Amiante au chantier naval de la Ciotat : la justice reconnaît la responsabilité de l’État

Victoire
Bref
le 12 Déc 2019
0
Un mega-yacht dans le port de La Ciotat. (Image VA)

Un mega-yacht dans le port de La Ciotat. (Image VA)

La décision devrait faire jurisprudence dans les nombreux dossiers des travailleurs de l’amiante, qui peinent à trouver une issue en justice. Comme l’écrit La Marseillaise, Henri Antoniotti, ancien contremaître sur les chantiers navals de La Ciotat, aura attendu de longues années avant de voir la responsabilité de l’État reconnue par une juridiction.

C’est chose faite depuis le 19 novembre 2019, date d’un jugement de la cour administrative d’appel qui établit une « carence de contrôles » des services de l’inspection du travail. Selon le jugement dont le quotidien a obtenu copie, « la ministre du Travail n’établit aucunement que durant la période postérieure à 1977, des contrôles de la réglementation applicable en matière d’exposition des salariés aux poussières d’amiante auraient été ordonnés au sein des établissements de la Normed ». Or, la réglementation imposait dès ces années là des mesures de protection des salariés. Henri Antoniotti travaillait au service mécanique à quelques mètres des stocks d’amiante. Interdite depuis la fin des années 1990, cette fibre cancérogène est responsable de nombreux décès.

Source : La Marseillaise

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire