108 licenciements en vue à l’IFAC Provence

Casse
Bref
Lisa Castelly
17 Mai 2018 0

En redressement judiciaire depuis septembre 2017, l’IFAC Provence, association la plus présente jusqu’ici dans les Maisons pour tous marseillaises, ainsi que dans le secteur de l’animation, s’apprête à licencier 108 de ses salariés permanents. Grevée d’une dette d’1,8 million d’euros, elle devrait présenter son plan social le 22 mai lors d’une audience au tribunal de grande instance.

Un plan évidemment mal vécu par les syndicats qui organisent ce vendredi une assemblée générale des salariés. “Le plan n’est pas cohérent, les moyens ne sont pas suffisants pour que les gens partent dans de bonnes conditions”, estime ainsi Elisabeth Caruette de l’UNSA, dans La Marseillaise. Nora Aba, représentante CFE-CGC dénonce de son côté l’absence de dialogue social “depuis trois ans” et une situation aujourd’hui particulièrement tendue assortie d’une “chasse aux sorcières”.

Alors que l’IFAC Provence est en crise, les salariés accusent depuis des mois l’IFAC national de vouloir reprendre la main localement. Une stratégie qui s’est illustrée par la récupération de la gestion de plusieurs Maisons pour tous à partir de juin par l’antenne nationale, alors que l’IFAC Provence n’était plus en mesure de déposer de nouvelles candidatures à cause de ses difficultés. “On présage d’autres plans sociaux, puis la liquidation”, pressent Nora Aba. La direction de l’IFAC Provence reste quant à elle dans le silence, dans l’attente de l’audience du 22 mai.

0
commentaires
Source : La Marseillaise

A la une

Le parc national des Calanques fait tout un plan de ses merveilles et horreurs sous-marines
Le plongeur remonte sur le bateau et attrape sa feuille blanche et une règle. Il fait un croquis des reliefs marins avant de replonger...
À Tarascon, la papeterie polluante impunie rentrera-t-elle dans les clous ?
L'usine de pâte à papier Fibre Excellence Tarascon et le collectif « Halte à la pollution de Fibre Excellence » – composé de citoyens...
Après la tentative de suicide d’un des leurs, les migrants mineurs plus perdus que jamais
Ce n'est pas le premier rassemblement de mineurs isolés étrangers devant le conseil départemental. Mais ce jeudi 9 août, le contexte ajoute une note...
Pourquoi l’extension de l’ouverture des commerces le dimanche traîne
Les commerces de l'escale Borély passent une nouvelle saison sans pouvoir ouvrir le dimanche. Le centre commercial du Prado connaît un premier été sans...
En période de pic comme le reste du temps, Marseille à la traîne pour réguler la voiture
Pendant deux semaines, la donne a changé. Pour décourager les visiteurs de passage de circuler en voiture, le tarif des horodateurs a été doublé,...
Après des mois de conflits, la cession du McDonald’s Saint Barthélémy frôle le drame
Sur la terrasse du McDonald's de Saint Barthélémy, ce mardi après-midi, le temps s'est comme arrêté. Une trentaine de salariés de ce fast-food des...

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire