Trois mois après le drame de Noailles, la mobilisation dure mais perd de l’ampleur

Reportage
Jean-Marie Leforestier
2 Fév 2019 10

4000 personnes environ, soit trois fois moins qu'en décembre, ont défilé du cours Julien au Vieux-port pour réclamer un logement digne pour tous. Malgré une affluence moindre, le mouvement semble parti pour durer et se transforme progressivement en une contestation globale de la politique municipale.

Ils sont encore près de 4000 à descendre du cours Julien vers le Vieux-Port pour protester contre la politique municipale du logement. Les slogans n’ont pas changé depuis l’effondrement de deux immeubles et la mort de huit personnes le 5 novembre à Noailles : “justice et dignité”, “réquisition des logements vides”, “nous sommes tous des […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Profitez de notre offre découverte 1 euro le 1er mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous


Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire