Samia Ghali et Patrick Mennucci s'affronteront au second tour

À la une
Benoît Gilles
13 octobre 2013 47

Au premier étage du siège de la Fédération du parti socialiste, le moment est unique, deuxième avec 20,65% des voix, Patrick Mennucci vient de finir son discours. Ses partisans entonnent un "On est chez nous" à faire trembler les murs. Soudain, les caméras tournent leur projecteur vers l'entrée de la pièce. Samia Ghali, la grande gagnante du soir avec 25,25% des 20 731 votants (tous les résultats ici) fait son entrée entourée de ses partisans. Les "Samia ! Samia !" affrontent les "Patrick ! Patrick !" quelques minutes à peine. La sénatrice fend la foule des journalistes pour une accolade confraternelle avec son adversaire du second tour. Les flashes crépitent, l'instant dure quelques secondes.

Jusqu'à dimanche prochain, l'un et l'autre vont à nouveau labourer le terrain pour espérer virer en tête et affronter Jean-Claude Gaudin. Dans l'escalier, Patrick Mennucci savourait l'instant : "J'ai gagné, non ?!". Alors que les résultats définitifs n'étaient même pas tombés, il a déjà le soutien de Marie-Arlette Carlotti  (19,52%) et d'Henri Jibrayel (3,71%). Même si personne n'est propriétaire de ses voix, cela lui assure un confortable matelas de report potentiel pour espérer gagner cette primaire.

Au soir du premier tour, ni Christophe Masse (14,29%), ni Eugène Caselli (16,57%) n'ont donné de consignes de vote. Depuis le bistrot du port, le président de la communauté urbaine a temporisé : "Je ne donnerai pas de consigne de vote, ce soir. Je me laisse le temps de la réflexion". Même si son altercation avec Patrick Mennucci à propos du fini-parti a été le seul incident signalé par la Haute autorité des primaires. Un peu plus loin sur le quai du port, où Samia Ghali a réuni ses partisans, elle n'oublie pas un clin d'oeil appuyé : "Je voudrais saluer les autres candidats, les applaudir. D'abord mon ami Christophe Masse : je veux lui dire bravo pour son score honorable. Eugène Caselli qui aussi a fait un score honorable".

Plutôt à gauche du parti

Le report de voix ne suffira sans doute pas mais il permettra d'élargir le spectre politique et géographique de chacun des candidats. S'ils sont différents dans leur style et dans leur campagne, les deux qualifiés placent leurs idées plutôt à gauche du parti. Le soutien d'Eugène Caselli ou de Christophe Masse pourrait permettre à l'un ou l'autre de se positionner plus au centre.

En revanche, un clivage se dessine d'ores et déjà de façon nette et c'est la grande perdante de ce premier tour, Marie-Arlette Carlotti qui l'a dessiné en annonçant son soutien dès onze heures en appelant à voter pour le député du centre-ville. Elle l'a surtout fait un peu plus tôt dans la soirée en dénonçant un système clientéliste qui, pour elle, a été incarné par la sénatrice des quartiers Nord :

Comme tout le monde a pu le constater, nous avons assisté au cours de cette journée à un fonctionnement à plein régime du clientélisme. Personne n’avait vu jusqu’à présent ce système fonctionner avec une telle puissance, avec un tel sentiment d’impunité, à la vue de tous, avec des dizaines de mini-bus qui sillonnent la ville, avec des échanges d’argent, des intimidations, le tout avec une organisation que je qualifierais de paramilitaire.

Le soutien de Marie-Arlette Carlotti qui sera resté dans sa ligne jusqu'au bout adoube Patrick Mennucci comme le candidat anti-système. Va-t-il utiliser cette corde ? Pour l'heure, il mise sur le rassemblement et sur son programme dont il assure qu'il a contribué à faire basculer le premier tour en sa faveur. Orienter sa campagne sur cette axe risque de réveiller un clivage plus ancien dans la ville : celui qui coupe la ville en deux, au nord et au sud de la ville. Mini-bus ou pas, Samia Ghali a réussi à faire voter des gens qui ne se sont pas déplacés lors de la primaire des présidentielles. Elle les a remerciés en insistant sur ce clivage :

Il ne faut pas être déjà fatigué, on a encore beaucoup à faire pour que les inégalités soient stoppées : les transports sont inaccessibles dans certains quartiers, il faut des logements pour tous et il faut que tous les enfants de la République puissent aller à l'école de la République et pas à celle du ghetto et de l'apartheid.

Ce clivage Nord/Sud laisse paraître une autre clef du second tour. Pour l'emporter dimanche prochain, l'un comme l'autre devra élargir ses suffrages à l'ensemble de la ville : Mennucci en allant chercher des voix dans les quartiers Nord, Samia Ghali en s'efforçant de séduire au-delà des arrondissements du nord de la ville. Dans ce jeu d'échec, l'apport d'Eugène Caselli peut être déterminant : il séduit au-delà de la seule clientèle socialiste et a réussi de beaux scores au sud et à l'est.

Enfin, et c'est le principal enseignement de ce scrutin, le vrai gagnant est le dispositif des primaires lui-même. Avec 20 000 votants, le parti socialiste, même avec une fédération sous tutelle, a réussi à intéresser les gens à ce scrutin inédit.

Réactualisé le 14/1O à 7 heures avec les chiffres définitifs 

47
commentaires

Commentaires

Abonnez-vous pour voir les commentaires.

  1. Céhère

    Pas 20000 votants, 16000…

    Signaler
  2. Anonyme

    Enfin, une bonne nouvelle pour les socialo « s ».
    Ils sont au second tour!!!!!

    Signaler
  3. santamaria

    des ires et des complots…. ordre a été donné par Hollande de rester pépère et de ne pas saisir la justice sur les achats de vote au cours de cette primaire « citoyenne »… merci nono

    Signaler
  4. santamaria

    des ires et des complots…. ordre a été donné par Hollande de rester pépère et de ne pas saisir la justice sur les achats de vote au cours de cette primaire « citoyenne »… merci nono

    Signaler
  5. anciensocialo

    20 000, c’est le nombre de voix qu’ils feront aux municipales !

    Signaler
  6. Anonyme

    Enfin une bonne nouvelle : marie arlette carlotti va enfin s’ occuper de sa lourde tâche aux conséquences dures pour nous donc ! celle de s’occuper des personnes handicapées dont je suis ! depuis le temps que je me battais pour ! depuis le temps que je lui écrivais pas mal sans obtenir des réponses même négatives .. RIEN … qu’elle retourne donc à ses moutons ! enfin à sa tâche pour laquelle elle est grassement payée pour ne rien faire sinon penser à SA carrière .. une bonne chose de faite là ! quel bonheur que cette issue ce jour ! vite au travail madame Svp ..

    Signaler
  7. Electeur du 8e

    « … des dizaines de mini-bus qui sillonnent la ville, avec des échanges d’argent, des intimidations… » : si tout cela est vrai, la position de ceux qui constatent l’absence de démocratie locale et souhaitent la mise sous tutelle de Marseille se trouve renforcée.

    Quand, dans cette ville, les hommes et femmes politiques combattront-ils la misère au lieu de s’en servir comme marchandise électorale pour assurer leur carrière ?

    Signaler
  8. boulegan

    Pour gagner marseille il faut que la gauche conserve le 13/14 et tente de gagner le 11/12 … de mon point de vue pour le 13/14 c’est le tandem Ghali/Masse et pour le 11/12 le tandem Ghali/ CAselli …. pour le 4/ c’est foutu Carlotti est ministre et c’est un boulet (le fait d’étre ministre). Voi les résultats par bureau sur le site primaires citoyennes

    Signaler
  9. Anonyme

    Samia ? depuis que mes mails , fax et autres courriers pour alerter de la maltraitance d’ un vieux monsieur où je n’ai pu avoir qu’une réponse « avisez monsieur Gaudin ! » alors que ce Mr mort depuis !que Dieu ait son âme ( merci ) ! habitait la rue perpendiculaire à sa mairie : 2 pas !! alors à quoi sert elle sinon à contenter les uns et les autres, valides BIEN SÜR pour obtenir un jour la Mairie ! donc ???? à faire du clientélisme à l’envers ???? et qu’elle n’avait qu’un pas à faire pour faire cesser son mal être ! Suis content donc qu’elle soit en ballotage et j’espère que Mennucci vaincra non que soit ma tasse de thé, non ! ( pas apprécié ses histoires avec Asso ! ) !! mais lui au moins se battra contre le Clientélisme et surtout enrayera le Pouvoir si Omniprésent de FO et ça c’est mon seul Crédo ! alors fonce Mennucci FONCE avec ma bénédiction donc !
    De toute façon je ne voyais personne de suffisamment intègre et entier dans cette ville depuis les années Deferre rendue ville de magouilles et Cie ! A droite Assante peut être ?? puisqu’il a coupé le cordon ombilical mais a t il coupé celui du clientélisme et celui de la suprématie de FO ..??? That is the question ..

    Signaler
  10. Mars

    Encore une fois et même sous tutelle du national, Paris ne va rien dire des dérives clientélistes outrageuses de Samia Ghali. On comprend mieux son affection voire son soutien à JN Guerini, son pére spirituel. Ce n’est ni la Direction du Parti Socialiste ni le gouvernement qui changeront ces pratiques à Marseille, aujourd’hui c’est clair. A nous la gauche de nous mobiliser pour rompre cet engrenage morbide. Sinon, le FN aura toute légitimité pour gagner les municipales en 2014.

    Signaler
  11. un marseillais

    Patrick Mennucci anti clientélisme plus la rage de casser l’injustice des quartiers pauvres de Marseille, putain mais c’est un vrai programme!
    Ho! les élu(e)s du PS, faut pas vous louper, on compte sur vous. Faut pas nous « gériniser » cette éléction.

    Signaler
  12. anonyme

    Après avoir voté caselli,vais aller voter pour le moins pire des deux: Menucci…
    et vais m’empresser de voter UMP dès le 1er tour aux élections… parceque ces gens ne méritent vraiment pas la mairie. Quelle honte pour le PS marseillais, même pas capable de désigner un candidat jeune et dynamique… Au moins, avec Gaudin, on évite le FN.

    Signaler
  13. Electeur du 8e

    Mme Ghali veut, avec raison, mettre un terme à la fracture nord-sud de Marseille. Mais elle n’est pas gênée par la fragmentation de l’aire marseillaise en de multiples micro-communautés de communes créées selon des critères strictement politiciens. Elle préfère un conseil général fort et une communauté urbaine de Marseille faible : elle a voté contre la métropole proposée par ses propres amis politiques du gouvernement. N’y a-t-il pas là une petite contradiction ?

    Signaler
  14. nanette

    LU LA SEMAINE DERNIERE DANS VOTRE ARTICLE ici même:
    « Dans les quartiers Nord, les lieux de vote ne sont pas plus nombreux qu’ailleurs (un par arrondissement) et fort mal desservis par les transports en commun. Les adversaires de la sénatrice voient déjà des minibus chargés d’acheminer les électeurs. Balivernes, répond-on de son côté. « On compte sur la politique des grands frères, contre Christophe Lopez, sans crainte des formules galvaudées. On incite ceux qui sont véhiculés à prendre en charge ceux qui ne le sont. Mais, arrêtez, il n’y a pas de bus affrétés ».

    Hé ben, on y est, voilà, voilà !!!

    Signaler
  15. phil2mars

    Le premier tour ayant rendu son verdict j’invite les electeurs de gauche à comparer les programmes au delà des consignes et de juger . J’invite egalement les electeurs qui veulent deboulonner Gaudin à réflechir quel est le candidat qui a le plus de chance de le faire.
    Dans ce cas là le choix sera vite fait : le vote PAtrick MENNUCCI s’IMPOSE

    Signaler
  16. José 2013

    samia Ghali, au-delà des qualités que d’aucuns peuvent lui attribuer, est la candidate d’un double syst-me : Guérini et gaudin rassemblés officieusement pour que la

    Signaler
  17. José 2013

    Au-delà des qualités que d’aucuns peuvent lui attribuer, Samia Ghali semble être la candidate non assumée d’un double système : JN Guérini et JC Gaudin. Pour des raisons diverses, ils sont tous les deux unis officieusement pour que la Ville de Marseille reste dans des mains prédatrices qui jour après jour dépècent durablement le territoire au profit de quelques-uns : ceux qui aiment se balader du côté du Lac Léman en y faisant des allers-retours réguliers avec des bagages singuliers…

    Signaler
  18. Anonyme

    je suis etonne lorsque l’on parle de clientelisme qui ne concernerait que mme ghali renseignez vous sur les affaires en cours il y en a pour tout le monde par contre je ne vois personne dire que cele serait une grande chance pour marseille d’avoir une mairesse issue de l’immigration et ayant grandit dans les quartiers nord deplus cessez de parler de jng il fait toujours partit du ps (n’en deplaise à certain il n’à pas ètè exclu) et regarde les scores au Panier ce n’est pas mme ghali qui est arrivé en tete mais mennucci donc la main mise,les forces obcures c’est du violon les electeurs ont fait leur choix ils ont sanctionnaient une ministre qui n’a pas de surface politique et qui a ete rejettè par les electeurs c’est tout

    Signaler
  19. José 2013

    Quel/le que soit le/la candidat/e, son parcours, ses mérites réels ou supposés ou ses défauts fantasmés ou attestés : être issu/e de tel ou tel quartier de la ville ne semble pas être de nature à procurer une surface politique suffisamment consistante pour pouvoir gagner une élection municipale dans la 2ème ville de France. Ne soyons pas dupes ou faussement naïfs ? Preuve en est, peut-être : SG a-t-elle été un jour élue lors d’un quelconque scrutin uninominal ? Non ! Jusqu’à présent ce fut toujours sur des scrutins de liste où elle figurait en position éligible négociée avec qui il fallait négocier et avec qui elle continuera d’ailleurs à négocier en sous-main. Suivez le regard…

    Signaler
  20. Anonyme

    énormément déçu pour Carlotti, c’était la meilleure des candidates, sympathique, honnête et pleine de volonté pour développer cette pauvre ville… nouveau à Marseille, j’hallucine de voir les pratiques clientélistes qui se passent ici

    Signaler
  21. Dazibaos

    madame Ghali a une drôle conception du second tours , 1 se mettre a dos les électeurs de MAC en insultant celle ci , 2 on brigue pas le siège de maMarseille en divisant

    Signaler
  22. Ellemra

    Et guérir les écrouelles, elle le peut aussi, la mère Ghali ? Réduire les inégalités, dit-elle, quelle indécence quand on pratique à fond le clientélisme, et qu’on vit dans un des quartiers les plus riches de la ville…

    Signaler
  23. chris

    Les prises de position de Samia Ghali contre la métropole l’ont totalement décrédibilisé à mes yeux, sans qu’il soit même nécessaire de me remémorer sa participation à quelques manifs des opposants avec Joinssains&co ou son attitude peu constructive au Sénat.

    Signaler
  24. kerozene

    il y a un vrai rejet des systemes politiciens installés qui gerent leur fonds de commerce et dans ce contexte, madame ghali apparait aujourd’hui comme affranchie

    Signaler
  25. santamaria

    des ires et des complots. on attend des investigations journalistiques objectives afin de savoir si les accusations de votes achetés ont bien eu lieu et si les pv dressés par les ascenseurs le confirment

    Signaler
  26. rionsen

    Bonne affaire pour les loueurs de minibus! Samia Ghali « Ségolène Royale à la Marseillaise? Plutôt « Xavière Tibéri de la Canebière »

    Signaler
  27. ALAIN PERSIA

    A noter le score plus qu’honorable de C.MASSE qui parti tard et ave peu de moyens a fait une performance remarquée dans le 11,12 , 13 et même 3 arrts.
    Il ‘impose comme étant le candidat naturel pour être désigné tête de liste contre S.RAVIER . Son soutien à l’une ou l’autre des candidats sera déterminant dimanche 20 !

    Signaler
  28. Kaslabarax

    Je vote toujours à Marseille mais habite désormais à Lyon (j’ai donc pas voté pour ces primaires). Si j’ai bien tout suivi, on a donc une ministre qui voudrait cumuler cette fonction déjà écrasante avec celle de Maire de Marseille ? J’ai vraiment du mal à comprendre comment on peut assurer les 2. Mme Ghali que je connais mal a conscience des problèmes de transport dans les quartiers Nord donc elle affrète des minibus ? Pas très fair-play mais au moins elle démontre qu’elle ne vit pas sur un nuage, c’est tout à son honneur. Quant à demander à Mme Carlotti de démissionner de son poste de ministre, je ne vois pas le rapport. Il faut des élus locaux et des ministres nationaux. Pourquoi remettre en question son job de ministre quand elle perd un scrutin local ? Elle perd localement vu qu’elle passe son temps à Paris, c’est tout à fait normal.

    Signaler
  29. francois13005

    Samia Ghali et son directeur de campagne Franck Dumontel (son mari dans la vie) vont probablement avoir quelques difficultés à convaincre Eugène Caselli à les soutenir…

    En effet, selon le JDD, Alexandre Guérini aurait dit la chose suivante lors d’une conversation téléphonique avec Henri Proglio:
    « Ouais, ouais, mais je le savais que vous l’aviez vu, parce que Franck Dumontel, qui était son ancien directeur de cabinet, qui est un mec extraordinairement intelligent et très efficace, qui est actuellement le directeur de cabinet de Caselli, que Jean-Noël a mis pour être son directeur de cabinet, en vérité, c’est lui, le patron, heu, c’est Franck, qui est le vrai patron de la communauté urbaine de Marseille, et qui est notre, heu, notre ami intime, quoi…  »
    http://www.lejdd.fr/Societe/Justice/Actualite/Proglio-Guerini-Si-je-peux-vous-etre-de-quelque-utilite-que-ce-soit-242251

    Signaler
  30. Anonyme

    Marsactu évoquait dans un autre article la puissance des réseaux pour gagner cette primaire. Force est de constater que les deux candidats les plus proches des marseillais des quartiers populaires (quartiers nord pour Ghali) (Noailles, Belsunce pour Mennucci et sa suppléante controversée) ont gagné.
    Ceux qui ont misé sur des réseaux plus traditionnels (syndicats etc) ont échoué (ex :Caselli avec FO et la CUM ; MAC en ministre de Marseille).
    Est-ce un signe pour l’élection du futur Maire de Marseille et à moyenne échéance pour les élections nationales ?

    Signaler
  31. albert londres

    Penser que Patrick Mennucci qui est le prototype du politicien marseillais pourrait changer quelque chose à cette ville, c’est se tromper lourdement (sans référence à l’enbompoint maladif de Mennucci). A Samia Ghali on reproche son clientélisme alors qu’elle a l’immense mérite de connaître ses concitoyens:la mode voudrait que les meilleurs politiques ne soient plus désormais que des experts sans états d’âmes, on voit où ça mène l’Europe.

    Signaler
  32. guido

    Faut pas se leurer! Menucci a la « culture du clientélisme ». Il y est tombé dedans quand il était tout petit! Mais a-t-il grandi?
    Il s’est donc entouré de ses plus proches soutiens populaires, très bien, mais en écartant soigneusement tous ceux qui intellectuellement peuvent lui faire ombrage. Réseau Menucci versus réseau Guerrini?
    On ne casse pas ce qui marche en ce moment pur le développement de Marseille; le maintien de Gaudin à la Mairie de Marseille c’est ce qui est le mieux pour quelques années encore; on rebattra alors les cartes en espérant sortir un ou deux haut calibres socialistes qui manquent aujourd’hui.

    Signaler
  33. Simon L

    Ghali … c’est la meilleure candidate … pour que Gaudin gagne les prochaines élections à Marseille !!!
    Elle est un vrai produit du clan Guérini et je crois que les Marseillais le savent.

    Signaler
  34. jdeharme

    La Cour des comptes passe à la loupe les dépenses des collectivités locales et recommande leur « freinage » dans son premier rapport annuel consacré aux finances publiques locales, publié lundi.

    Si « la situation financière d’ensemble des collectivités territoriales est globalement saine », selon la Cour, « le freinage de la dépense locale est une nécessité », a déclaré Didier Migaud, son Premier président, en présentant le rapport à la presse.

    « Les collectivités doivent, comme chaque acteur public, apporter leur contribution au redressement des comptes publics », a-t-il martelé. Il rappelle que la France s’est engagée dans le programme de stabilité de limiter à 0,5% sur 2015-2017 la croissance des dépenses locales en volume.

    Il souligne que l’augmentation des dépenses de fonctionnement des collectivités « sont celles qui ont le plus progressé au sein des administrations publiques: 3,1% en plus de l’inflation chaque année en moyenne depuis 1983 ».

    Il précise que les transferts de compétences aux collectivités « n’expliquent qu’une partie » de cette hausse car « en périmètre constant les dépenses ont augmenté de 1,38 point de PIB en plus de l’inflation chaque année ».
    Alors ghali, menucci, ou gaudin bonnet blanc et blanc bonnet. La seule qui aurait peut-être lutté contre le clientélisme est écartée alors citiyens dormez sur vos deux oreilles La politique c’est vous qui la vivez , c’est nous qui en vivons Voilà leur credo

    Signaler
  35. jdeharme

    Les élus sont des gens très courageux La preuve
    Ségolène royal après sa perte du PS J’irais en justice
    François Fillon après sa perte de l’ump J’irais en justice
    Marie-Arlette Carlotti Si il y a fraude et que vous avez des preuves allez en justice
    Sur la photo de votre article 2 candidats du PS qui tiennent un discours sur les roms très intéressants, d’ailleurs Marsactu l’avait signalé mais cela ne semble pas vraiment géner ces braves gens qui ont voté pour Mme Ghali

    Signaler
  36. fc

    Et si la Haute Autorité des primaires ou la fédé du PS avaient payé sur son budget (ou une imputation égalitaire sur les budgets des campagnes de chaque candidat) des bus spéciaux pour les primaires et non laisser cette candidate s’organiser « à la marseillaise »
    cela faisait suffisamment de temps que l’on savait que c’était un dimanche!!

    Signaler
  37. thibaut

    il me semble que toutes les conditions sont réunies pour l’émergence d’un troisième ‘homme ou femme’ candidat à la future élection de Maire de Marseille. Il serait intéressant que ‘Marsactu’ se livre à l’exercice et nous dresse une liste des personnalités Marseillaises qui pourraient incarner l’avenir de notre ville.

    Signaler
  38. julijo

    Masse, il attend juste qu’on lui fasse des propositions alléchantes ? C’est consternant ! Il aurait déclaré (La provence d’aujourd’hui) « il est encore trop tôt ce soir pour se prononcer sur un soutien…félicitations à Samia et à Patrick  » !!!! Pas belle la vie ?
    On aurait pu penser qu’il les connaissait bien, et donc qu’il savait vers qui aller ! question d’idéologie…entre une clientéliste à tout crin,(mais c’est Guérini qui a mis Masse à la présidence de Habitat 13) et un type un peu bourru mais plus clair ! Ben non ! il espère …du fric, un poste….quoi, finalement !!!!
    Je trouve qu’il se banane fort fort entre les roms et ça !!

    Signaler
  39. Le dernier maire de Marseille

    Il est à l’origine de nombreux changements dans la ville, notamment dans le centre-ville :

    la construction du Palais des sports de 7500 places (1987), du Dôme (8000 places) (1994), de la piétonnisation de la rue Saint-Ferréol et du cours Estienne-d’Orves (1989)
    l’aménagement du site Sainte-Barbe, près de la porte d’Aix, de la Faculté de Sciences Économiques, de bureaux et d’hôtels.
    les premières OPAH sur les vieux quartiers du Panier et de Belsunce
    la création du projet Euroméditerranée en 1993 et de la rénovation des docks, dans le quartier d’affaires de la Joliette.
    les nouveaux magasins à l’est de la ville (quartier La Valentine)
    le prolongement du métro vers l’hôpital de la Timone
    le lancement des travaux de la rocade périphérique L2

    qui est-ce ? le seul maire de Marseille depuis 1981 ?

    Signaler
  40. Rosa l'Epine

    Cette interprétation sur les minibus dépasse l’entendement. Evidemment que c’est interdit, et à + d’un titre ! C’est formellement prohibé par le code électoral et notamment au titre de la propagande électorale (tout le monde a pu constater sur I-TV que chaque minibus avait bien sa pancarte « Voter Samia Ghali », idem pour les tracs distribués le jour du scrutin). Ajoutons à cela les obligations qui tiennent au compte de campagne et sa sincérité… Et j’ajoute que c’est passible de sanctions pénales. Non seulement M-A CARLOTTI est parfaitement fondée à faire appel, mais elle aurait tort de ne pas le faire. Vous vous rendez compte si chaque élu se mettait à faire ça ?! C’est pour de bon digne de la pire des républiques bananières et c’est ahurissant de constater à quel point peu de monde s’en formalise ! Honteux.

    Signaler
  41. boulegan

    aprés le « Marseille basching » voila depuis hier le « Ghali Basching » …. ca fait drôle de voir tous ces commentaires de personnes qui n’ont rien vu venir …. (a part les proches de Menucci qui ont compris depuis longtemps que MAC était out!!=). Et puis les retournements d’opinion sont exceptionnel: il y a deux mois, le candidat de JNG c’était Masse et tout à coup dans la semaine c’est SG. Et si on se concentrent sur l’essentiel c’est a dire battre Gaudin et l’extreme droite, sinon celui qui fera campagne sur le clientélisme subira le sort de Carlotti ( et au passage fait dans les mots le jeu du FN)

    Signaler
  42. Marseillais indigné

    Madame Le Pen habite dans le 9/2 où sévit la bande du Fouquet’s Cf L’Express Dans le parc réside aujourd’hui Michel-Edouard Leclerc – hier, c’était Lino Ventura. Le voisin, Philippe Fatien, est le roi de la nuit, le patron de la discothèque Castel et du Polo Club de Chantilly. Ici n’entre pas qui veut, dans cet endroit protégé jour et nuit par une immense grille de fer et un code d’accès pour les piétons et les voitures. Ici vit la famille Le Pen.
    Avec ses 430 mètres carrés de surface habitable sur trois niveaux et son vaste jardin sur la colline de Saint-Cloud (Hauts-de-Seine), leur bel hôtel particulier est aussi le foyer de fantasmes et de clichés: la vieille demeure de Psychose, selon le photographe Raymond Depardon, le « manoir de la famille Adams », le « château du monarque du FN ». Montretout, cependant, maison gigogne à trois bâtiments, est un endroit clef, à la fois logis et refuge, lieu de pouvoir et de contre-pouvoir, de fêtes baroques et de rencontres incongrues. Une maison où la politique a envahi tout l’espace.
    Marine Le Pen ne souhaite pas parler de Montretout. « Ce n’est pas mon histoire, lâche-t-elle, c’est juste une maison. » Elle en possède pourtant des parts et y a grandi, mais non, elle ne s’identifie pas à ce lieu, tout entier dév

    En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/politique/marine-et-jean-marie-sous-le-meme-toit_1046795.html#ji0SIJRA2u346KlQ.99

    Signaler
  43. Gil Blanc Albrecht

    Le rassemblement de la gauche sera difficile surtout quand on parle de sujets sensibles comme le clientélisme qui est une seconde peau à Marseille. Une grande partie des citoyens pensent que les politiques sont tous pourris alors que cela n’est pas toujours la réalité, le fait de parler de sujets tabous et de vouloir les traiter est une façon de montrer aux citoyennes et citoyens de Marseille qu’on peut faire de la politique autrement que dans les coulisses. Au delà des clivages il y a la réalité qui saute aux yeux, cette réalité que les marseillaises et marseillais voient tous les jours, la saleté, des trottoirs balafrés, l’incivilité, l’insécurité, des quartiers, des cités aux mains de voyous, le vivre ensemble bafoué, une ville à l’abandon, piscines fermées, jardins fermés, pistons pour avoir une place en crèche, piston pour l’embauche dans certaines administrations, cette corruption qui ne se voit que par les conséquences sur le terrain, les marseillais en ont marre. Ils ont beau être fiers de leur ville mais quand ils se ballade à Lyon, Paris, Barcelone, Bordeaux, Nice ils voient bien qu’il y a un problème chez nous. Nous voulons être respectés et respectables c’est aussi simple que cela.

    Signaler
  44. de la Marsiale

    Cette Ghali… je sais que je l’ai vue qq part… une impression vague, comme son personnage… Personnage ! oui ça y est, elle était dans Plus belle la vie, non ?

    Signaler
  45. cani

    Madame GHALI et Monsieur MENNUCCI ont au moins un point commun :
    ils ont été tous les deux Président d’une Commission importante au Conseil Régional

    Signaler
  46. cani

    Et Monsieur DUMONTEL,le mari de Madame GHALI, a occupé de hautes fonctions à la Région et à MPM

    Signaler
  47. Frioulais

    Mennucci aurait-il oublié que s’il a gagné son secteur la dernière fois, c’est parce que nous avons voulu nous débarrasser de Roatta?
    Quand on voit ce qu’il a fait depuis, on ne risque pas de recommencer.
    Ca va faire comme cette grande gueule de Muselier aux régionales : plus on vit près de lui, moins on lui donne de voix…
    Et s’il gagne le 20, je voterai Gaudin, au moins on sait ce qui nous attend.

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot-de-passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire