Pour sa campagne législative, Serge Perottino trafique une photo de Nicolas Dupont-Aignan

Actualité
Jean-Marie Leforestier
11 avril 2017 7

La bannière de campagne de Serge Perottino avec, en haut à droite, Nigel Farage.

Nigel Farage a-t-il ses habitudes à Cadolive ? L’ex-leader du parti britannique pro-Brexit UKIP apparaît bien dans un visuel de campagne du maire de la commune, Serge Perottino, candidat aux législatives. Sur cette image opportunément retirée de la page d’accueil de ses comptes Facebook et twitter ainsi que de son site officiel, on l’aperçoit en haut à droite de la tribune pour ce qui semble être un meeting de campagne. En réalité, le champion de la sortie de l’Europe n’a sûrement jamais mis les pieds dans ce village de Provence. Il s’agit en fait d’un photo-montage grossier, comme l’a relevé la Marseillaise.

La photo originale vient du discours de Nicolas Dupont-Aignan pour la clôture du congrès de Debout la France le 5 octobre 2013 (voir la vidéo ici). L’homme politique anglais est un allié du parti souverainiste. Tout concorde entre les deux images, sauf la tête de l’orateur. Serge Perottino a remplacé celui qui est aujourd’hui candidat à la présidentielle et, sans que l’on sache pourquoi, une femme voit sa robe et sa veste changer de couleur.

Le montage, maladresse ou tromperie, saute aux yeux. Mais, contre toute évidence, Serge Perottino dément : « Compte tenu que la campagne n’avait pas commencé, mon équipe a voulu donner une image de campagne bien faite. À l’origine, ce sont des photos de portable prises par le communicant qui était avec moi alors que je prenais la parole lors de ce rassemblement. Nous avons juste changé la couleur de fond et ajouté la mention des législatives sur le pupitre. » Quant aux personnages du public, ils auraient tous conservé exactement la même pose que lors de l’intervention de Dupont-Aignan…

« Un truc de fada »

Nous lui faisons alors remarquer qu’il a trois (voire quatre) bras sur cette photo. « Pensez-vous que j’aurais eu la naïveté de prendre une photo de quelqu’un d’autre ? C’est un truc de fada. Je ne me serais pas lancé là-dedans. Et puis, si j’avais dû tricher sur une photo avec du monde, je prenais une photo avec 70 000 personnes », plaide-t-il avant de choisir la stratégie du complot : « Le troisième bras, c’est celui de la personne qui est derrière moi. Vous savez, je gêne beaucoup de monde dans cette circonscription et notamment [le journal] la Marseillaise. » Malgré les multiples échappatoires que nous lui offrirons, Serge Perottino ne démordra pas de cette version.

Le maire de Cadolive aura certainement au cours de sa campagne l’occasion de tenir un meeting et donc de remplacer ladite photo. Reste à savoir avec quelle étiquette puisque pour l’heure l’intéressé laisse toutes les portes ouvertes. « Pour l’instant, je suis candidat Debout la France mais les choses vont vite en ce moment. Le moment venu, on choisira l’étiquette qu’on voudra prendre. Je pourrais très bien être candidat En marche ou bien candidat Debout la France. » Après le photo-montage, le flou artistique.

7
commentaires

  1. Electeur du 8e Electeur du 8e

    A pisser de rire.

    Plus sérieusement, quand on hésite entre les étiquettes « Debout la France » et « En Marche », est-ce que ça veut dire qu’on n’a absolument aucune conviction, ou que le corpus idéologique de « 

    Signaler
  2. Electeur du 8e Electeur du 8e

    … ou que le corpus idéologique de « En Marche » est vraiment très vague ? Peut-être un peu des deux ?

    [Désolé pour la fausse manip qui a fait partir un message tronqué]

    Signaler
    • VitroPhil VitroPhil

      C’est à pleurer ! (eventuellement de rire…)
      Peu importe l’étiquette pourvu que l’on est l’élection et si on pouvait choisir le camp victorieux après coup, ce serait mieux encore.

      C’est pathétique, et après une telle manipulation, on serait en droit d’attendre qu’aucune formation politique ne parraine un personnage pareil. Malheureusement on ne peut plus rien garantir.

      On peut considérer que Macron est un attrape tout au programme flou, Mais penser qu’il puisse être compatible avec un Nigel Farage est quand même aberrant.

      Signaler
  3. Manipulite Manipulite

    Cela n’arrangera pas l’image des politiciens; ceci dit, lorsqu’on fera danser les c… celui-ci ne sera pas dans l’orchestre.

    Signaler
  4. julijo julijo

    Hey, ça peut marcher !!!

    On peut se retrouver scotché par des manœuvres aussi grossières….c’est mon cas, et c’est de la naïveté quelque part !
    Pourquoi le feraient-ils sinon.
    Car, ça peut parfaitement marcher. Certains prétendants aux élections n’hésitent devant rien et trouvent leurs électeurs !!! (et on a tous les noms en tête…)

    Signaler
    • Laurent MALFETTES Laurent MALFETTES

      Ah ah oui on a des noms en tête, mais pas sûr que ce soient les mêmes. Merci Marsactu pour ce moment de détente. Après le troisième homme, le troisieme bras…

      Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire