108 licenciements en vue à l’IFAC Provence

Casse
Bref
Lisa Castelly
17 Mai 2018 0

En redressement judiciaire depuis septembre 2017, l’IFAC Provence, association la plus présente jusqu’ici dans les Maisons pour tous marseillaises, ainsi que dans le secteur de l’animation, s’apprête à licencier 108 de ses salariés permanents. Grevée d’une dette d’1,8 million d’euros, elle devrait présenter son plan social le 22 mai lors d’une audience au tribunal de grande instance.

Un plan évidemment mal vécu par les syndicats qui organisent ce vendredi une assemblée générale des salariés. “Le plan n’est pas cohérent, les moyens ne sont pas suffisants pour que les gens partent dans de bonnes conditions”, estime ainsi Elisabeth Caruette de l’UNSA, dans La Marseillaise. Nora Aba, représentante CFE-CGC dénonce de son côté l’absence de dialogue social “depuis trois ans” et une situation aujourd’hui particulièrement tendue assortie d’une “chasse aux sorcières”.

Alors que l’IFAC Provence est en crise, les salariés accusent depuis des mois l’IFAC national de vouloir reprendre la main localement. Une stratégie qui s’est illustrée par la récupération de la gestion de plusieurs Maisons pour tous à partir de juin par l’antenne nationale, alors que l’IFAC Provence n’était plus en mesure de déposer de nouvelles candidatures à cause de ses difficultés. “On présage d’autres plans sociaux, puis la liquidation”, pressent Nora Aba. La direction de l’IFAC Provence reste quant à elle dans le silence, dans l’attente de l’audience du 22 mai.

Source : La Marseillaise

A la une

À Marseille, l'”ancien monde” ne craint plus La République en marche
Poignées de main chaleureuses, cigarillo aux lèvres, petites blagues décontractées, Dominique Tian est ici chez lui et il entend bien le montrer. Vendredi 12...
Martine Vassal bricole un agenda environnemental à un milliard d’euros
Moins d'un mois. C'est le temps record qu'il aura fallu aux équipes de la métropole pour se greffer sur l'agenda environnemental du conseil départemental....
Les premiers arbres de La Plaine tombent malgré la résistance
La pluie tombe, les arbres aussi et certains manifestants pleurent en voyant les premiers tilleuls chuter dans un grand crac sinistre. Ils hurlent aussi...
Conflit d’intérêts à la tête de l’institut de recherche pour le développement
Charles Duchaine est de retour à Marseille. Pas le premier juge de l'affaire Guérini en personne, mais les contrôleurs de l'agence française anti-corruption (AFA)...
À Saint-Victoret, des travaux qui se font tout seuls embarrassent la métropole
C'est un joli parc à la sortie du bourg de Saint-Victoret en direction de la gare de Pas-des-Lanciers. A côté du centre aéré fraîchement...
L’institut Ricard drague les habitants de l’Estaque avec une ferme à poissons du futur
"Nous avons proposé un projet de ferme que l'on pourrait appeler... permaquacole !", lance fièrement Patricia Ricard, petite-fille de Paul et présidente de l'Institut océanographique du...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire