Centrale de Gardanne : quatre membres de la CGT assignés en justice

Vis
Bref
le 8 Oct 2019
0

Alors qu’ils sont lancés dans un mouvement social depuis huit mois, quatre syndicalistes CGT de la centrale thermique de Gardanne ainsi que le syndicat lui-même sont assignés devant la justice par leur direction. Gazel Énergie reproche aux grévistes le blocage de la centrale et appelle « à la responsabilité pour la reprise du travail et du dialogue afin de pouvoir envisager ensemble un avenir ».

Les syndicalistes de la CGT dénoncent eux une action qui vise à « cacher le vide des projets en entretenant l’incendie social ». Dans le cadre des décisions gouvernementales liées à la transition énergétique, la centrale doit arrêter le charbon d’ici à 2022. Depuis début octobre, le dialogue social est à lui aussi à l’arrêt. Lors de réunions tripartites, pendant lesquelles la grève avait été suspendue, la CGT a proposé des propositions de reconversion, l’État devait en financer les études de faisabilité et la direction investir dans des travaux de remise en état d’une partie de la centrale. Estimant que la direction n’a pas tenu ses engagements, le syndicat a repris la grève.

À lire sur ce sujet : François-Michel Lambert : à Gardanne, « l’État agit petitement » pour sortir du charbon

Source : La Marseillaise

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire