Pub pour un SUV Peugeot en zone piétonne : cafouillage sur la Canebière

Actualité
le 9 Avr 2021
18

En janvier dernier, Peugeot affichait son 3008 SUV hybride sur la Canebière. Problème, l'artère est devenue piétonne en 2019. La publicité est donc peu au goût de la nouvelle municipalité, mais aussi de l'autorité de régulation de la publicité qui a été saisie par des habitants.

Si Peugeot disposait bien de toutes les autorisations nécessaires pour photographier sur la Canebière, l'autorité de régulation de la publicité regrette la situation. (Photo : publicité Peugeot)

Si Peugeot disposait bien de toutes les autorisations nécessaires pour photographier sur la Canebière, l'autorité de régulation de la publicité regrette la situation. (Photo : publicité Peugeot)

“Adaptez-vous à tous les environnements avec le nouveau SUV 3008 hybride”, pouvait-on lire sur les réseaux sociaux lors de la sortie de la publicité du SUV Peugeot en janvier dernier. Problème : le 4 x 4 roule sur le bas de la Canebière, une zone devenue piétonne en 2019, comme l’a signalé France Bleu. “Une provocation” selon Sophie Camard, maire Printemps marseillais des 1/7 qui ne manquait pas d’ironiser sur son compte Twitter : “À quelle adresse peut-on vous envoyer une amende pour stationnement illégal ?”

“Cette publicité fait croire que la voiture est reine dans la ville”

Saisie par trois plaintes de particuliers début janvier, l’Autorité de régulation de la publicité (ARPP) a fini par leur donner raison le mercredi 31 mars. Dans son avis, le jury de déontologie estime que Peugeot ne doit pas “mettre en scène des véhicules en contravention avec les règles du code de la route“. Le SUV est, selon l’instance, en “conditions normales d’usage” dans un lieu “identifiable” par les Marseillais. Cette publicité n’est donc pas de la fiction et il appartient au constructeur de “s’assurer préalablement que ce lieu est normalement ouvert à la circulation”.

Signaler cette publicité, c’est dire que la voiture n’est pas seule sur la voie publique.

Un des plaignants

Le jury en question émane de l’ARPP,  un organisme d’auto-régulation professionnelle, c’est-à-dire qu’il est purement consultatif et n’a pas de réel pouvoir de sanction. Interrogés par Marsactu, les plaignants saluent tout de même une victoire symbolique : “Cette publicité fait croire que la voiture est reine dans la ville”, glisse un des particuliers qui avait saisi l’autorité de régulation. “Signaler cette publicité, c’est dire que la voiture n’est pas seule sur la voie publique”

Les Marseillais n’en peuvent plus avec le stationnement sauvage”, abonde Sophie Camard, en réaction à l’avis du jury de déontologie. “Cette publicité est en total décalage avec le profond désir de changement des Marseillais sur ces questions.” Pour autant, les élus ne sont pas consultés systématiquement pour les demandes de tournages et la maire de secteur n’a pu réagir qu’après coup.

“Cette publicité peut paraître anecdotique, mais elle est bien représentative d’une bataille des images entre d’une part le récit écologique et d’autre part le récit du tout-voiture en ville”, analyse Valérie Colomb, enseignante-chercheuse à Sciences Po Lyon et spécialiste en communication des organisations. “Peugeot a tenté un tour de passe-passe en associant son SUV à une zone à mobilité douce. La communication verte fonctionne beaucoup sur cette pensée associative”.

La mairie avait donné son autorisation

Néanmoins, la municipalité oublie que c’est bien elle qui a donné son feu vert à ce shooting photo. Du côté de Peugeot en effet, on indique sans plus de précisions que “toutes les autorisations ont été données pour réaliser le tournage”. Marsactu a pu prendre connaissance du contenu de la demande en date du 13 septembre 2020. La production y liste deux décors où elle souhaite installer son véhicule, un effectivement sur la Canebière devant le Palais de la Bourse et un autre, derrière, dans la rue Bir-Hakeim. “La production souhaite créer un alternat de circulation à l’arrière du Palais de la Bourse pour stationner le véhicule 3008 sur une voie puis sur l’autre le temps de la prise de vue“, précise-t-elle. Sans jamais mentionner les détails du tournage sur la Canebière.

La demande de tournage a été acceptée par la Ville en l’état. “Le diable se cache dans les détails, car la demande d’autorisation reste ambigüe, se défend Sophie Camard. Peugeot attire l’attention en ne communiquant que sur la rue Bir-Hakeim et finalement tourne sur la Canebière piétonne.

Pour l’ARPP, même dans ses pubs, le constructeur doit respecter le code de la route.

Autre son de cloche dans les couloirs de la Ville de Marseille. “L’autorisation d’accès aux espaces bornés a été donnée à Peugeot. Le constructeur est libre après de tourner comme il l’entend“, reconnaît-on. “La mairie de Marseille se doit de lire jusqu’au bout nos demandes de tournage”, souligne avec une pointe d’ironie le constructeur automobile.

Mais dans son avis, l’ARPP souligne que même en cas d’autorisations exceptionnelles, rien ne justifie qu’une voiture enfreigne le code de la route. Le jury considère qu’aucune publicité automobile ne doit “inciter la généralité des automobilistes à emprunter des voies ou des espaces normalement réservés aux piétons.” Dans un contexte de tensions sur la question du stationnement sauvage, la mairie assure qu’elle n’engagera pas de poursuite, mais déplore “une maladresse” de la part de la marque au lion.

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Titi du 1-3 Titi du 1-3

    Il me semble qu’une mesure radicale, vu l’urgence climatique, supprimerai ses maladresses : interdiction de la pub pour les bagnoles.

    Signaler
  2. Mistral Mistral

    La Ville a autorisé le tournage d’une publicité pour une voiture sur la canebière et s”étonne maintenant de voir une voiture sur la Canebière !!! Ils pensaient qu’ils allaient mettre des vélos dans leur pub ?
    Au lieu de crier au scandale dans la presse les élus marseillais feraient mieux d’aller voir ce qui se passe dans les rues, sur les trottoirs et les passages piétons de la Ville, la voiture est partout et rien n’a changé, combien de temps faudra-t-il au printemps marseillais pour mettre en place son programme et faire respecter le code de la route ? La police municipale c’est bien une compétence de la VIlle !

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Ce n’est pas des cours d’écologie qui faut donner,ce qui serait nécessaire d’ailleurs,mais des cours d’éducation et de savoir vivre .

      Signaler
    • juH juH

      Ne vous inquiétez pas, le Printemps MArseillais agit !
      Regardez la délibération n°89 du dernier conseil municipal !
      Bientôt des retraités devant les écoles pour en sécuriser les abords !
      200 k€ par an pour 60 vacataires (pour 480 écoles) ! Royal !
      Grâce à la générosité du PM, avec ces 277 euros mensuels, les retraités pourront enfin décrocher des feux de l’amour et se rendre enfin utiles en empêchant les voiture d’écraser nos enfants tout en gagnant de l’argent pour le sonotone !
      Vraiment de grands philanthropes au printemps marseillais !
      Ils prennent soin de de aînés et de nos enfants en même temps !

      Signaler
    • ruedelapaixmarcelpaul ruedelapaixmarcelpaul

      bien dit juH, avant au moins Gaudin les vieux il en prenait peu mais il les payait 4000 minimum par mois, et il ne les mettait pas dehors à surveiller les minots !

      Signaler
  3. tpmrs tpmrs

    Sans parler des véhicules police et de leur syndicat qui stationnent en pleine voie rue Armeny juste devant le passage protégé de la place Félix Barret. Si nous faisions de même nous retrouverions nos véhicule à la fourrière avec juste raison. Il y a là touts les lycéens de Montgrand…

    Signaler
  4. Brallaisse Brallaisse

    Alors Titi du 1-3 , commencez par les voitures pour le climat, ensuite pour les vacances contre la perte du temps, puis les ferries pour protéger les vagues ensuite contre les anti rides pour protéger ces dernières, les films afin de protéger les navets, et enfin les livres pour la liberté de pensée.
    Aimer la nature càd l’environnement au sens large est une évidente nécessité,mais la dictature écologiste pas.
    Alors supprimons les affiches et la communication des “vers”, pour nous protéger de la censure qu’ils veulent nous imposer.ce qui ne veut pas dire que la pub doit faire n’importe quoi, notamment concernant la dignité humaine.
    Encore un faux débat un de plus,remarquez cela occupe les gens.Le prochain étant le pass santé pour aller au Frioul

    Signaler
    • Jacques89 Jacques89

      Hoooo! Quelle violence Braillasse! Il est en panne votre SUV?

      Signaler
  5. Electeur du 8e Electeur du 8e

    La pub bagnolarde entretient la culture bagnolarde dans cette ville qui n’en a vraiment pas besoin. Considérer que la piétonnisation du bas de La Canebière est un détail négligeable, c’est se moquer des piétons et cyclistes dont la place dans l’espace public est ici réduite à la portion congrue : il suffit de voir la largeur des trottoirs un peu partout – quand ils ne servent pas de parking.

    Quand Peugeot bafoue ouvertement les règles déontologiques de la profession publicitaire qui lui interdisent de mettre en scène une voiture commettant une infraction au Code de la route, il envoie un message subliminal très clair : faites ce que vous voulez. La culture du je-m’en-foutisme à tous les étages, ça suffit aussi.

    Signaler
  6. Lecteur Electeur Lecteur Electeur

    Il est deux autres infractions d’automobilistes que la police se garde bien de sanctionner :

    1. L’encombrement des carrefours qui consiste à engager un véhicule dans une intersection où il peut être immobilisé et gêner la circulation est passible d’une amende de 90 euros, selon le Code de la route. Une procédure de vidéo-verbalisation est pourtant possible qui donnerait une réelle utilité à des caméras qui ne servent à rien.

    2. Le non usage de clignotant pour lequel le code de la route a prévu contravention de 22 à 150 € et un retrait de 3 points du permis de conduire pour ces automobilistes qui se croient seuls sur la route. Le clignotant permettant une bonne communication avec les autres usagers de la route, une des règles de circulation importante lorsque l’on conduit.

    Que fait la police ?

    Signaler
    • Zumbi Zumbi

      Par exemple se garer sur le passage piéton dans ma rue, alors même que juste à côté il y a des places de stationnement vides (j’ai les photos). Pourquoi verbaliserait-elle les automobilistes ou camionneurs qui en font autant ou les gros cubes, motos et scooters, qui bloquent pratiquement mon entrée alors qu’il y a des places réservées à 30 mètres ?

      Signaler
  7. barbapapa barbapapa

    Il est 7h00, Marseille s’éveille, s’il n’y avait pas la pijo, la photo serait belle, 2 silhouetttes tranquilles jeunes filles 1m80 sans escarpins, pas de détritus sur les pavés luisants, ni de craignoss sur une Canebière aux 2 imposants bâtis XIXème, mais merde il y a la pijo en plein milieu !

    Signaler
  8. Brallaisse Brallaisse

    juH , trés bonne décision de donner la possibilité à des retraités effectivement de se passer des feux de l’amour et des jeux télévisés à la con. Volontaires, êtres utiles, voir du monde et gagner 300 euros en sus , cela est une excellente idée. A moins que vous préfériez embaucher des temps pleins à la mairie pour travailler de temps en temps entre les vacances scolaires ? . Cela se fait beaucoup chez les “dégénérés” d’Europe du nord d’employer les retraités , vous savez les gars qui respectent les passages cloutés, les stop, les feux de signalisations, qui ne klaxonnent pas à longueur de journée et qui ne vous traitent pas d’enculés pour un oui ou pour un non.
    Pour les autres commentaires , il ressort en fait la mauvaise éducation et l’incivisme marseillais , le m’en fouti généralisé qui est apparamment une grande partie du problème.
    Alors oui , Peugeot nous sublimise , Peugeot déroge à la déontologie .
    Quand 8e dénonce “la culture du je-m’en-foutisme à tous les étages” , oui peut être , mais à Marseille Peugeot joue à domicile concernant cette culture du je m’en foutisme, et avant de taper sur Peugeot et sa déontologie ( qui peut être limite, OK) balayons devant nos portes qui sont encombrées de d’ordures, de crottes de chiens et de bagnoles . Faute avouée à moitié pardonnée , je fais partie des “tarés” qui aiment les belles mécaniques ( je fais attention à ne pas stationner n’importe où et n’impote comment, à ne pas faire l’imbécile en roulant , etc.) et je ne vois pas pourqui l’on m’interdirait de m’amuser, mais pas au détriment ces autres . Alors oui le tout voiture est une imbécilité , mais ne sombrons pas dans la bétîse à l’état pur comme ce maire de Poitiers (je crois) qui veut empécher les gamins d’apprendre à voler en avion ,car voler est synonyme de pollution. Faisons attention aux extrémistes , mêmes si il sont verts, ils ne sont pas mûrs pour gouverner.

    Signaler
    • zaza zaza

      “Volontaires, êtres utiles, voir du monde”
      et ben si l’on devait donner 300 euros à toutes et tous les retraité.e.s qui remplissent cela, la dette sera abyssale.
      La plupart des asso caritatives fonctionne grâce à ces bénévoles et leur utilité n’est plus à démontrer. Ces bénévoles retraités suppléent souvent à l’incurie des pouvoirs publics. Je comprends tout à fait la réaction de JuH, c’est comme lorsque certains rectorat voulaient engager des retraités pour masquer le manque de postes dans l’éducation. Dans vos qualificatifs il manque aussi “aider les finances de la nation” car peut être que parmi eux, certains vont tout à coup être assujetti à l’augmentation de la CSG

      Signaler
  9. Brallaisse Brallaisse

    Rien n’est gratuit malheureusement dans ce bas monde.
    Les associations prennent beaucoup de temps aux gens gratuitement cela est vrai,mais elles apportent aussi beaucoup aux gens qui sont bénévoles.
    Ces fameux 300 euros sont une contrepartie à un travail réel.Apres dans les associations nous trouvons de tout ,du caritatif mais aussi du festif et qui permettent aussi aux gens de faire autre chose.Des voyages ou autres activités.
    Mais tout n’est pas réglé ,je suis dans l’attente de FO municipaux qui va peut-être avancer le fait que l’on enlève le pain de la bouche de ses encartés.
    A suivre.

    Signaler
  10. Pierre12 Pierre12

    Ça met Marseille en lumière, c’est bien.
    Moi qui ne regarde jamais les pubs, je regardais si j’y tombe dessus.

    Qu’est ce qu’on s’en fou que la voiture ait roulé sur une voie piétonne, i) tout le monde sait que les pubs sont bidonnées, la preuve la canebière a l’air toute propre et bien fréquentée, ii) seule une personne sur 100.000 va faire le lien, iii) la pub est nationale et n’est donc pas destinée qu’aux Marseillais, qui savent eux qu’elle est piétonne, iiii) elle n’est pas piétonne partout…

    Que nos élus s’occupent des vrais problèmes, au lieu d’en créer quand il n’y en a pas.

    Signaler
    • Electeur du 8e Electeur du 8e

      Une fois de plus, vous démontrez avec brio que vous ne comprenez pas grand chose. En l’espèce, ce ne sont pas des élus, mais des particuliers qui ont saisi le Jury de déontologie publicitaire. Et même si cela vous défrise, celui-ci leur a donné raison.

      Signaler
  11. Mathieu Trigon Mathieu Trigon

    Sinon, en parlant de place de la voiture dans la ville, à Noailles, à deux pas de la canebiere, les habitants demandent la pietonisation du quartier depuis des années, sans nouvelles ou prise de position claire pour le moment de la métropole, la mairie ou la mairie de secteur…

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire