Belle de mai : “réquisition citoyenne” d’un terrain pour les Roms

Bref
le 12 Nov 2012
0

Ce matin, une grosse centaine de personnes d'un collectif emmené par Emmaüs ont accompagné, sous les yeux de la police, l'installation d'une famille rom dans une ancienne caserne de gendarmerie, boulevard de Plombières. Venue de la Belle de Mai, où elle était hébergée par l'église, elle devrait être suivie dans les jours qui viennent par les sept autres familles qui y sont encore. Du goupillon au sabre en quelque sorte…

Un choix ne doit rien au hasard pour ce qui se veut une "réquisition citoyenne" : il s'agit d'un des terrains que l'Etat doit solder afin de produire notamment du logement social. Cécile Duflot, la ministre du Logement, est d'ailleurs déjà avertie de l'initiative. Sauf que, comme d'autres, il n'appartient déjà plus à l'Etat mais à la mairie de Marseille, qui l'a acheté en juin 2,2 millions d'euros. Elle prévoit, avec le promoteur Nexity, d'y réaliser "un programme de construction de logements mixtes (accession, locatif social et locatif libre)" dans le cadre plus global du renouvellement urbain de Saint-Mauront. Avec un HLM pour les huit familles ?

(photo : vue du projet de la mairie, bordé par la caserne des pompiers et le boulevard Plombières)

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire