Le parti socialiste va vendre son siège marseillais et en espère 3,2 millions d’euros

Actualité
Jean-Marie Leforestier
22 Juin 2017 0

À l’Assemblée nationale, ils ne sont plus que trente députés socialistes. Les législatives ont laissé le parti très affaibli et, par ricochets, mis ses finances à rude épreuve. Moins de voix, moins de parlementaires, c’est moins d’argent qui rentre dans les caisses. La fédération des Bouches-du-Rhône n’échappe pas à cette disette. Selon nos informations, le PS 13 va vendre son siège de la rue Montgrand à Marseille.

La décision, qui était dans l’air depuis quelques temps, nécessitait d’obtenir l’aval du parti au niveau national puisque la fédération locale et le parti sont co-propriétaires des murs. C’est désormais chose faite et la petite annonce peut être passée pour ces locaux où le visiteur est accueilli par un portrait massif de Gaston Defferre. D’après les estimations effectuées, le PS 13 espère vendre les 1400 mètres carrés de surface de plancher pour 3,2 millions d’euros, une somme à répartir entre l’échelon local et national.

« Une page d’histoire qui se tourne »

« Évidemment, c’est une page d’histoire qui se tourne mais ce sont les électeurs qui nous ont demandé de la tourner », commente un cadre socialiste. Celui-ci ajoute que le parti devrait « faire l’acquisition d’autres locaux plus petits. L’objectif est de déménager si possible avant l’hiver. »

Le PS paie qui plus est les défaites successives aux élections locales puisqu’il a perdu un grand nombre d’élus depuis 2014. Ainsi, la seule défaite aux municipales 2014 avait fait chuter le nombre de conseillers PS ou apparentés de 34 élus à 16. Autre exemple, les régionales 2015 l’ont vu perdre une soixantaine d’élus en se retirant avant le 2e tour. Chacun d’entre eux versait 10 % de son indemnité de fonction.

À cela s’ajoute le nombre des adhérents qui a diminué entraînant une baisse du montant collecté des cotisations. Après avoir compté jusqu’à une petite dizaine de salariés, le parti ne compte déjà plus qu’un seul permanent à temps plein.

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE SPECIALE – 2 MOIS pour 2€

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.


A la une

La relance accélérée du PPP des écoles paraît mal engagée
En février dernier, le tribunal administratif décidait d'annuler la délibération actant le recours au PPP, partenariat public privé à un milliard d'euros, pour la...
Le cas Benoît Payan, point de crispation de l’union de la gauche marseillaise
Tout occupé à son union inédite et nourrie d'horizontalité, le mouvement pour un "rassemblement inédit" de la gauche se détourne pour le moment de...
Les dossiers chauds du conseil municipal du 16 septembre 2019
D'abord la foire de Marseille, fin septembre, puis la rentrée politique. Depuis vingt ans, le rituel est quasi immuable avec seulement deux conseils municipaux...
Soutenue par Jean-Claude Gaudin, Martine Vassal espère éviter la « guerre des droites »
Le secret de polichinelle n'en est plus un. Après plusieurs mois de faux suspens, Martine Vassal a annoncé sa candidature aux élections municipales, vendredi...
L’étrange évacuation des habitants du 36 rue Curiol
"La Fondation Abbé-Pierre aimerait avoir des explications de Marseille Habitat sur le cadre légal de l'expulsion du 36 rue Curiol." En quelques mots mesurés,...
Plombé par un chantier coûteux, Artplexe délaisse l’art et l’essai pour le cinéma commercial
Il est le cinéma censé amorcer le renouveau de la Canebière. Artplexe, dont les travaux font face au kiosque des Mobiles, s'écarte soudainement de...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire