Pour les aires d’accueil des gens du voyage, les collectivités veulent faire mieux que rien

Décryptage
le 18 Juil 2022
4

Le nouveau schéma prévoyant la répartition des aires d'accueil des gens du voyage dans les Bouches-du-Rhône est en cours de validation. Pour combler l'immense retard accumulé, le document prévoit la création d'une quinzaine d'aires en quatre ans. Un objectif qui semble irréaliste alors qu'au cours des dix dernières années, seulement trois ont vu le jour, et que seul un projet est réellement enclenché.

L'aire d'accueil de Saint-Menet après sa rénovation en 2018. (Photo : Lisa Castelly)

L'aire d'accueil de Saint-Menet après sa rénovation en 2018. (Photo : Lisa Castelly)

“Finaliser, verbe transitif : Achever quelque chose, le mettre au point dans ses moindres détails”. Voilà le verbe utilisé par les collectivités pour qualifier la démarche en cours dans les Bouches-du-Rhône au sujet des aires d’accueil des gens du voyage. Il s’agirait, aujourd’hui, tout au plus de peaufiner, de mettre les dernières touches à l’offre […]

Cet article est réservé aux abonnés au journal

Vous seul garantissez notre indépendance Offres d'abonnement à partir de 1€ Poursuivez votre lecture et rejoignez la communauté JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Patafanari Patafanari

    Cages dorées dans le metaverse.

    Signaler
  2. Bertrand DLR Bertrand DLR

    Nomades de l’étourdissant bonheur d’enfants gras.

    Signaler
  3. Mars, et yeah. Mars, et yeah.

    Histoire.

    La Ciotat. Son bord de mer, son port, sa ZAC Athélia sur la colline qui domine la ville. Des vues superbes, des terrains à vendre, et des espaces publics occupés par les Gens du Voyage (qui ont tout ravagé).

    `Condition du Préfet pour que la Métropole obtienne un recours à la Force Publique pour les faire partir ? Avoir lancé sérieusement la conception de l’Aire d’Accueil prévue sur une ancienne casse auto, en contrebas de l’A8.

    Go donc : désignation d’un maître d’oeuvre par la Métropole, lancement formel des études. Go donc pour le Préfet, qui accorde le recours. Départ des Gens du Voyage.

    Et pendant ce temps, modification du PLUi par la Ville, la parcelle visée pour l’Aire devient inconstructible.

    Fin.

    Signaler
    • Lisa Castelly Lisa Castelly

      Bonjour, cette modification ne semble pas avoir d’impact sur la construction de l’aire, qui a été confirmée lors du conseil municipal de juin si l’on en croit La Marseillaise.

      Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire