Cinq élus des 13e et 14e arrondissements quittent la majorité de droite

Sortie
Bref
le 1 Mar 2022
7

Cinq élus Les Républicains des 13e et 14e arrondissements ont annoncé lundi 28 février dans La Provence quitter la majorité de droite du secteur dirigé par Marion Bareille. Il s’agit de Yohann Soler, premier adjoint, Ali Yatsou, Frank Ohanessian, Doudja Boukrine et Farida Benaouda. Aussi conseillères municipales, ces deux dernières ne siègeront plus dans le groupe de droite à la mairie centrale présidé par Catherine Pila (37 élus jusqu’à présent).

Les cinq élus estiment faire “face à de graves dysfonctionnements”. Leur décision a aussi été motivée par une série d’événements dont une “agression physique” entre deux élus de la majorité le mois dernier rapportée par le quotidien.

Dans un communiqué commun ce mardi 1er mars, Catherine Pila et David Galtier, ex-tête de liste de la droite dans le secteur, condamnent cette décision. “Qui trahit, trahira”, tancent-ils. À leurs yeux, les cinq élus “négocient un ralliement à l’exécutif municipal”. Deux conseillers municipaux issus de la liste de droite dans les 13e et 14e arrondissements avaient déjà rejoint la majorité Printemps marseillais à l’automne 2020.

Source : La Provence

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. zaza zaza

    ben comme cela les deux frères Ohanessian seront ensemble :))

    Signaler
    • ruedelapaixmarcelpaul ruedelapaixmarcelpaul

      ils ne sont pas frères, simplement homonymes. Ohanessian c’est courant comme nom chez les arméniens

      Signaler
  2. Zumbi Zumbi

    Le ruissellement de LR vers le macronisme continue ?

    Signaler
  3. MarsKaa MarsKaa

    Il serait intéressant d’en savoir plus. On peut penser, ne connaissant pas ces personnes, qu’elles sont honnêtement choquées par des pratiques de la droite locale (ça, on connaît). Quels sont ces “graves dysfonctionnements” ? Quel est le parcours politique de ces personnes ? Etc…

    Signaler
  4. Richard Mouren Richard Mouren

    Une péripétie qui montre encore un peu plus que ces mairies de secteur ne servent à rien d’autre qu’à donner de l’importance à des gens qui ne représentent qu’eux-mêmes. J’hésite entre Pichrocole ou Clochemerle. Ah, j’oubliais: ça nous coûte un pognon de dingue!

    Signaler
  5. Brallaisse Brallaisse

    Mouren , votre référence littéraire est de bon aloi , et je me permettrai d’en rajouter une seconde : “Les ronds de cuir”.
    Ces deux oeuvres résument l’acivité ou plutôt l’inactivité de cette ville , hors mis celle du trafic de drogue, des assassinats, et autres turpitudes immobilières.
    Comme à Clochemerle , Marseille est toujours dans l’attente des fameuses pissotières , et comme dans “les ronds de cuir” l’activité de l’administration municipale est débordante , d’innaction.,d’innéfficacité , et de lenteur .
    Quel dommage que Gabriel CHEVALLIER et COURTELINE ne soient plus de ce monde , ils se seraient régalés à Marseille.
    Marsactu , en publiant chaque années le récapitulatif des évé l’année , vous contribuer à une nouvelle trilogie.

    Signaler
  6. ruedelapaixmarcelpaul ruedelapaixmarcelpaul

    Rappelez-moi qui faisait compagne en 2020 en représentante d’une union forte et indivisible autour de sa personne face à un Printemps marseillais à qui elle destinait une implosion en cours de route ?

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire