Pris en étau au beau milieu d'un projet de création d'un nouveau quartier qui a vocation à devenir "le cœur d'Euroméditerranée 2", le marché aux puces risque bien de devoir se conformer à ce qu'envisagent promoteurs et politiques. Même si son propriétaire historique leur donne du fil à retordre.

« Le dimanche, c’est la tradition. Tu viens ici avec ta femme et tes enfants, tu fais les courses et tu retrouves des amis« , raconte Younes entre les étalages de fruits et légumes de la partie couverte du marché aux puces, dans le 15e arrondissement. À l’extérieur de l’immense halle bruyante et bondée, c’est tout autant

CE CONTENU EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS DU JOURNAL

Abonnement à partir de 4,99 €/mois. Déjà abonné ? pour lire cet article.

DÉMARREZ VOTRE SEMAINE GRATUITE

Profitez sans limite de tous nos contenus et services en temps réel
Rejoignez l’Agora de Marsactu pour discuter, partager et publier
Défendez à nos côtés l’indépendance de votre journal




5
commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire ou voir un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire