Vidéosurveillance automatisée : « Avec ce système, l’anonymat dans la ville c’est fini »

Interview
le 22 Jan 2020
6

Des associations de défenses des libertés individuelles viennent de déposer un recours contre la décision de la Ville de Marseille d'installer un système de "vidéoprotection intelligente". Interview de l'un des requérants.

Ils viennent de déposer un recours devant le tribunal administratif. La Quadrature du net et la Ligue des droits de l’homme attaquent la Ville de Marseille. En ligne de mire de ces deux associations, l’installation dans le centre-ville d’un système dit de « vidéoprotection intelligente ». Ce dispositif, élaboré par une société privée (Snef) pour le compte […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. Electeur du 8e Electeur du 8e

    Que la Ville de Marseille s’autorise à déployer un système d’une telle nature sans débat de fond ni avis de la CNIL, comme si c’était aussi banal que l’installation d’un quelconque mobilier urbain, pose question. Simple incompétence ? Volonté délibérée de mettre tout le monde devant le fait accompli ?

    Et une autre question : qu’en pense le candidat LREM à la mairie, soutenu par Mme Pozmentier ?

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Question pertinente

      Signaler
    • Regard Neutre Regard Neutre

      @Electeur du 8ème,
      Bonne question, car les deux transfuges de la liste de J-C Gaudin,déclarées candidates dans l’équipe LREM, amènent avec dans leurs bagages,respectivement le très lourd fardeau de la gestion du logement et la nouvelle vidéosurveillance automatisée, casserole au demeurant,issue de la compétence liée à la sécurité…Vivons-nous une stratégie d’une future fusion LR/LREM ou bien une manœuvre de démolition de M.Yvon Berland?

      Signaler
  2. Zumbi Zumbi

    L’alliance LR-LREM est devancée : Castaner en rêvait, Pozmentier- Gaudin-Vassal-Gilles-Berland l’ont fait.

    Signaler
  3. Un électeur du 9 ème Un électeur du 9 ème

    Entièrement d’accord avec le commentaire de @Electeur du 8e (22 janvier 2020 à 19h30). J’ajoute que pour ce qui est de la vidéo-surveillance ordinaire actuellement en place elle a la vertu d’ignorer complétement les délits et crimes de la police de Macron et de Castaner qui n’a plus rien à voir avec une police de la république, république qui semble avoir été abolie.

    1. Pour rappel, lors de la mort de Zinedine Redouane à sa fenêtre au 4 ème étage d’un immeuble, « la caméra la plus proche des lieux aurait été défectueuse»,. « sous le terme de « faux en écriture publique aggravé », l’avocat Yassine Bouzrou vise le rapport d’exploitation des images, « Il est particulièrement surprenant que ce soit justement cette caméra qui ait été déclarée inopérante », insiste-t-il dans sa plainte ». https://marsactu.fr/bref/la-famille-de-zineb-redouane-depose-plainte-pour-une-entrave-a-lenquete/

    2. La Provence nous apprend dans son édition du samedi 18 janvier en page 3 que dans le cas de la jeune femme qui a été sauvagement agressé le 8 décembre 2018 en marge d’une manifestation de gilets jaunes à laquelle elle ne participait pas et très grièvement blessée au crane «cinq mois après les faits, les bandes de vidéosurveillance avaient été écrasées et un rarissime dysfonctionnement du logiciel attestant de la présence des policiers sur le terrain empêche de savoir qui était où et quand». Pour des raisons bien compréhensibles la jeune femme a d’abord dû se faire soigner de ces très graves blessures et n’a décidé de porter plainte que tardivement, plainte qui a donné lieu à l’ouverture d’une enquête préliminaire le 30 avril …

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire