Métropole : le grand recasage des présidents de conseil de territoire

Actualité
par Jean-Marie Leforestier & Marie Lagache
le 30 Juin 2022
11

Avec la suppression des conseils de territoire le 1er juillet, les six ex-présidents perdent les fonctions liées à cette institution. Heureusement pour eux, la loi 3DS a prévu une bouée de sauvetage qui leur permettra de conserver les mêmes indemnités.

La dernière séance du conseil de territoire Marseille-Provence le 28 juin 2022. (Photo : ML)

La dernière séance du conseil de territoire Marseille-Provence le 28 juin 2022. (Photo : ML)

On peut voir son bateau couler mais garder ses galons de commandant. Après avoir enterré les conseils de territoire en ce début de semaine, la métropole s’attelle à recaser leurs présidents. Ce n’est pas une faveur de Martine Vassal mais plutôt une fleur du législateur : la loi 3DS a prévu qu’ils restent vice-présidents de […]

Cet article est réservé aux abonnés au journal

Vous seul garantissez notre indépendance Offres d'abonnement à partir de 1€ Poursuivez votre lecture et rejoignez la communauté JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Jean-Marie Leforestier
Journaliste
Marie Lagache

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Brallaisse Brallaisse

    A la lecture ce cet article je suis hilare de la facon dont les “ex” de Martine sont traités suivant leurs compétences non pas supposées, mais imaginées .
    Et pendant ce temps, malheureusement des éléments vitaux restent en déshérence,alors que ces “ex” ont des savoir faire régionalement et unanimement reconnu.Ainsi les boules,la contrée,la sieste,le fifre,le tombé du camion et la bouillabaisse comparative n’auront pas de vice présidence. Là j’aurais compris des indemnités à presque 3000 euros par mois pendant trois ou quatre années.L’excés de fly à se faire péter l’embouligue mérite un traitement de faveur.Mais Bernardini à l’aéroplane et Bramoulle au patrimoine trop bon !

    Signaler
  2. chouze chouze

    Qu ils se recasent par leur propres moyens.

    Signaler
  3. ruedelapaixmarcelpaul ruedelapaixmarcelpaul

    Rien ne se perd, rien, ne se crée, tout se transforme.

    Signaler
  4. MarsKaa MarsKaa

    Ah ben nous voilà rassurés ! Nous ne perdons pas ces gens indispensables, et ils pourront toujours nous faire beneficier de leurs compétences inégalées !
    Mais n’y aurait-il pas conflit d’intérêt quand, à l’échelle de la métropole, on est chargé d’un domaine qui intéresse plus particulièrement sa commune ?

    Signaler
  5. Patafanari Patafanari

    Aucun talent ne se perd. Aucun parent ne se pèle.

    Signaler
  6. barbapapa barbapapa

    En publiant de telle infos, vous avez prévu les sacs à vomis ?

    Signaler
  7. jemamo13 jemamo13

    Il serait utile de faire un bilan des sommes englouties par Bernardini pour un pole aéronautique quasiment vide. Les pollueurs du tour de l’étang vont être peinard avec lui.

    Signaler
  8. MM13 MM13

    Quatre ans à 2139,16€ représentent environ 100 000€ pour un travail qui d’évidence a été attribué à chacun uniquement pour justifier ce paiement. C’est la loi mais elle est injuste. D’autant que les gens concernés sont des élus qui perçoivent d’autres indemnités. Cet argent public généreusement distribué aurait pu être utilisé pour ceux qui sont en grande difficulté et qui en ont le plus grand besoin.

    Signaler
  9. Electeur du 8e Electeur du 8e

    Bramoullé, 77 ans, ancien prof d’université, bénéficie certainement d’une pension indigne pour s’accrocher ainsi jusqu’à ses 81 ans à une sinécure rémunérée par l’argent du contribuable.

    Il faut foutre dehors les politiciens lors de leur 70ème anniversaire. C’est le sort des salariés lambda, il n’y a pas de raison pour que les politiciens professionnels soient traités différemment. S’ils veulent s’occuper, de nombreuses associations recherchent des compétences. Bénévoles, bien sûr.

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Ah oui Bramoulle aux restos du coeur.
      Je me le suis tapé étudiant à Aix , j’avais d’excellentes notes,je ne vais pas m’en plaindre,mais le personnage croquignolet à souhait déjà à l’époque , il y a 40 ans.
      Alors Bramoulle,servant la soupe aux réfugiés,sans papiers et autres personnes en difficultés sur le Cours Mirabeau, je payerai pour voir cela.

      Signaler
  10. Be.mc Be.mc

    Il faut le dire aux jeunes, il n’y a que la politique qui rapporte autant sans trop travailler !

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire