Mélenchon est arrivé à Marseille : “Je suis ici dans mon pays”

Actualité
le 12 Mai 2017
42

Pour sa première conférence de presse, Jean-Luc Mélenchon assume son statut de parachuté. Il souhaite faire de sa candidature à Marseille un tremplin pour un succès qu'il espère national. Quitte à se faire beaucoup d'ennemis sur place.

Jean-Luc Mélenchon, avec à sa droite sa suppléante Sophie Camard, au club de la presse. (LC)

Jean-Luc Mélenchon, avec à sa droite sa suppléante Sophie Camard, au club de la presse. (LC)

Pour son premier jour de candidat à Marseille, Jean-Luc Mélenchon a gardé le sourire. Un sourire qu’il a affiché pour sa première apparition médiatique, au pied des marches de la mairie centrale, en route pour être reçu par Jean-Claude Gaudin. Pour l’occasion, policiers municipaux et membres du service presse de la Ville géraient les journalistes : un accueil digne d’un invité de marque, le même que lors de la visite de François Fillon en mars, lequel est tout de même plus proche politiquement du maire. Arrivé à pied, c’est de la même façon que Jean-Luc Mélenchon traversera le Vieux-Port en direction du lieu sa conférence de presse à 16 h, après un entretien qu’il qualifie de “très agréable”.

L’étape suivante a lieu dans une pièce bondée dans laquelle certaines médias nationaux sont même représentés plusieurs fois : le coup médiatique du jour, c’est bien ici qu’il se passe. Et le tribun de la gauche parachuté en terre marseillaise, qui sait sur quelles questions il est attendu, rentre immédiatement dans le vif du sujet. On lui reproche de faire de Marseille un simple marche-pied pour parvenir à l’Assemblée ? Il l’assume. “Ce sera une campagne dans la continuité de la campagne présidentielle. Si nous avons la majorité nous appliquerons notre programme”, attaque-t-il en pariant sur une cohabitation dont il serait le premier ministre. Le choix de Marseille et de la 4e circonscription est le meilleur moyen d’être élu.

Faire de la politique nationale depuis Marseille

Pour autant, il assume et justifie le choix de Marseille avec assurance : la ville l’a porté en tête au premier tour – comme Toulouse, Lille ou Montpellier – et son meeting sur le Vieux-Port l’a convaincu que “c’est à Marseille que le message se ferait le mieux entendre”. “Pauvreté extrême”“concentration des richesses”“destruction des services publics”, sont les thématiques qu’il dénonce et dit retrouver dans la ville “l’échec [des politiques menées jusqu’ici qui] hurle à chaque carrefour”.

L’image poétique pourra irriter aussi bien que toucher les Marseillais et c’est sur la veine d’une Marseille sous-estimée que Jean-Luc Mélenchon axe une autre partie de son discours, en évoquant une ville qui ne doit “pas se résigner à un rôle subalterne”. “L’idée c’est qu’il vient pour faire de la politique nationale, oui, mais aussi pour valoriser la ville”, résume sa nouvelle suppléante Sophie Camard, ex-tête de liste aux régionales en 2015 où elle représentait EELV dans l’alliance avec le Front de gauche.

“Il se trouve que Marseille qui est la deuxième ville de France ne parle pas à la France”, poursuit Mélenchon qui flingue au passage le manque d’envergure des élus locaux, qui restent “entre gens importants”, accrochés à la ville “comme des moules à leur rocher”. Les accusations de parachutage, venues notamment de la droite marseillaise, sont balayées dans la continuité : “Je suis dans mon pays”, dira-t-il, avant d’ajouter que “la moitié de cette ville est parachutée”. Mais, tempère-t-il, bonhomme, “Je vais vite, je comprends vite, le maire m’a donné des livres, j’en ai achetés”. Une chose est en tout cas claire : Mélenchon se veut le candidat de tout Marseille et pas seulement de la 4e circonscription.

“Mennucci (…) je lui offrirai une bouillabaisse à l’occasion”

Mais le choix de cette circonscription va aussi avec son lot de contradictions à dénouer. Et principalement l’accusation de la facilité. Pourquoi venir chasser sur les terres d’un sortant socialiste, quand dans la troisième circonscription le Front national – finalement représenté par le maire de secteur Stéphane Ravier – fait partie des favoris ? Pas question, assure le leader de la France insoumise, de prendre la place de sa porte-parole Sarah Soilihi, enfant de Frais-Vallon, qui a déjà commencé sa campagne dans ce secteur. Quant au Front national, Mélenchon assure n’avoir “pas de leçon à recevoir”. “Si quelqu’un a réussi à faire reculer le FN dans ce pays, c’est nous”. Une affirmation à nuancer, à en croire le politiste Joël Gombin, qui a analysé les résultats à Marseille.

Quant au député sortant, Patrick Mennucci, qui a sorti l’artillerie dès l’annonce de son arrivée, Mélenchon se fait aigre-doux. Il est décrit tantôt comme une perte politique collatérale nécessaire à la victoire des Insoumis, tantôt comme comptable du bilan de la politique de François Hollande. “Je ne viens pas ici pour embêter M. Mennucci que je connais bien (…) et je lui offrirai une bouillabaisse à l’occasion”, commence le candidat Insoumis qui n’a pas peur des clichés et se défend de toute “guerre personnelle”.

Mais il assume son combat contre le parti socialiste : “Je ne veux pas affaiblir le PS, je veux le remplacer, je veux tourner la page des gens qui ont fait la déchéance de nationalité, la loi El Khomri, qui ont rejeté l’amnistie pour les syndicalistes”. Et décoche une flèche au passage pour Patrick Mennucci qui se tient à distance du bilan de la précédente mandature : alors qu’en 2015 les frondeurs ont tenté de faire une motion de censure contre le gouvernement de Manuel Valls, “il ne manquait que deux signatures aux frondeurs, dont la sienne”.

Il devrait donc refuser la proposition de débat lancée par son nouvel adversaire. Une dernière pique lui sera adressée, concernant la 3e circonscription. “Je pense que c’est M.Mennucci qui devrait y aller, c’est lui qui a fait arriver les fachos là-bas”. La référence remonte au choix de l’actuel député, lors des municipales, de maintenir la liste socialiste dans la triangulaire qui a vu Stéphane Ravier triompher. Un argumentaire souvent entendu dans les discours de la droite marseillaise que lui aura probablement soufflé le maire, trop content de voir son rival de 2014 en difficulté.

Mouvement inédit ou campagne à l’ancienne ?

Au delà des discours, Jean-Luc Mélenchon a désormais devant lui une feuille blanche sur laquelle lui et son entourage vont inventer une façon de faire campagne sans trop d’entorses aux principes et aux méthodes participatives des Insoumis. “J’espère que ma présence va catalyser les énergies”, souhaite le candidat qui rêve de faire élire “trois ou quatre députés”, portés par un mouvement alliant “force sociales et forces politiques”, un mouvement marseillais inédit. Mais, reconnaît-il “tout est à improviser”, à un mois du premier tour.

Ce qui ne l’empêche pas de débuter sa campagne par cette journée “à l’ancienne”, avec le passage chez Gaudin et le préfet, et bientôt, assure-t-il, chez les syndicats mais aussi le préfet de police. La visite à la maire de secteur Lisette Narducci n’a pas eu de suite, la conseillère départementale ne souhaitant pas le rencontrer. A-t-il prévu de rencontrer Jean-Noël Guérini, son binôme départemental, inclus dans la circonscription ? “Et pourquoi pas ? Jean-Noël je l’ai connu au Sénat. Je ne suis pas venu faire le juge, répond-il d’abord, avant de se raviser. Mais nous voulons un nouveau système politique et ce genre de mœurs, les gens en ont assez.”

Les autres amis avec qui il reste encore à négocier sont les communistes locaux, avec qui l’accord semble être sur le point d’aboutir à l’échelle du département. “Les communistes, c’est des copains ici !”. Ces derniers devraient décider lors d’une réunion du comité départemental, s’ils retirent leurs candidats dans 4 ou 5 circonscriptions du département. Eux aussi mettent en avant la volonté de jouer le rassemblement. Avec moins d’enthousiasme. Or, des amis, Jean-Luc Mélenchon, qui en 24 heures s’est déjà fait beaucoup d’ennemis, va aussi en avoir besoin.

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

+++

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. B Filippi B Filippi

    Remplacer le PS quelle bonne idée !
    Qui permettra à tous les “gens” de gauche honnêtes de se réunir, après s’être débarrassé des dinosaures.
    Avec le soutien de Marsactu probablement..

    Signaler
  2. Electeur du 8e Electeur du 8e

    Je résume : dans cette ville administrée par la droite depuis plus de 20 ans, dont « l’échec hurle à chaque carrefour », il faut s’attaquer à la gauche.

    L’idylle entre Gaudin et Mélenchon commence bien. Et la campagne s’annonce de haut niveau.

    Mitterrand avait eu l’astuce, pour assurer l’hégémonie du PS, de faire l’union de la gauche. Mélenchon préfère faire le vide autour de lui : voilà qui va lui assurer un rôle d’imprécateur minoritaire, certainement pas de chef d’une majorité de gauche.

    Signaler
  3. Laurent Malfettes_ Laurent Malfettes_

    Et avant la bouillabaisse, un petit pastaga et une partie de pétanque ?

    Signaler
  4. B Filippi B Filippi

    Il faut, vraiment, dégager les dinosaures !

    Signaler
    • barbapapa barbapapa

      S’il y a bien un dinosaure, éructeur, avec un gros melon, c’est bien ce Melenchon

      Signaler
    • Electeur du 8e Electeur du 8e

      Mélenchon, 65 ans, élu depuis 1983 – sous l’ère jurassique, Mitterrand étant président de la République : une époque que 40 % de la population française actuelle n’a pas connue. Vous avez dit “dinosaure” ?

      Signaler
    • Laurent Malfettes_ Laurent Malfettes_

      Dinosaure ET cannibale !

      Signaler
    • leravidemilo leravidemilo

      (Les contributions essentielles et solidement étayées, volent souvent en escadrille). Vas y Fançoise, fonce, tu as le vent dans le dos!

      Signaler
  5. mrmiolito mrmiolito

    Ah tiens, c’était trop beau… eFrançoise, enfin un commentaire d’insinuation gratuite (cf mon commentaire sur l’article d’hier qui saluait la bonne qualité générale des commentaires sur ce site).
    Bon moi ce qui m’a fasciné c’est la capacité de Mélenchon à refaire l’accent marseillais (Est-ce parce qu’il sortait du bureau de Jeang-Clôde ?). Un vrai coucou sait se fondre dans le paysage et dans le nid qu’il vient squatter…

    Signaler
    • Laurent Malfettes_ Laurent Malfettes_

      Vous en connaissez beaucoup, vous, des Marseillais qui mangent de la bouillabaisse ? Je crois me souvenir que nous sommes les premiers consommateurs de pizzas au monde. La bouillabaisse, c’est un truc de touristes, et Mélenchon est un touriste électoral. En cinq ans, il a visité Henin-Beaumont, le sud-Ouest, et maintenant Marseille… Retour à Paris prévu le 18 juin (élu ou pas d’ailleurs)

      Signaler
  6. Doc Boxk Doc Boxk

    M. Mélenchon a donc choisi « la certitude » des chiffres : une circonscription « jouable » sinon gagnable, à la lumière des résultats du 1er tour des Présidentielles. Sans s’occuper de l’histoire locale ni de la légitimité de l’actuel titulaire, de gauche socialiste, gauche qui devient, pour M. Mélenchon (JLM), il est vrai, un partenaire à rayer de la carte électorale. En revanche affronter le FN, que nenni ! Autre histoire.

    On aurait aimé au soir du 23 avril, et au moins entre les deux tours, que JLM n’ait pas la mémoire fuyante. Mais non il s’est aussi livré à un calcul de bas étage en « visant » un score réduit pour M. Macron. Sans mesurer les risques pris pour la démocratie, et ainsi en accroissant la banalisation du FN, parti anti républicain et réceptacle dans ses « élites » (et oui…) des pires nostalgiques de l’Etat français, de sinistre mémoire. Mémoire que M. Mélenchon semble avoir bien courte surtout lorsque Mme Le Pen évoque la rafle du Vél d’Hiv, autre Histoire avec un H majuscule.

    Les 16 et 17 juillet 1942, sur décision du régime de Vichy, la police française arrêta et rassembla au vélodrome d’Hiver, à Paris, plus de 13 000 personnes de confession juive dont 4 000 enfants. Pour un aller sans retour vers les camps d’extermination. La police bénéficia du zèle de membres du PPF, de Jacques Doriot, dont Victor Barthelemy était alors le secrétaire général en zones « libre » et occupée. Ce même Barthelemy, qui sera à la création du FN, et deviendra son secrétaire administratif de 1973 à 1976. Ses qualités d’organisateur vont l’amener à structurer le FN et à en faire une « machine de guerre « électorale et mensongère au service du Père Le Pen.
    https://www.slate.fr/story/143267/victor-barthelemy-rafle-vel-hiv-le-pen
    Barthelemy, un parmi d’autres…

    M. Mélenchon, vous avez joué avec le feu. Ne vous étonnez pas, au pays du Mistral, de devoir subir un retour de flamme qui vous renverra, au rang de simple citoyen. Si tant est que vous acceptiez « l’auto dégagisme ». Cette gauche, hors les insoumis, se rappellera longtemps l’histoire de JLM, amnésique entre le 23 avril et le 7 mai 2017. Dates après lesquelles plus rien ne sera comme avant en terme de report de voix.

    Signaler
    • Alexandre GUYOT Alexandre GUYOT

      Je comprends votre point de vue. Mais il y a aussi un autre point de vue à avoir sur la position de JLM durant l’entre deux tour. Vous semblez oubliez étonnamment, et vous n’êtes pas le seul, que lui-même et tous les insoumis on t appelé à ne donner aucunes voix pour le Front National. Preuve que la différence est bien marqué entre le néolibéralisme financiarisé et l’extrême droite. Ensuite en tant que citoyen ayant voté pour L’Avenir En Commun et haïssant le projet de société voulu par Macron et ses soutiens j’aurai très mal pris que JLM donne la consigne de vote vers Macron. Enfin il est trop facile de faire le jeu du FN dans les actualités journalières pour faire de l’audimat puis ensuite de venir brandir le front républicain comme quoi le FN ne serait pas un parti pour lequel voter. De deux chose l’une soit c’est un parti et on peut voter pour lui sans se transformer immédiatement en démon soit ce n’est pas un parti pour lequel on peut voter et dans ce cas il n’a aucune raison d’être. Je rappelle qu’un parti est fait pour avoir des voix aux élections !
      Donc oui je m’en souviendrai aux élections législatives et je remercie JLM de ne pas avoir donné de consigne autre que “PAS UNE VOIX POUR LE FRONT NATONAL”.

      Signaler
    • Laurent Malfettes_ Laurent Malfettes_

      Plutôt de l’avis de docbox dans cette affaire. Mais ce débat est clos, chacun a fait son choix et l’assumera, inutile de refaire le match.

      Je sursaute à la lecture d’un mot contenu dans le commentaire ci-dessus : “en tant que citoyen “haïssant” le projet de société [de monsieur Macron]”… Le terme assumé de “haine” me semble aussi excessif que révélateur d’une ambiance très déplaisante, la haine étant aussi mauvaise conseillère que son amie : la peur.

      Je surprends ailleurs de nombreuses discussions très violentes, sans nuances et sans recul, comme celles que l’on peut avoir avant un affrontement physique. Fait nouveau pour moi, qui me met assez mal à l’aise, l’expression de cette haine vient désormais AUSSI de la gauche et s’adresse moins au Front National qu’à la gauche modérée toujours suspecte de “social-traîtrise”. Il flotte dans l’air un parfum de maccarthysme inversé que je trouve assez inquiétant pour la cohésion même de la société.

      Il faut se calmer, les gens !

      Signaler
    • Félix WEYGAND Félix WEYGAND

      @Alexandre et Laurent,

      En effet qui êtes vous pour appeler à la “haine” contre le projet que porte E.Macron, les centaines de milliers d’adhérents d’En Marche ! et les dizaine de millions d’électeurs qui ont voté au premier tour en sa faveur ?
      Vous rendez-vous compte que vous nous reprochez avant tout un “délit de sale gueule” : avoir été banquier et énarque avant de faire de la politique, c’est une raison pour être haï selon vous ? Vouloir essayer des solutions qui n’ont jamais été essayées, comme la fiscalisation de la couverture sociale afin d’étendre sa protection à tous le monde, vous êtes vraiment sûr que c’est une mesure anti-sociale ? Parler de la complexité du monde pour y trouver des solutions, vous êtes sûr que ce n’est pas mieux que quelques idées simples ?
      Les uns brûlaient les Juifs après avoir appelé à la “Haine”, les autres fusillaient les Koulaks et les enfermaient au Goulag après avoir appelé à la “Haine”… on sait comment leurs solutions ont réussi… Continuez, vous êtes en bonne voie…

      Signaler
    • Electeur du 8e Electeur du 8e

      @Alexandre. Aux élections législatives, d’autres électeurs issus de la gauche socialiste, écologiste ou communiste se souviendront de l’attitude actuelle de Mélenchon, que beaucoup d’entre eux ont pourtant cherché à porter au second tour.

      En excluant toute la gauche qui ne se soumet pas à sa personne, il obtiendra le fruit de cette “stratégie” : pas grand chose. C’est particulièrement avisé quand on se plaint en permanence d’avoir raté de 600 000 voix la qualification au second tour…

      Signaler
    • LN LN

      @Laurent Malfettes
      Totalement d’accord sur le fait nouveau de cette “haine”. Je l’ai vécu dans mon proche entourage(de gauche) qui m’a détesté pour n’avoir pas voté Melenchon au premier tour et cruxifiée au 2éme pour avoir contré Le Pen en votant Macron.
      Resultat : un grand ménage de fait au royaume de la bêtise absolue…. Il me semblait pourtant avoir été plutôt heurtée sur leur position (Ni Ni) mais finalement cool car des potes, des proches.

      Signaler
  7. Alexandre GUYOT Alexandre GUYOT

    Malgré le travail de Gérald SOUCHET je doute qu’il aurait pu l’emporter face à Menucci. Là on a une chance. Et franchement ce PS, qui ne signe pas les motions de censure de la loi travail qui passe à l’article 49.3 de la constitution moi j’en veux plus. Ah, ils ont toujours le verbe fort pour nous graisser la patte avant les élections puis ensuite ils nous la font à l’envers ! Ça suf#FIt !

    Signaler
  8. Laurent Malfettes_ Laurent Malfettes_

    “Je suis ici dans mon pays”. Mais pas encore dans un pays conquis… Marseille, qui est une vraie insoumise, a toujours su résister à l’envahisseur, même (et surtout) quand il vient de Lutèce. Venit, vidit, mais pas encore victus…

    Signaler
  9. Tarama Tarama

    Finalement Marsactu c’est le même lectorat que Médiapart. A gauche toute, mais on ne transige pas avec les valeurs (front républicain, vote utile tout ça).

    Je vais faire la voix discordante, bienvenue au pays Jean-Luc.
    Il est vrai que le fond du choix de cette circonscription est un peu étonnant. Mennucci n’étant pas le pire (il n’est pas macronien), mais ces histoires de “fiefs” électoraux et compagnie, je trouve ça détestable, et à Marseille ça se double d’une pratique du clientélisme encore supérieure à la moyenne.
    D’ailleurs je me dis que ça ne va pas être si facile que ça pour Mélenchon face aux réseaux mennucistes.

    Les députés devraient être là pour le travail législatif. La “représentation des territoires” n’a que très peu de sens aujourd’hui, surtout quand on voit les catégories sociales représentées à l’assemblée. Que ce soit un professionnel de la politique du sud ou du nord-est de la France, la différence est légère.

    Le mieux ce serait le tirage au sort, pour avoir une assemblée réellement à l’image du pays.

    Signaler
    • julijo julijo

      Ok “cehere” enfin !!
      Je suis d’accord avec votre commentaire. J’ajouterai : que voici des années “on” nous fait le coup à chaque fois.
      Dès le premier tour : le vote utile !! et c’était macron…. dès le deuxième tour le “front républicain” je disais ailleurs qu’il me faisait doucement marrer, parce que il n’y a rien d’antirépublicain au fn….sinon il aurait été interdit, depuis 2002, nos divers gouvernants en ont bien eu le temps…
      Donc, conclusion, chaque fois, on se fait avoir, et en plus, cette fois, on doit subir les invectives, parfois les injures, de toute une série de gens…parachutés, eux aussi au niveau de l’analyse politique, qui disent : tout avant, le contraire après….qui se mêlent de notre “vie privée” et de notre sens des valeurs…. on est pas plus c….. que les autrres…..
      J’ai voté mélenchon au premier tour, pas pour le bonhomme qui ne me passionne pas, mais pour le programme dont j’ai au fil des mois suivi la progression et l’élaboration. Au soir du résultat j’ai été très favorablement impressionné par le fait que mélenchon, en s’exprimant de la sorte, ordonnait à ses électeurs une seule chose : pas une voix pour lepen. Le reste les concernant….il prenait enfin ses électeurs pour des “gens” normaux, sains d’esprit et responsables de leur choix !!!
      Comme ça n’arrangeait personne, ça a été mal pris, mais tous les insoumis étaient plutôt contents !!!!
      Alors maintenant, on entre dans la campagne des législatives, et on tourne autour du même pot, dicté quand même de façon insidieuse mais réelle par les médias environnants (mediapart en est, effectivement à mon goût) : mélenchon avec son programme qui tient bien la route, va aller nous emmerder où ?? et ils ont trouvé : il est parachuté !!!! bravo.
      Et “cehere” a raison, un député est un élu de la république, pas un élu local…le parachutage est un peu tiré par les cheveux, mais bon, oui ok, il est parachuté, et alors ????? Bienvenue à Marseille, ville ouverte !!

      M’amuse aussi complètement, tous les défenseurs de mennucci, qui n’en demandait pas tant….qui aurait préféré (qui aurait du rester discret) qu’on ne ressorte pas forcément tout son activisme à l’assemblée nationale…pas flamboyant.
      MAIS QUEL EST LE PROGRAMME DE MENNUCCI ????
      QUEL EST LE PROGRAMME DES CANDIDATS DE “EN MARCHE” ????

      Si on arrêtait de commenter en se basant sur les défauts et les qualités diverses de ces hommes, mais plutôt en réfléchissant à ce qu’ils proposent !!! ça donnerait un peu d’air et de hauteur aux conversations

      Je rappelle que le ps, dans la “plateforme pour les législatives” a ABANDONNE TOUT CE QUE LE PROGRAMME DE HAMON avait de novateur et de social !!! et ça choque personne ????? il est pas marseillais le mennucci parachuté au bureau national du ps ???? Ils veulent s’inscrire dans la “majorité présidentielle”. Ils ont raison, c’est leur choix, moi le mien c’est de “haïr” le programme de macron.

      Signaler
    • leravidemilo leravidemilo

      Oui, toujours le même amalgame entre un mandat national, et une logique locale de cumul des mandats, de baronnies, et de clientélismes associés… La 5è (r)épublique a obscurci bien des horizons, et abouti a bien des dénis : Ce sont bien les partis “de gouvernement” et aujourd’hui leur ressucée coalition Macronienne qui ont cultivé ce jardin là comme base politique de collomb à lyon à rebsamen à dijon, en passant par juppé bordeaux…; Mais de quoi ont ils donc peur, que Mélenchons ‘attaque (“envahisse” )la mairie de marseille? Ils ne risquent vraiment rien…si ce n’est d’avoir peur des oripeaux de la 5è.
      Votre remarque @Cehere, sur la forte compatibilité avec le lectorat de médiapart, me parait pertinente e sous bien des aspects, ce qui ne laisse pas de m’inquiéter….Je n’oublie pas pour ma part, que certains de ses fondateurs , blanchis sous le harnais, ont longtemps fait leurs preuves dans la ^presse de “révérence” avant que de tenter d’en construire une autre. (de révérence).

      Signaler
  10. patrick patrick

    député est un mandat national je m’en tape que jlm ne soit pas marseillais, le ps doit disparaitre.

    Signaler
    • Laurent Malfettes_ Laurent Malfettes_

      “Le Ps doit disparaître” ? Demandez-vous d’abord ce que vous lui devez et ressaisissez vous avant de prononcer des sentences aussi… aussi… allez, je garde pour moi les mots qui pourraient blesser.

      Signaler
    • leravidemilo leravidemilo

      Vous faites bien Laurent, de garder pour vous les mots qui pourraient blesser. Vous auriez bien fait également, selon moi, de nous épargner, plus haut, votre tirade sur le langage de haine des autres, ceux d’en face, relative aux termes qui vous paraissent “excessifs”. Vous feriez bien, en la matière , de pratiquer de façon quelque plus assidue, l’exercice de relecture de vos propres posts, et des termes idoines, le dernier en date(ci dessus: Melenchon envahisseur de marseIile (ça serai pas un peu excessif ou blessant non? Bon)
      Tout ça pour dire que, contrairement à la remarque de Philippe Boeglin, dont je partage l’intention, et apprécie souvent les points de vue, je sens une dégradation lente et régulière du climat, de la qualité des échanges et des conditions du débat sur ce forum nostrum que constitue Marsactu. On part de plus haut et l’on tombe moins vite qu’ailleurs, mais on est solidement installé dans la même tendance à la baisse, dont nul ne connait les aboutissements.Les mots valises, les raccourcis saisissants entre sujet bien éloignés, s’y multiplient , les noms d’oiseaux commencent à suivre. Sur certains sujet, celui de cet article mais en premier lieu sur celui de La Pleine,, des boucs émissaires sont sélectionnés (les forains…) des gens se sont fait traités de “pourceaux”, ou autres fariboles,… Et, pour tout dire, lorsque Marsactu à sorti un article dont le titre évoquait, à propos de la plaine, y aura t il des morts(?), il m’ait venu à l’idée qu’il y en avait peut être déjà un, en tout cas un blessé grave, la qualité et l’attractivité du débat sur ce site.
      Les batailles électorales entrainent bien souvent, en même temps que des éclaircissements, des dégâts collatéraux. Les candidats vaincus ne meurent pas, mais d’autres victimes si. Il serait essentiel que chacun ici s’interroge…

      Signaler
    • Laurent Malfettes_ Laurent Malfettes_

      Si même un clin d’oeil à Astérix vous fait tiquer, c’est assez désespérant. Vous préférez Go home ? 😉

      Signaler
    • leravidemilo leravidemilo

      Et “(Mélenchon dinosaure et) cannibale”, c’est un clin d’oeil à Idéfix? Vous avez du confondre avec tintin au congo! C’est déjà bien moins ludique ou respectueux, notamment des autochtones… Mais, il faut en convenir, mieux adapté au go home.

      Signaler
  11. Félix WEYGAND Félix WEYGAND

    @Julijo
    Le programme des candidats de En Marche ! c’est le programme qui a été présenté par Emmanuel Macron, sur la base duquel il a fait campagne au 1er et au 2eme tour, et qui sera aussi défendu au 1er et au 2eme tour des législatives. Il est accessible en ligne, tout le monde peut le lire. Il n’a pas été négocié avec d’autres partis pour passer des alliances entre les 2 tours de la présidentielle (alors que Mélenchon avait fait un appel du pied concernant le droit du travail), il n’est pas négocié pour passer des alliances pour les législatives.
    Au delà du détail des mesures et de la confrontation à la réalité de leur mise en oeuvre qui sera bien sûr difficile, parce que le réel que l’on veut réformer est pétri de conservatisme résistant, son sens est clair : essayer de libérer la société française de ses contraintes étouffantes, de ses rentes et de ses monopoles, étendre à tous des dispositifs réellement protecteurs et libérateurs favorisant l’autonomie et la liberté individuelle, notamment celle de prendre des risques, d’expérimenter et d’évoluer. Dans le monde tel qu’il existe vraiment, c’est-à-dire sans angélisme ni candeur, parce que d’authentiques et réelle contraintes existent.
    Le langage “je hais ceci”, “cela pue”, etc. que l’extême-droite et la “gauche de la gauche” partagent de plus en plus devrait vous faire réfléchir plutôt que vous y livrer si volontiers.

    Signaler
    • julijo julijo

      Et bien tant mieux. Mais non.
      Je ne crois pas que pensent comme vous les salariés des entreprises qui subissent ou subiront bientôt la “loi travail” surtout après les ordonnances prévues par macron…ils sont contents les salariés des TPE du projet des accords d’entreprises ? non !
      Je ne crois pas que ce soit sympa pour les retraités qui ont la chance de ne pas être au minimum vieillesse de payer davantage de CSG.
      La baisse de l’impot sur les sociétés…. mais savez vous que les entreprises du cac 40 n’en payent que de 7 à 10 % d’impôt aujourd’hui…seuls les artisans commerçants TPE et quelques PME trinquent davantage, mais le programme de macron n’est pas pour eux.
      Je ne suis pas sûre que les quelques 65 % des votants du 7 mai soient POUR le programme de macron….. je suis même sûre du contraire.
      Oui macron a le programme de hollande d’avant le bourget. un peu plus libéral, un peu plus arrogant. Je n’appelle pas ça un programme, c’est une catastrophe pour la France.

      Lisez libé aujourd’hui, et vous saurez d’où vient l’argent de sa campagne…pas réjouissant !! La France à la merci des banques… et macron est contre le “système” contre les conservatismes ?? cette blague. les contraintes sont celles du “fric” et macron le représente bien.
      On s’est beaucoup amusé dans les médias sur mélenchon et …chavez entre autres, sans comprendre l’intérêt de nos territoires de guyane et des caraibes…..il aurait mieux valu aller fouiller à l’époque dans les fonds utilisés par en marche. mais c’était pas la mode.

      Oui, je réfléchis, je m’informe et je lis, pas que les blogs de la FI, ou d’autres “extrèmes” donc je sais pourquoi je HAIS la politique que veux mener macron avec la bénédiction du medef, de junker de merkel, de minc, d’attali, de …..en voulez vous d’autres ? Je suis sûre que macron est le prototype de cette classe, ou caste qui considère que le peuple, salariés, citoyens…n’ont rien à dire lorsque les riches décident. Les riches savent eux, ils ne sont pas producteurs de richesse, mais ils les détiennent. Comme pour whirlpool, macron organisera avec les “extrêmes” fréquentables du medef et du cac 40, la casse des entreprises pour payer des dividendes et la mise au pas et aux ordres du peuple français.
      Le langage qui est le mien est justement l’aboutissement d’une réflexion. Je vous engage de votre côté à vous occuper de VOS réflexions…surtout si vous n’êtes pas chef d’entreprise….. ./

      Signaler
    • Court-Jus Court-Jus

      En fait julijo vous haïssez le programme de Macron (24% au premier tour). J’imagine que cette haine vaut au moins autant pour celui de Fillon (20%) et que celui de l’extrême droite ne vous plaît pas plus (21%). Vous voulez avoir raison contre une large majorité de concitoyens, imposer vos idées non pas en convaincant et en expliquant votre projet et votre vision mais en assénant votre haine de celui des autres. C’est un peu à l’image de Mélenchon, qui veut avoir raison tout seul, quitte à tourner le dos à Hamon (même si c’est réciproque) puis au PCF.

      Signaler
    • julijo julijo

      Ma foi !!
      Comme “j’ai raison” avec plus de 19 % des français électeurs…je ne me sens pas si mal… et pas si seul.
      Je n’impose rien… je papote, je partage mes idées…je n’ai pas forcément raison….mais surtout je tente toujours d’avoir plusieurs sons de cloche….
      ce qui n’est pas forcément votre cas : que ce soit hamon ou le pcf ce n’est pas forcément mélenchon qui tourne le dos….ça c’est la version des medias. le ps est depuis 5 ans au pouvoir et que devient hamon ? et quand le pcf aura d’autres ambitions que de garantir un apport financier lié au nombre d’élus…..pourquoi pas. Voyez, pleins d’infos vous ont échappé !

      Je confirme, je hais le programme de macron, et il va devenir de plus en plus haïssable…..mais comme un sondage l’indiquait au soir du 2nd tour, seuls 16 % des électeurs adhéraient vraiment à ce fa-fumeux programme….là encore je ne suis pas si seul.
      Je précise “court jus” il me semble que c’est nécessaire : cette “haine” est toute intellectuelle…. (“on” ne risque rien)…mais merci d’avoir tenté de traduire malhabilement mes commentaires….dommage./

      Signaler
  12. marseillais marseillais

    La toute puissance haineuse de JLM et certains de ses insoumis, heureusement pas tous, m’indispose. Un peu de retenue donc et de respect vis à vis des électeurs de gauche qui ne se reconnaissent pas en lui et ne supportent sa politique de la terre brûlée….tiens, tiens, sur le territoire de l’ex Guérini. Ce sentiment de toute puissance qu’il se revendique est insupportable jusqu’à se demander par quelle manipulation il lui a manqué 600 000 voix pour accéder au second tour. Ces 600 000 vois sont les voix de la sagesse. Ce mec est dangereux et je veux le dire haut et fort..

    Signaler
    • LaPlaine _ LaPlaine _

      Et merci de le dire.

      Signaler
  13. Titi du 1-3 Titi du 1-3

    Sur lesjours.fr, une nouvelle obsession intitulée “les insoumis de Marseille,” un bonbon….

    Signaler
    • Titi du 1-3 Titi du 1-3

      un rajout, la photo ce Clément Mahoudeau vaut le détour, messianisme ? effrayant.

      Signaler
  14. LaPlaine _ LaPlaine _

    JLM n’est en aucune manière le candidat des exclus, des artisans et autres retraités comme on peut le lire plus haut. JLM est d’une part le candidat des inclus syndiqués en CDI souvent fonctionnarisés qui n’ont souvent aucun risque quant à leur emploi et qui souhaitent préserver leurs avantages et, d’autre part, de la galaxie de groupes sociaux qui vont de l’alter-mondialisme à “Nuit debout” ou de partisans de la politique dans la rue. Une espèce de café du commerce militant qui tourne en rond dans le microcosme national. JLM mène avant tout son petit bonhomme de chemin, tel un Moïse devenu méridional (dans son pays!), il subjugue ses ouailles. Marseille sera le camp retranché de notre Astérix face à la mondialisation, mais vous ne verrez rien pour les pauvres de ce territoire, un tremplin n’est pas une terre que l’on aime d’amour. Emmanuel Macron avec toute sa part d’ombre en serait presque transparent comparativement.

    Signaler
  15. MarsKaa MarsKaa

    Je ne vais ni plaindre Menucci, ni défendre Melenchon, je vais juste écrire que je n’aime pas cette ambiance à gauche.
    nous étions combien à voter pour un programme de gauche, en votant Hamon ou Mélenchon, au 1er tour des présidentielles ? quand on a vu leurs résultats à tous les deux, un moment d’espoir, un soulagement : le “peuple de gauche” n’est pas mort, les idées de gauche sont soutenues par 1/4 des votants, soit plus que ceux qui ont voté Front National ou ceux qui ont soutenu Fillon ou choisi Macron. Ouf !
    Légère amertume toutefois, mais pourquoi n’ont-ils pas réussi à s’entendre ces deux là (Hamon et Mélenchon) ?
    l’espoir toutefois que pour les législatives, l’essai soit transformé, que la gauche enfin s’unissent (la vrai gauche..)..
    Et bien non, c’est pire que tout : la FI place des candidatures en face de communistes, et en face de socialistes, guerre des places, arguments incompréhensibles de Mélenchon.
    moi non plus je ne les aime pas, ces socialistes, en tout cas je n’aime pas la politique sociale libérale qu’ils ont portée et défendue, et je n’aime pas le clientélisme socialo marseillais, mais je n’ai pas la HAINE, pourtant ils m’ont aussi fait du mal, si j’y refléchis, dans ma situation personnelle, mes revenus, ma retraite, etc.. mais la haine ? non. Je fais quand même la différence entre les personnes. Ils ne sont pas tous à mettre dans le même sac.
    Le “si tu n’es pas avec moi, tu es contre moi” a fait beaucoup de victimes dans l’histoire, et en particulier dans le mouvement socialiste ouvrier. faire cavalier seul ? être l’homme providentiel ? c’est ça les valeurs de gauche défendu par JLM et sa garde rapprochée ?
    S’il obtient 5 députés, à la place de 5 députés communistes ou socialistes, il aura gagné quoi ? il pourra faire quoi face aux députés de droite, d’extreme droite et socio-libéraux ?
    Je crois qu’il faudrait garder nos armes et notre haine contre de vrais ennemis.
    La démocratie c’est le débat et le compromis. Enfin, il me semble.

    Signaler
    • VitroPhil VitroPhil

      Il me semble aussi !

      Signaler
  16. Tarama Tarama

    Je voudrais rassurer Laplaine, tous les sympathisants de gauche ne sont pas contre la rénovation de le Plaine. Ni des punks à chiens, des buveurs de bières et des jeteurs de plastiques dans les arbres.

    Sinon ça parle de haine, etc. Je vois quand même pas mal d’animosité envers Mélenchon et ses partisans dans les commentaires ci-dessus (d’aucun diraient qu’elle est méritée, mais bon).

    Signaler
    • LaPlaine _ LaPlaine _

      Il ne me semble pas avoir utilisé ce vocabulaire (ou alors j’avais peut-être bu ce jour-à), je me permet juste de pointer certaine réalités bien concrètes (le comportement de certains forains) et lesnombreux arguments fallacieux de cette assemblée autoproclamée qui ne propose au demeurant rien de bien concret aux centaines “d’utilisateurs” de cette place qui la souhaitent apaisée. Je n’ai pas besoin d’être rassuré, je me bats pour ce qu’il me semble être (parfois) intelligent pour la ville.

      Signaler
  17. Laurent Laurent

    La haine n’a rien à faire ici, ni contre Mélenchon, ni contre le PS, ni contre Macron.
    La banalisation de ce sentiment de haine est malsaine.
    Elle est le pendant de la banalisation du Front National et de l’extrême droite la plus abominable.
    Cela s’est traduit directement dans les urnes. La progression du FN entre les deux tours est du jamais vu. Le refus de beaucoup de voter pour un démocrate, même ultra-libéral, contre le FN en est une autre conséquence. On ne peut pas afficher pureté et intransigeance en laissant les autres assurer l’échec du FN.
    Ne pas se mouiller contribue à cette nauséabonde banalisation.
    La haine n’est pas bonne conseillère.
    La démocratie impose un minimum de respect les uns pour les autres. La construction d’un rapport de force, dans les urnes et/ou dans la rue, ça ne se construit pas avec des invectives et des arguments démagogiques. Ensuite place à la confrontation, aux échanges, aux compromis …

    Réservons notre haine ou plutôt notre opposition ferme et inébranlable, à ceux avec lesquels le débat n’est pas possible, ceux qui cherchent à diviser, à opposer, à stigmatiser, à expulser, à éliminer au nom d’une idéologie rarement explicitée mais qui a malheureusement trop souvent fait ses preuves.

    Signaler
  18. julijo julijo

    Il y a haine, haine, haine et haine….Oui, la haine, vraiment la haine, n’a rien à faire içi. Et effectivement la réserver éventuellement au fn dont on ne parle plus… le “front républicain” est enterré pendant au moins un mois…
    Mais on se demande quand même qui/quoi provoque ce sentiment anormal.
    Nous avons eu : Mélenchon n’a pas donné de consigne de vote ! C’est un scandale! C’est un irresponsable !
    Sinon, nous aurions eu : Mélenchon a donné une consigne de vote ! C’est un scandale! C’est un autocrate, un tyran !

    Ces jours ci c’est : Mélenchon se présente à Marseille, c’est un scandale ! Il veut faire éclater la gauche ! C’est son seul objectif !
    Mais, ça aurait pu être : Mélenchon ne se présente pas aux législatives, c’est un scandale ! Il refuse d’aller une nouvelle fois devant les électeurs et de prendre ses responsabilités !
    Par contre on lit, entend toujours, en vrac :
    Mélenchon refuse l’alliance avec le PC ! C’est un scandale, Il veut faire perdre la gauche !
    Mélenchon accepte l’alliance avec le PC ! C’est un scandale, on vous l’avait bien dit ! Au fond, c’est un communiste!
    Mélenchon ne veut pas faire alliance avec le PS ! C’est un scandale ! Il veut la mort du PS !
    Mélenchon accepte des candidatures PS ! C’est un scandale ! Ou est la soi-disant “vertu” de son programme ?

    Macron a déclaré hier, la russie est un grand pays que l’Europe et la France ne peuvent ignorer, je rencontrerai Poutine…etc. mélenchon avait dit la même chose depuis longtemps. Mais traduit dans les medias : Mélenchon, s’il est aux commandes, considérera les russes comme des partenaires ! C’est un scandale ! En plus, Il aime Poutine et Staline ….. mais, au cas où, autre version : Mélenchon, s’il est aux commandes, refusera de négocier avec la Russie. C’est un scandale! Il prouve,encore une fois, qu’il n’a pas l’envergure pour gouverner !
    Aucun media n’a réagi hier au commentaire de macron sur poutine, personne ne l’a qualifié de pro-poutine…..ni de pro-staline.

    Alors, oui il y a une drôle d’ambiance dans les commentaires de Marsactu ces derniers temps…beaucoup de nouveaux pseudos aussi…c’est plutôt bien, ça fait des sous pour notre site préféré. Mais une nouvelle agressivité aussi….un peu déplaisante. Je vais prendre un peu de vacances.
    Je dirai encore que les hommes politiques, en tant que tels, personnellement, ne sont pas forcément passionnants, peut être pour faire un bout de chemin, et encore ; par contre leurs programmes, leurs idées, leurs projets et les gens qui y adhèrent justifient un engagement de la part de tout citoyen. Cet engagement, chacun le fait, l’a fait et le fera selon ses propres intérêts. Mais dans cette ( ces ) campagne (s) de désinformation, manipulation….fake-news…on peut s’interroger sans haine cette fois : A qui profite le crime ?

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire