Renvoyé en correctionnelle, le militant Kevin Vacher dénonce une décision « politique »

Actualité
le 18 Sep 2019
8

Membre actif du collectif du 5 novembre, Kévin Vacher a été libéré après 28 heures de garde à vue. Il devra répondre devant le tribunal de faits de "violence volontaire en réunion avec préméditation". Des faits qu'il conteste, dénonçant un traitement politique pour nuire aux actions du collectif contre le mal-logement.

Épuisé mais soulagé. Le militant du collectif du 5 novembre, Kévin Vacher est sorti du palais de justice après plus de 28 heures de garde à vue au commissariat de Noailles ce mardi soir. « Il devra répondre de faits de violence volontaire en réunion avec préméditation« , explique son avocat Laurent Bartoloméi. Des faits qu’il entend […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire