À Vauvenargues, la CGT dénonce une chasse aux salariés syndiqués de l’Ephad Korian

Piquet
Bref
Lisa Castelly
18 Juil 2019 0

La CGT organisait mercredi un rassemblement devant la maison de retraite, ou Ephad l’Agora, du groupe Korian à Vauvenargues. Le syndicat dénonce en effet des procédures de licenciement lancées à l’encontre de plusieurs salariés cégétistes. Deux personnes ont reçu récemment leur lettre de licenciement, tandis que deux autres, en arrêt maladie, s’attendent à faire l’objet d’une procédure à leur retour.

« Comme par hasard, il s’agit des quatre grandes gueules du site, à trois mois des élections professionnelles, estime Jean-Luc Botella, représentant de l’union locale. La direction savait qu’ils allaient se présenter et devenir salariés protégés, alors on leur reproche des histoires de planning, des faux prétextes, des dossiers à charges ». Syndiqués depuis plusieurs mois, les salariés en question dénonçaient le manque de moyens pour la prise en charge des résidents et des conditions de travail difficiles.

Interrogée par La Marseillaise, la direction explique que « la salariée licenciée pour faute grave a eu un comportement inapproprié et une autre a commis des manquements graves dans l’exercice de ses fonctions ». La direction assure également que « le dialogue est permanent avec tous les salariés ». En 2016, un établissement du groupe Korian à Marseille avait procédé à plusieurs licenciements de salariées qui dénonçait la maltraitance des personnes âgées induite par le manque de moyens alloués.


A la une

La discrète vente de la villa de René Egger, l’architecte du Marseille d’après-guerre
Hissées sur les hauteurs du Roucas-Blanc, les luxueuses villas du Parc Talabot s'étendent dans l'enceinte fermée de la résidence. Parmi elles, une villa sur...
Le port suspend son projet de réaménagement du quai de la Lave pour « concerter » à nouveau
Le port a décidé de remettre l'ouvrage sur le métier. Un an et demi après avoir lancé un appel à manifestation d'intérêts pour le...
Emmanuel Patris (Un centre-ville pour tous) : « La charte du relogement n’est pas respectée »
Un centre-ville pour tous fait partie des associations qui ont participé aux négociations de la charte du relogement pour les personnes évacuées, finalement signée...
À peine libérée de sa tutelle, la fédération des chasseurs 13 déraille à nouveau
À peine sortie d'une année sous la tutelle d'un administrateur provisoire, la fédération des chasseurs des Bouches-du-Rhône pourrait y retourner. Malaise social, gouvernance défaillante,...
[La gloire de nos pierres] La bastide de Pagnol devenue temple maçonnique
Souvenez-vous. Le petit Marcel Pagnol, la famille encombrée de paquets, qui traverse anxieusement les terrains de superbes demeures à l'aide d'une clé secrète, raccourci...
La mairie « privatise » une partie du chemin qui mène à la plage de Corbières
"C’est scandaleux qu’ils aient installé ça, en plus c’est pas un petit portique, quoi !", s'agace un passant. "Je viens ici tous les jours,...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire