Selon France 3 Méditerranée, Jean-Noël Guérini aurait prévenu son frère que la justice était sur sa trace

À la une
le 17 Fév 2011
15

« Je vais vous dire, franchement je vais siffler la fin de la récréation« . C’est ce que déclarait Jean-Noël Guérini hier dans le journal de la mi-journée de France 3 Méditerranée, puis face aux caméras de LCM, promettant le coup de sifflet pour ce soir, à l’occasion d’un « dîner républicain ». Qui sont les écoliers ? D’après l’annonce dans la foulée d’une plainte contre Le Parisien, il semblerait que ce soit la presse. « Je suis scandalisé. Si maintenant, avec tout le respect que je dois à la presse, c’est la presse au quotidien qui doit instruire les dossiers judiciaires, cela pose un problème ».

En tout cas ça n’a pas eu l’air de beaucoup impressionner nos confrères du Parisien, qui promettent encore quelques révélations pour la fin de la semaine, et de France 3 qui, le soir même, révélaient une nouvelle écoute, la 3e en 48 heures, qui le mettait à nouveau personnellement en cause. Selon Jean-François Giorgetti, le journaliste d’investigation qui passe ses nuits et ses jours sur cette enquête depuis des mois, la bête noire des Guérini’s, 11 jours seulement après que le juge Charles Duchaîne ait commencé officiellement à mettre son nez dans les poubelles des marchés publics bucco-rhodaniens, Jean-Noël Guérini aurait alerté son frère Alexandre :
JNG : « tu es censé ne pas le savoir. Moi je suis censé ne pas le savoir (…) il se dit qu’une enquête préliminaire sera ouverte. A mon avis ça doit être pour tes décharges, Alex »
Alexandre :  » Eh, qu’est ce que tu veux que ce soit ?
JNG  » hum, mais de toute façon au bout de trois ans y’a prescription, ils peuvent rien faire »
Alexandre  » si je te dis que j’ai rien à me reprocher je sais de quoi je parle, non ? ».

Une vraie bombe. Si cette écoute est réelle, JNG ne pourra plus raconter qu’il ne savait pas et qu’il ne s’intéressait pas aux affaires de son frère. Et c’est d’autant plus gênant pour lui que, toujours selon France 3, Alex en aurait profité pour demander à son bras droit Philippe Rappezi de « faire le ménage« . Après que Rémy Bargès, le directeur de cabinet de JNG, a fait disparaitre des ordinateurs la veille d’une perquisition au CG13, ça commence à faire beaucoup. Et on comprend mieux pourquoi le juge Duchaîne a choisit de confier l’enquête aux gendarmes, des militaires. L’armée, c’est la grande muette.

Remontées du terrain

Aussitôt après ce reportage, le téléphone a beaucoup sonné entre les conseillers généraux socialistes des Bouches-du-Rhône. Car contrairement à ce que Jean-Noël Guérini veut bien faire croire, les remontées du terrain sont très mauvaises. A un mois du premier tour des cantonales, les conseillers généraux en campagne sont harcelés de questions sur les affaires, et de plus en plus inquiets sur la tournure des événements. Du coup JNG a sorti le chéquier et invite depuis plusieurs jours les conseillers de sa majorité, en one to one où en petit groupe, pour essayer de déminer tout risque de 18 brumaire, lors du vote pour son renouvellement à la présidence du bateau bleu, au lendemain des cantonales.

Le socialisme hôtelier tourne à plein régime en ce moment chez quelques bonnes tables de la Corniche. Et si ça ne suffisait pas, un grand « diner républicain » est organisé ce soir à Allauch. Ambiance meeting de campagne électorale garantie. Foule survoltée, bains de foule pour JNG sur l’air de « Guérini, président, Guérini président ». Son discours sera très attendu, il a promis « qu’il aurait des choses à dire ».

Le service de presse de la fédération du PS 13 est d’ailleurs débordé , les accréditations sont filtrées, devant le soudain afflux de journalistes.Plus facile d’être invité au grand prix de Monaco, qu’au banquet d’Allauch de ce soir. L’idée est bien évidemment de montrer que les militants sont unis derrière leur leader et d’envoyer ce message notamment rue de Solférino, où on commence à être de plus effaré par ce grand déballage. On est d’ailleurs sans nouvelle de l’éventuelle venue de leaders du PS nationaux pour venir soutenir JNG et ses candidats sur les marchés marseillais, comme le rappelait bien espièglement hier Audrey Pulvard sur l’antenne de France Inter.

 » On ne lâche rien », c’est la devise des Guérini’s boys. Tenir, tenir, tenir, jusqu’à sa réelection fin mars, en pariant sur le fait que le juge Duchaîne ne puisse plus bouger pendant cette période électorale, et sur le manque de courage de certains camarades qui pourraient être tentés de renverser le raïs des Bouches-du-Rhône. Sur ce point là, au-moins, Jean-Noël Guérini peut être tout à fait rassuré, car chez ses camarades socialistes, le modèle en ce moment, c’est plutôt Guy Mollet que Jean Jaurès . « Retenez moi ou je fais un malheur », comme disait Coluche. En revanche, pour le reste, le calendrier c’est l’imprévisible juge Duchaîne qui le maitrise. Le maître des horloges c’est lui, et ça c’est une moins bonne nouvelle pour le clan Guérini.

Un lien Vous pouvez revoir ici le JT de France 3 d’hier soir,

Cet article vous est offert par Marsactu

Cet article vous a plu ?

Vous seul garantissez notre indépendance

JE M’ABONNE À PARTIR DE 1€

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Titou Titou

    1 écoute par jour depuis 3 jours. Mécanisme bien huilée. Fuites bien orchestrées. Il reste un mois avant les cantonales. Ca fait 30 écoutes. La presse fait la loi. Depuis Paris et son “parisien”. A la demande de qui? Ca vaudrait bien une petite enquête journalistique…

    Signaler
  2. Jexprime Jexprime

    Mais qu’attend Martine Aubry pour demander la démission de Guerini. La morale est a géométrie variable chez les socialistes.
    Monsieur Guerini doit démissionner.

    Signaler
  3. Don Don

    Nouveau à Marseille le PSMS !
    Entre Squale et maquereaux !!!

    Signaler
  4. Judicis Judicis

    Allauch, c’est où ? On y va comment ? On prend le bus ? Povinelli va nous accueillir à qui il faisat remarquer fort élégamment qu’il lui devait son écharpe de sénateur en lui disant qu’il irait lui en acheter une à sa taille.

    Jean-Noël à part avoir convié Franck Dumontel dans son bureau hier mercredi vers 17 heures, il n’a pas convié des militants socialistes mais sa clique de cire-pompes et de béni-oui-oui. Peut-être qu’il va annoncer l’embauchede Franck à la fédération pour surveiller Jean-David Ciot car ces gens ont des gros besoins ou alors le prendre, lui aussi, à son cabinet du Conseil général.
    Redevenons sérieux, la clientélisme de Nono est fini. L’excellent candidat à la Mairie décrit comme tel par les Payan, Benarioua et autre Ghali est fini. La seule question qui vaut ; va-t-il lui aussi lâcher ses chiens dans les rues comme Ben Ali et Moubarak ? Mourir oui mais pas tout seul !

    Signaler
  5. restanque restanque

    Si j’ai bien compris, il s’insurge contre un viol du secret de l’instruction qui révèle qu’il aurait violé le secret de l’instruction ?

    Signaler
  6. Lougabian Lougabian

    Trés camusien dans son approche, Jean Noel a visiblement préféré sa mère à la justice

    Signaler
  7. laverite13 laverite13

    Le demande de levée de l’immunité parlementaire de GUERINI est-elle toujours prévue pour le 22 février ?

    Signaler
  8. Ginetto Ginetto

    Je ne voudrais pas avoir l’air de me répéter, mais je vous rappelle ici mon commentaire de l’autre jour, sur les “fuites” :

    Il y a quelques semaines, sur France Inter, à propos de la sortie de son livre sur les journalistes, « La Pire Espèce », Richard Malka, avocat spécialisé dans le droit de la presse, expliquait quatre choses, entre autres :

    – lorsqu’il y a des fuites dans une affaire médiatique, c’est illégal et donc ça veut dire que quelqu’un a intérêt à faire connaître les infos protégées par le secret de l’instruction. Juge, avocat, police, procureur..
    – pour autant on ne peut jamais savoir si ces fuites donnent de vraies infos ou pas, puisque les vraies infos sont protégées par le secret de l’instruction
    – on est très souvent surpris de l’écart entre les informations « sorties » durant l’instruction et la réalité du procès qui bien souvent est très différente.
    – quand le mal est fait, on ne peut plus le défaire..

    Signaler
  9. Gilo Gilo

    Et oui, les camarades moutons des Bouches du Rhône sont prêts à saborder le Parti, plutôt que d’affronter JNG. Ils ne sont pas très couraguex, c’est vrai aussi que la gamelle est bonne pour tout ces incapables qui ne servent à rien, si ce n’est de lever la main quand JNG siffle.

    Signaler
  10. L'inquiet L'inquiet

    Ceux qui lèvent la main ne sont même pas à la gamelle.
    vous avez dit moutons…

    Signaler
  11. Liseron duveteux Liseron duveteux

    Pascal, à l’un vous reprochez le temps utilisé,à l’autre le mot qui n’est pas le bon,comment un esprit aussi brillant, que le votre peut-il soutenir le Ps en général, et les Guérini en particulier.
    Est-ce que vous êtes sûr que le PS soit un parti politique?,lorsque que j’avais 30 ans je le pensais,mais avec le recul, souvenez vous,81,un président de gauche, et un gouvernement de gauche ,extraordinaire. Ensuite toujours le même Président, mais un gouvernement de droite,incroyable la farce ne s’arrête pas là, Chirac,un Président de droite ,un gouvernement de gauche, deuxiéme tour de la présidentièlle,je ne me souviens plus en quelle année, la droite et la gauche votent ensemble, un score à l’africaine, pensez donc le pays était en danger,souvenez vous…des Français voulaient manger d’autres Français, vous ne pouviez pas laisser faire ça,comme je vous comprends, comment il s’appelait?,
    Aprés ça, entendre dire que la gauche c’est mieux que la droite, ou le contraire,il y a là un vrai mystère.A moins que le PS en particulier,soit une secte,c’est la seule explication que je trouve,quand je vois l’attitude de ceux qui vénèrent JNG, le mot n’est pas trop fort.Aucune prestance,aucun charisme, aucun sens du ridicule,chez lui c’est presque une qualité,mais que ne pardonnerait-on pas à quelqu’un qui distribue les subventions, comme s’il s’agissait de pains au chocolat . Un budjet de 2 milliards d’Euros entre les mains de gens comme JNG,affolant vous ne croyez pas.Vous allez gagner les élections cantonales,c’est sûr,par ce que tout le département est sous sa coupe,et le calendrier lui est favorable,mais le compte à rebours a commencé,et rien ne peut l’arrêter.

    Signaler
  12. Pascal Pascal

    Liseron,

    à chacun ses opinions politiques. Ne t’en plaise, oui, le PS est un parti politique. tu n’aimes pas Guérini c’est ton problème. Le reste ne relève que de ton fantasme…Pure diffamation essentiellement. Tu dis rien si ce n’est des jugements de valeur. Et ca je ne le supporte pas. Ce n’est pas à la presse, aux commentateurs de Marsactu de faire la loi. C’est à la justice. Le reste n’est que divagations, suppostion, récupération…C’est tout. Pour le reste, y a le bulletin de vote et si tu penses que dire que Guérini n’a pas de charisme ou je ne sais quoi d’autre va permettre à tes copains de l’ump de gagner, je te laisse utiliser ces arguments de bas étage. Moi, je préfère convaincre sur des propositions et de l’action.

    Signaler
  13. Liseron duveteux Liseron duveteux

    Pascal le grand mot est lâché, le Bulletin de Vote!
    Sache que pour moi il remplace la loi du plus fort, par celle du plus grand nombre.
    Qu’est-ce qui ferait qu’un mensonge dit par 1000 personnes,deviendrait une vérité,face à un seul qui lui dirait la vérité,mais que l’on écoute pas, normal il est seul.
    Qu’est-ce qui fait que la moitié plus un, a toujours raison, et la moitié moins un a toujours tort.
    C’est le principe du bulletin de vote.
    Je te rassure je ne suis pas UMP,
    En revanche je te félicite de croire au PS comme tu le fais, les chrétiens ont fait croire pendant 2000 ans, et ça marche encore,qu’il y avait Dieu.
    J’espère que la déception ne sera pas à la hauteur,ou tu places JNG,qui incarne pour moi le PS marseillais.
    Si tu savais,mais à mon avis tu le sais,comme ils se tapent sur le ventre quand ils se rencontrent socialistes et UMP réunis.

    Signaler
  14. charlessxx charlessxx

    Quelques nouvelles infos dans le parisien aujourd’hui
    http://www.leparisien.fr/marseille-13000/bouches-du-rhone-le-mysterieux-informateur-des-freres-guerini-18-02-2011-1320749.php
    Comme ça on sait pourquoi A Guerini s’en est violemment pris à Muselier (il était fliqué jusqu’à l’étranger), et le grand policier nommé doit être dans ses très petits souliers avec ses deux enfants diplômés s’il vous plaît avec de jolis postes au CG13…

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire