pleine structuration de la filière bois-énergie, raconte le site écologiste Reporterre. Un dispositif dans lequel la centrale biomasse Uniper de Gardanne joue un rôle important. Depuis l’automne dernier, un circuit a ainsi été mis en place pour acheminer du bois jurassien par voie fluviale. Les cargaisons sont débarquées à Arles puis arrivent à l’usine par camions. Le préfet de la région PACA a accordé une dérogation au plan d’approvisionnement pour faire une expérimentation sur un tonnage réduit pour de la biomasse venant de la région Bourgogne-Franche-Comté, a expliqué à Reporterre Jean-Michel Trotignon, le directeur du site Uniper de Gardanne.

Pour l’heure, l’entreprise mise essentiellement sur du bois brésilien pour trouver les 850 000 tonnes nécessaires à son fonctionnement chaque année. Son exploitation tient toujours à une autorisation provisoire du préfet dans l’attente d’une décision de la cour administrative d’appel de Marseille. Celle-ci se penchera sur l’annulation de l’autorisation d’exploiter par le tribunal administratif. Ce dernier avait estimé que l’industriel allemand n’avait pas suffisamment étudié l’impact de cette nouvelle activité sur les forêts du sud-est de la France.

Source : Reporterre

A la une

À Marseille, l'”ancien monde” ne craint plus La République en marche
Poignées de main chaleureuses, cigarillo aux lèvres, petites blagues décontractées, Dominique Tian est ici chez lui et il entend bien le montrer. Vendredi 12...
Martine Vassal bricole un agenda environnemental à un milliard d’euros
Moins d'un mois. C'est le temps record qu'il aura fallu aux équipes de la métropole pour se greffer sur l'agenda environnemental du conseil départemental....
Les premiers arbres de La Plaine tombent malgré la résistance
La pluie tombe, les arbres aussi et certains manifestants pleurent en voyant les premiers tilleuls chuter dans un grand crac sinistre. Ils hurlent aussi...
Conflit d’intérêts à la tête de l’institut de recherche pour le développement
Charles Duchaine est de retour à Marseille. Pas le premier juge de l'affaire Guérini en personne, mais les contrôleurs de l'agence française anti-corruption (AFA)...
À Saint-Victoret, des travaux qui se font tout seuls embarrassent la métropole
C'est un joli parc à la sortie du bourg de Saint-Victoret en direction de la gare de Pas-des-Lanciers. A côté du centre aéré fraîchement...
L’institut Ricard drague les habitants de l’Estaque avec une ferme à poissons du futur
"Nous avons proposé un projet de ferme que l'on pourrait appeler... permaquacole !", lance fièrement Patricia Ricard, petite-fille de Paul et présidente de l'Institut océanographique du...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire