13 habitat a expulsé quatre trafiquants de drogue de leur logement social

Cible
Bref
Julien Vinzent_
19 Avr 2019 0

13 habitat a expulsé quatre personnes condamnées pour trafic de drogue de leur logement social, à Miramas et Salon-de-Provence, a livré le président du bailleur social Lionel Royer-Perreaut sur France bleu Provence. Plusieurs autres procédures sont en cours, a-t-il ajouté, dont deux à Marseille. Pour démarrer cette politique annoncée en mai 2018 après une fusillade à la Busserine, le bailleur social du conseil départemental s’est appuyé sur la dette accumulée par les quatre locataires, « plus de 10 000 euros » nous précise l’élu LR.

À l’heure actuelle, contrairement à ce qu’il affirmait à l’origine, rien dans la loi ne permet d’expulser un locataire sur la seule base d’une condamnation pénale. Cependant, comme Marsactu l’a déjà détaillé, outre l’absence de paiement des loyers, le bailleur peut évoquer le « trouble de jouissance », soit des nuisances, que représente l’activité de deal dans la résidence. « Nous identifions les personnes, puis nous regardons de quelle manière nous pouvons aboutir à une expulsion », résume Lionel Royer-Perreaut.

Face à la longueur de cette voie détournée, l’élu regrette toujours la censure en 2017 par le Conseil constitutionnel d’un article de la loi Égalité et citoyenneté qui visait spécifiquement ce cas. Une proposition de loi adoptée au Sénat et en attente d’examen à l’Assemblée pourrait permettre de rétablir cette disposition.

Source : France Bleu Provence

A la une

La Bonne-mère, une basilique au bord de la crise de nerfs
Elle est un symbole de Marseille. Calée sur un ancien fort militaire dont elle tire son nom, elle est censée garder et protéger les...
Au sein de la gauche marseillaise, l’union, mais chacun à son rythme
Un "Mouvement sans précédent". Jeudi matin paraissait dans Libération un appel au "rassemblement inédit" pour les municipales à Marseille. Comme une impression de déjà-vu après...
Au tribunal, le squat Saint-Just tente d’obtenir un nouveau sursis
Est-ce le début de la fin pour le squat du 59 avenue de Saint-Just ? Après plusieurs reports, la première audience en vue de...
Le Cabaret aléatoire et Anaïs Bourdet travaillent ensemble à un monde de la nuit plus sûr
Le 23 juin dernier, la Marseillaise Anaïs Bourdet annonçait mettre fin à un projet qu'elle portait à bout de bras depuis 2012 : son...
Le Rex, l’immeuble d’Istres où le parquet financier cherche « une association de malfaiteurs »
C'est un immeuble moderne, comme les villes en produisent à la pelle, au coin de boulevards passants d'Istres. À une grosse centaine de mètres...
Faute de pouvoir encadrer les sportifs, la Ville démonte des équipements du stade Vallier
La ville de Marseille a une politique sportive paradoxale. D'un côté, elle organise "le tremplin sport" qui donne la possibilité à des enfants d'expérimenter...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire