Les partisans du Printemps marseillais appellent Benoît Payan à sortir du “bunker”

Décryptage
par Julien Vinzent & Lisa Castelly
le 21 Déc 2020
19

Le conseil municipal devrait confirmer ce matin l'élection de Benoît Payan comme maire de Marseille. Au sein de la base citoyenne du Printemps marseillais, de nombreuses voix mettent en garde contre une centralisation du pouvoir déjà à l'œuvre, qui serait à l'inverse des espoirs de démocratie participative portés par le mouvement.

Ambiance devant la mairie avant l'élection de Michèle Rubirola le 4 juillet – Photo Emilio Guzman

Ambiance devant la mairie avant l'élection de Michèle Rubirola le 4 juillet – Photo Emilio Guzman

Les rayons du soleil de juillet baignent leurs visages et les têtes de liste du Printemps marseillais avancent d’un même pas vers la mairie, bras dessus, bras dessous. C’est par cette photographie que Benoît Payan a illustré sa déclaration de candidature, publiée sur Facebook le 16 décembre. Au lendemain de l’annonce de la démission de […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Julien Vinzent_
Journaliste.
Lisa Castelly
Journaliste

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. MarsKaa MarsKaa

    Merci Marsactu d’être allé à la pêche aux infos auprès de différentes personnalités.

    On retient que la tâche est rude et complexe, les obstacles nombreux, mais… la volonté de fonctionner en collectif et de developper la democratie locale est toujours là. Ouf !
    Bon.
    Mais, au-delà du discours et des bonnes intentions, il faudrait des actes… c’est vital pour le PM, j’espère qu’ils en ont conscience.

    Et puis, citoyen.ne.s, impliquons nous, si on veut que la démocratie fonctionne, sans attendre après un homme ou une femme ou un “bureau” providentiel. A nous de reclamer des comptes aux élus et d’être force de proposition. (La critique est necessaire, mais ne suffit pas, pire elle peut-être destructrice si elle n’est que… critique distancée et cynique. Il faut savoir ce que, citoyens, l’on veut : la fin du PM ? )

    Signaler
    • juH juH

      Malgré les demandes incessantes de ce collectif, les promesses qui leur ont été faites lors de leur rencontre avec les élus n’ont pas été tenues:
      – toujours pas les rapports complets de l’audit des écoles
      – toujours pas le nombre et la fonction des personnels dans chaque école
      – toujours par la formule de calcul du forfait communal (subvention écoles privées)
      – toujours pas la proportion de grévistes dans chaque école
      – …..

      https://twitter.com/CollectifCeM/status/1321407547790790657

      Signaler
    • gastor13 gastor13

      la fin du PM ? Mais Payan vient de le tuer !
      Quant à ses déclarations de fonctionnement en collectif c’est assez éloigné de son comportement.
      Il portera la lourde responsabilité de la mort de la gauche à Marseille, et sans s’en rendre compte il aura hypothéqué la réalisation de beaucoup de Printemps dans toute la France. Son seul but était le pouvoir pour perpétuer l’oeuvre de ses mentors.
      Dommage, c’était une belle histoire, on y a cru, on l’a faite démarrer, mais je crois que les Marseillaises et Marseillais engagé dans cette voie se retrouve un peu cocus.
      Mais c’est bientôt Noël, gardons l’espoir !

      Signaler
  2. MarsKaa MarsKaa

    Oui JuH, il manque les actes…. votre collectif ne lâche pas l’affaire, et vous avez bien raison. Les discours des un.e.s et des autres élu.e.s (rapportés dans l’article) ne suffisent pas… on attend des actes maintenant.

    Signaler
  3. Maltsec Maltsec

    Le discours du maire Benoit Payan fait honneur à cette ville qui étouffe sous ses propres dénigrements, la mauvaise foi des abonnés à la contestation si proche parfois des intérêts d’une classe politique irresponsable en place depuis des lustres. J’ai envie de croire au destin de ce maire désormais associé à la guérison d’une ville socialement malade et soumise au pillage en règle qu’autorise une administration municipale volontairement affaiblie. Tout mon soutien à la nouvelle administration montrez vous digne d’exister.

    Signaler
  4. LN LN

    “Au Samu social, il restait 8 couvertures. Verser 100 000 euros au Club de la croisière, ce n’était pas une priorité”, Payan retirant cette subvention en réponse au RN qui s’en plaint.
    Je préfère de loin cette priorité-là à celle de la Métropole qui, par exemple, finance un jardin et parcours pour chiens à 400 000 euros plutôt que de mettre à profit ce pognon de dingue dans des actions utiles. Actuellement ce n’est pas ce qui manque…

    Signaler
    • Electeur du 8e Electeur du 8e

      L’un des reproches récurrents que l’on pouvait faire à la nullicipalité gaudiniste était sa propension à financer du bling-bling et des événements sans lien avec les besoins quotidiens des Marseillais•es. On en voit le résultat dans l’état des équipements publics municipaux.

      En cette période de crise, il est heureux que l’on considère que le SAMU social est plus prioritaire que les croisiéristes.

      Signaler
  5. Electeur du 8e Electeur du 8e

    J’espère que “la structure de l’administration, encore taillée par l’ancienne majorité” fera l’objet d’une proposition de réforme de la part du nouveau directeur général des services : il a eu l’occasion de diriger ceux de la ville et de la métropole de Lyon, et sait donc ce qu’est une administration municipale qui fonctionne. Il y a du boulot, ici, pour mettre un terme à la dilution des responsabilités et aux lourdeurs inutiles.

    Signaler
  6. Avicenne Avicenne

    je ne peux croire que Mme Rubirola ne savait pas que sa santé était vraiment mauvaise, et que lorsqu’elle a été élue maire en Juillet, elle ne savait pas qu’elle allait subir une grave opération en Septembre et qu’elle serait inapte à la fonction.,
    Payan savait qu’il prendrait le pouvoir!!
    ” pour trancher, c’est un petit cercle qui prends les décisions ” : des socialistes pro.
    Arnaqués ! Oui ! Mais les autres des partis ne valent pas grand chose non plus.
    ET L’OMBRE DE CE PERDANT DE MENUCCI QUI RONDE ENCORE CAR IL A ETE ” LE MENTOR ‘ DE PAYAN ET GHALI ” ! JE NE SOUHAITE PLUS L’ENTENDRE RESPIRER.
    PS. question piscine, plutôt que de s’occuper de celle de Luminy pourquoi la piscine Vallier est dans cet état ! ( bravo Muselier, le franco mauricien, oui , il a choisi cette double nationalité pour ses affaires.
    Et puis , n’oublions pas qu’il a été élu à Région de la même manière, : :
    1) désistement de Castaner.
    2) Elu Estosi.
    3) Estrosi cède son poste de Président de Région à Muslier (Estrosi préférant sa ville de Nice)
    UNE ARNAQUE, ET LES SOCIALISTES ONT PROFITES DE L’EXPERIENCE: ” CELA A MARCHE POUR EUX POURQUOI PAS NOUS ? ”
    Payan – Muselier, Estrosi- Rubirola / ????

    Signaler
    • Karo Karo

      Comparer monsieur estrosi à Madame Rubirola est lui prêter des qualités qu il n a pas, de même pour monsieur Muselier . …

      Signaler
  7. Jean-Michel BEUCHAT Jean-Michel BEUCHAT

    Je n’avais plus trop de confiance dans nos politiques mais là je crois que ça sonne la fin. La seule préoccupation de ces personnes c’est le pouvoir et rien d’autre. Je pense que ces gens de gauche arrêtent de donner des leçons, ils sont comme ceux de droite aussi menteurs et magouilleurs.

    Signaler
  8. Brallaisse Brallaisse

    La question est simple , allons nous avoir à faire à des despotes éclairés ou intéressés ?

    Signaler
    • Félix WEYGAND Félix WEYGAND

      Cher Braillasse, Aristote (et dans une moindre mesure Platon) ne nous a-t-il pas déjà informé de ces sujets et des meilleurs remèdes il y a 2500 ans, et les théoriciens du libéralisme politique des XVIIe et XVIIIe, n’ont-il pas complété la panoplie de tout ce que nous avons besoins (ce n’est pas vraiment pour vous que j’écris ce qui suit).
      Le pouvoir politique est par essence une mauvaise chose (puisque ceux qui l’exercent finiront toujours plus ou moins par en mésuser, quelles qu’en soient les raisons et quels que soient leurs qualités et leurs défauts), mais il est malheureusement indispensable à l’organisation sociale (nombreuses raisons à commencer par l’obstacle mis à l’arbitraire de la force ou de la richesse, sans compter la gestion des biens publics). Il faut donc bien en limiter les effets pervers puisque l’on ne peut pas s’en passer.
      Ce n’est donc pas tant la vertu des politiques qui comptent que la bonne organisation des institutions et la vigilance des citoyens qui exercent leurs droits.
      La démocratie c’est donc mieux que les autres régimes.
      En démocratie, tous les citoyens doivent non seulement être électeurs mais pouvoirs êtres élus.
      Ceux qui ne sont pas élus doivent pouvoir effectivement contrôler la gestion de ceux qui le sont.
      Les pouvoirs doivent être séparés pour se contre-balancer (s’équilibrer).
      Pour garantir cette séparation, ceux qui ont la charge de ces pouvoirs doivent être personnellement protégés, pendant la durée de leur service, de l’influence que les autres pouvoirs pourraient avoir sur eux (sortis de charge ils doivent redevenir des citoyens comme les autres).
      Enfin la société doit être libre, des contre-pouvoirs doivent exister dans la société, on doit pouvoir librement s’associer, entreprendre, s’exprimer, s’informer, etc. Non pas pour exercer le pouvoir politique mais pour le contrôler et en limiter les abus.
      Avant de vouloir diluer le politique dans des dispositifs de “démocratie participative” et de concertation qui sont déjà aussi nombreux qu’inutilisés, ce serait déjà bien que le contrôle des citoyens (et de l’opposition) sur la gestion s’exerce, ce sera plus effic

      Signaler
    • Félix WEYGAND Félix WEYGAND

      efficace que de croire à la “clarté”, la “vertu”, la “non-professionnalisation”, le “désintéressement”, l’ “intelligence” de ceux et celles à qui nous avons donné les clefs.

      Signaler
  9. Mistral Mistral

    Il est fort dommage que les adjoints au maire ne soient pas allés à la rencontre des militants du Printemps Marseillais qui ont écrit le programme !
    Un problème d’ego peut-être ?

    Signaler
  10. Brallaisse Brallaisse

    Cher Félix , vous venez de me rajeunir de 45 ans en évoquant quelques thèmes abordés à IEP d’Aix en Provence lors du cours du brillantissime Professeur MATTEI.
    Malheureusement et malgré les magnifiques discours , exposés du regretté Professeur, seul Machiavel subsiste. Et là ne n’ai qu’un seul exemple (entre autres) à non pas vous soumettre mais à vous rappeler ,avec le fameux référendum sur la constitution européenne rejeté et ensuite validé avec force vaseline. Comme quoi Vox Ppopuli nest pas Vox Dei
    Aristote , Platon , Tocqueville , Montesquieu, Locke, Jefferson que de magnifiques théories , réflexions et pensées. Mais la réalité ?
    Soit vous êtres du sérail, soit haut fonctionnaire, soit riche et vous pouvez accéder à la politique . Et quand si par hasard , Homme du Peuple , vous réussissez un grand corps de l’Etat , le mimétisme agit. Vous rentrez dans le moule et le corporatisme est en route.
    La Démocratie participative , oui ,autour d’un comptoir . Ségolène , Mélanchon , partisans de la participation, il n’y a pas plus autoritariste que ces deux là.
    Les contre pouvoirs , regardez qui qui contrôle la Presse et les Médias. Oui bien sûr , il y a Marsactu , mais lu par des motivés .
    Si vous relisez les auteurs que vous citez et notamment Montesquieu vous constaterez que l’équilibre des pouvoirs est souhaitable et prôné , mais à condition que ceux qu’ils l’ont le conserve. C’est le principe même de notre fameuse caverne d’Aristote . J’aperçois le pouvoir, je le devine , j’en respire l’odeur mais le système fait que je ne puis m’en saisir, voilà notre sort , petit citoyen.
    Intellectuellement je vous suis , mais dans la pratique nous sommes très loin de la coupe aux lèvres. Alors , cette situation de Payan comme maire , oui pourquoi pas ? .Mais imaginez la même manœuvre à droite , on vote pour X comme maire et l’on se retrouve avec Teyssier comme premier magistrat de la ville . Bonjour les dégâts.

    Signaler
  11. Mistral Mistral

    J’espère que les adjoint(e)s au Maire de Marseille, qui ont tant de difficultés à mettre en oeuvre le programme du Printemps Marseillais, ne vont pas aller se présenter aux élections départementales ou régionales !
    Ce qui serait un nouveau pied de nez (pour rester poli) aux militants et électeurs du Printemps Marseillais.

    Signaler
    • Félix WEYGAND Félix WEYGAND

      Et bien moi j’espère que non seulement il y en a qui vont y aller mais aussi qu’ils vont être élu-e-s.
      Car si une limite aux cumuls des mandats dans le temps est salubre, une concentration suffisante des budgets et compétences émiettées entre les diverses couches du mille-feuilles est indispensable pour justement mettre en oeuvre le dit programme.
      Faute d’avoir réorganisé ces compétences et ces moyens dans une instance assurant une coordination suffisante sur un territoire pertinent (comme la Métropole), il faut bien que certain-e-s se coltinent la tâche d’aller comprendre comment ça marche de l’intérieur et mettre la main sur les leviers de la machine.

      Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire