Les failles de la stratégie transports de la métropole pointées par la commission d’enquête

Décryptage
par Julien Vinzent & Suzanne Leenhardt
le 22 Juil 2021
9

Flou sur les financements, manque d'ambition, absence de prise en compte des critiques de la Ville de Marseille... Sous des airs "d'avis favorable", le résultat de l'enquête publique sur le plan de déplacements urbains métropolitain soulève des questions épineuses.

Quatre réserves et six recommandations. La commission d’enquête sur le plan de déplacements urbains (PDU) de la métropole a rendu son avis, après dix mois de travaux, dont un mois de consultation du public. Document stratégique, le PDU organise les déplacements des voyageurs et des marchandises pour les dix ans à venir. Il pose notamment […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Julien Vinzent_
Journaliste.
Suzanne Leenhardt

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Brallaisse Brallaisse

    Une présidence de métropole qui pour se faire élire bouffe le budget au profit des petites communes et de ses maires qui ont besoin de ce système pour eux mêmes êtres élus, ce qui implique avec ce système open bar que les grandes infrastructures ne sont pas réalisées et plus particulièrement au profit de la plus grande ville , en s’endettant au passage,et dont la candidate favorite Martine s’est fait éjectée et qui souhaite imposer un modèle à Marseille dont le maire actuel n’est pas en phase.Alors on se tourne vers l’Etat,ce qui pour les chantres de l’économie libérale et de la décentralisation est quand même un comble.
    Mais la présidence de la métropole n’en est pas à une incohérence près.
    En résumé, hors mis la distribution de sucettes aux maires l’on peut se demander à quoi la métropole sert . Poser la question est y répondre.

    Signaler
  2. BRASILIA8 BRASILIA8

    j’aime beaucoup l’idée de fermer les voies aux heures de rentrée et sorties des écoles par exemple l’avenue de Mazargues entre le Grand St Ginier et Saint Annes pour permettre aux parents qui accompagnent leurs enfants de venir à pieds, même pas en transports en commun car fermeture de la rue, et plus en voiture
    au cas ou Mr Payant ne l’aurait pas remarqué le surcroit de circulation et le stationnement anarchiques aux abords des écoles à certaines heures sont dus à la présence de parent d’élève soucieux de la sécurité de leurs enfants donc merci pour eux et pour nous qui auront de nouveau accès aux trottoirs

    Signaler
  3. PierreLP PierreLP

    Il faut aussi rappeler le retard criant de la Métropole en termes de transports publics lourds (trains régionaux, métro, tramway…) qui date de dizaines d’années. Une des raisons est le refus de Gaston Defferre de créer une Communauté urbaine au début des années 1960. Lyon, Strasbourg, Nantes, Lille, Bordeaux avaient alors fait des choix différents ; on voit bien la diufférence. Et l’É a une part de responsabilité dans ces décennies perdues. Alors qu’il participe aux financements, il n’y aurait rien d’aberrant.
    Il reste que l’avis de la Commission d’enquête est très critique sur ce projet de PDU, il ne faut pas s’en tenir au simple avis favorable.
    Le rapport pointe également de façon critique le projet de Boulevard US…(page 129 du rapport…). Là il y a de l’argent à récupérer en ne faisant pas ce projet.

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Pierre LP ,le Gaston est mort le 7 mai 1986, remontez aussi à Henri Tasso ou Aimable Chanot.
      Fait arrêter avec Defferre.

      Signaler
    • Andre Andre

      Il est clair qu’avec Gaston nous avons pris un grave retard sur les autres métropoles, retard qui reste difficile à rattraper. Gaston ne voulait pas de communauté urbaine pour des raisons politiques, comme il avait refusé le tout à l’egout aux 15me et 16me arrondissements pour les punir de voter PC, comme il a laissé toute liberté aux promoteurs de bétonner la ville dans tous les sens, fidèle à son arrangement avec la bourgeoisie marseillaise qui disait: à vous les affaires à moi les électeurs.
      En matière de déplacements urbains, nous payons gravement ces positions , inscrites durablement dans notre territoire, et pour longtemps. Car comment desservir convenablement en TC une flaque urbaine autant étalée, due au laisser faire defferriste repris par Gaudin (qui était adjoint à l’urbanisme de Gaston!) et à l’absence de planification urbaine à l’échelle d’une métropole de fait?

      Signaler
  4. PierreLP PierreLP

    Non Brallaisse, le refus de créer une Communauté urbaine est une des raisons – pas la seule évidemment – du retard de Marseille pour ses réseaux de transport (avec notamment des conséquences lourdes en termes de fiscalité locale). Ce pourquoi je cite les cas de qqs autres villes de France qui ont eu des choix plus judicieux…

    Signaler
  5. Brallaisse Brallaisse

    Le problème n’est pas là, Defferre était confronté aux communistes à l’époque,il n’en voulait pas ,peu importe.
    Ce qui est usant ,c’est faire référence à 40 ans en arrière.C’est bon,c’est de l’histoire,parlez nous plutôt des glandeurs successifs qui n’ont rien fait depuis et très récemment.

    Signaler
    • Andre Andre

      Braillasse, vous l’avez écrit, Gaston a sacrifi6 la ville a son combat contre le PC.
      C’est d’autant plus grave que les conséquences matérielles de ces choix sont durablement inscrites dans notre territoire, à travers une urbanisation anarchique et étalée, impossible à mailler convenablement avec un réseau de TC. Et contre ce fait, on ne reviendra pas avant longtemps, des siècles sans doute…

      Signaler
  6. Electeur du 8e Electeur du 8e

    Ce PDU sans ambition, qui promet vaguement d’atteindre ici dans 10 ans des objectifs atteints à Lyon il y a 10 ans, subira probablement le sort des versions précédentes : on s’apercevra qu’il a servi à caler une armoire et n’a pas été réalisé.

    En matière de transports collectifs à Marseille, cet article qui évoque le “résultat d’une absence de politique”, la “succession de non-choix” et la “lâcheté politique” ne vieillit pas : https://www.20minutes.fr/amp/a/2575659

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire