Le jour où les mesures du gouvernement ont fait l’unité métropolitaine contre elles

Actualité
par Benoît Gilles & Lisa Castelly
le 25 Sep 2020
24

Au fil d'une journée de négociations avec le préfet sur les mesures contraignantes annoncées par le gouvernement pour faire face au Covid-19, élus de tous bords et représentants patronaux jouent l'union dans la résistance. Des recours en justice vont être déposés pour entraver la mise en œuvre de l'arrêté de fermeture des bars et restaurants.

La délégation d'élus du territoire à la sortie de la préfecture, lors du point hebdomadaire sur l'épidémie de covid-19. Photo : B.G.

La délégation d'élus du territoire à la sortie de la préfecture, lors du point hebdomadaire sur l'épidémie de covid-19. Photo : B.G.

“Ce que le gouvernement a réussi, c’est à faire l’unanimité contre lui. Gauche, droite, petits et grands patrons, salariés, clients, tout le monde est contre les mesures annoncées”, soupire Frédéric Jeanjean, les traits tirés au-dessus du masque. Le secrétaire général de l’union des métiers et industries de l’hôtellerie restauration (UMIH) a dormi trois heures depuis […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Benoît Gilles
Journaliste
Lisa Castelly
Journaliste

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. BRASILIA8 BRASILIA8

    Darmanin a raison la société s’ensauvage même les élus sont atteints
    s’ils leur reste un peu d’énergie après toute cette agitation ils pourraient l’utiliser pour défendre l’hôpital, les transports en commun, le logement……

    Signaler
    • marianne13 marianne13

      La contestation d’une décision gouvernementale sur le mode démocratique n’est en aucun cas de l'”ensauvagement”.

      Signaler
    • ruedelapaixmarcelpaul ruedelapaixmarcelpaul

      Ah ben si porter l’affaire au tribunal est de l’ensauvagement…

      Signaler
  2. MarsKaa MarsKaa

    Tout à fait d’accord encore une fois !

    Signaler
  3. BRASILIA8 BRASILIA8

    Samia Ghali, 2e adjointe à la mairie de Marseille, a déclaré qu’elle allait “demander à ce que la police municipale ne fasse pas de contrôle” chez les restaurateurs qui seront ouverts ce week-end.
    il ne s’agit plus d’une contestation mais d’un refus d’appliquer la loi

    Signaler
    • MPB MPB

      Il est des moments où il est grand temps de refuser d’appliquer la loi.
      L’histoire en est riche d’exemples.
      Pour les cafetiers, ça se discute j’en conviens car il n’y a pas mort d’homme.
      Mais les décisions aveugles et autoritaires relèvent du même mécanisme.

      Signaler
  4. Brallaisse Brallaisse

    Hugo a écrit qu’un sot est un imbecile dont on voit l’orgueil au travers des trous de son intelligence. À ce jeu Ghali méne la danse et les autres suivent derrière. Ils auraient d’ailleurs du revêtir le maillot de l’OM, 31/32..
    Ces gens là parlent de concertation et d’organisation. Mort de rire, comme si le département, la région, la metropole ou la mairie avaient ce type de démarche. Et en matière d’organisation, voyez les transports, le nettoyage des rues.
    L’Hopital qui se fout de la Charité, expression qui s’applique bien à nos élus

    Signaler
  5. MarsKaa MarsKaa

    toute cette agitation de la droite locale a aussi pour conséquence de recouvrir l’affaire des procurations douteuses et les mises en examen actuelles…

    Signaler
  6. BRASILIA8 BRASILIA8

    et la droite oublie quelle a voté ou s’est abstenue au moment du vote des ordonnances grâce aux quelles le gouvernement décide sans consulter les députés et à plus forte raisons les maires

    Signaler
  7. pascal pascal

    on peut critiquer le gouvernement sur ces annonces sans vadémécum de leurs mises en œuvre concrètes.
    Toutefois cette union sacré me parait être un peu démagogique. Cela permet de défendre des intérêts économiques, certes légitimes…à coup de communication et de buzz. Mais quelles sont les contre-propositions afin de limiter l’épidémie ? Que penses-t-ils des problématiques de la saturation des services réa? des problématiques de manque de personnels (la ville gère le CCAS, le département les personnes âgées à domicile et des EPHAD, la Région la formation des infirmiers et aide-soignant…).

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Ils n’en pensent rien.
      Leur gros soucis, être sur la photo derrière le président des cafetiers des bouches du Rhône
      En revanche ils se sont très bien occupé des ephad pour les procurations.
      Et puis en cas de problème ils n’en ont rien à foutre, ils passeront en priorité et un lit leur sera trouvé dans tous les cas

      Signaler
  8. Gentiane Gentiane

    Payan encadré par Joissans et Vassal , soutenu par Raoult … oh le Printemps marseillais, on se réveille là?! Vous allez droit dans une impasse, et dans cette agitation les problèmes de fond de Marseille restent en plan : la fraude électorale, le logement (alors, on fait quoi Rue d’Aubagne?…,) la pauvreté, l’environnement ,etc…

    Signaler
    • LN LN

      Oui, on se réveille et vite ! J’ai pas l’impression de les entendre à part la madone Ghali et l’ange Boufarèou Payan qui nous font leur grand jeu comme avant… Ca laisse un drôle de goût rance, vous ne trouvez pas ?

      Signaler
    • MarsKaa MarsKaa

      Oui, c’est désespérant de voir le PM se jeter dans le marigot. Les déclarations du type Marseille bashing, punition, et les appels à ne pas respecter le decret.. moi je n’ai pas voté pour cela.
      A ce petit jeu, la droite sortira gagnante.

      Signaler
  9. Brallaisse Brallaisse

    Payan confirme qu’il a bien été avec Ghali à l’école Guérini. Je mange à tous les râteliers version socialiste à la marseillaise, et clientelisme à fond.
    Et je vais manger dans la main du patron des taxis et cirer les pompes du patron des bistrots et finir par caresser dans le sens du poil le père Rué de FO.
    Cela sent non pas le rance, mais franchement le pourri.

    Signaler
  10. Titi du 1-3 Titi du 1-3

    Moi qui pensais que le printemps avait touché le fond avec la nomination de Jibrayel comme adjoint ……..

    Signaler
    • Titi du 1-3 Titi du 1-3

      C’est ce qu’on appelle une élection sur un malentendu ? en général ça ne marche qu’une fois.

      Signaler
    • BRASILIA8 BRASILIA8

      beaucoup d’électeurs en votant PM ont voté contre Vassal sans illusions au vue de la composition du groupe les dernières illusions se sont envolée après les divers ralliements pour le deuxième tour et l’arrivée de Ghali et Carlotti au moment de l’élection du maire

      Signaler
  11. Brallaisse Brallaisse

    J’ai voté contre cette équipe de branques avec Vassal en tête et le système Gaudin avec tout ce que cela comportait (la justice est en train de s’en occuper). J’espère que Rubirola va revenir et mettre tout de suite fin aux dérives des guerinistes. Payan qui fait des phrases et Ghali qui ne représente rien meritent d’êtres remis à leurs places.Un peu d’ordre est nécessaire et surtout, chère Michèle, ne pas considérer “Paris” comme ennemi car vous feriez fausse route. Vassal et Muselier ne sont pas vos amis. À la moindre faute, ils tireront pour de vrai. À cette occasion de la manifestation des Beaufs et pour
    le fun, j’aurais être une petite souris et assister à une conversation entre Ghali et Joissains au sujet des bistroquets. Cela doit être hallucinant. Sans doute le début d’un nouveau mouvement de la pensée politique,con.

    Signaler
    • MPB MPB

      Merci pour autant de lucidité sur le plan local.
      Il est temps que le Printemps se mette enfin à l’heure. Et non pas pour parader devant les caméras avec Vassal, Muselier et Raoult (sur les listes des prochaines élections ?)

      Signaler
    • jasmin jasmin

      Qu’est ce qui vous fait penser que Rubirola va mettre fin aux dérives des guérinistes? A t-elle déjà éteint un incendie ou pris une position sur un sujet? Elle est subjuguée par Payan et ne sait pas prendre une seule décision sans lui demander. C’est plutôt lui qui mène la danse. Les restos étaient vides ce weekend, les restaurateurs n’ont pas vraiment pu écouler leurs stocks pourris, chose pour laquelle le front de tous les bords est allé supporter le président des restaurateurs marseillais qui insultaient Véran en visite à la Timone. Mais on dirait que les restaurateurs ont fait gagner quelques millions à l’hopital public en soutien aux équipes COVID pour la mise aux normes de nos hôpitaux pourris. Encore des sous qui partiront en petit déjeuner pour les élus le premier janvier?

      Signaler
  12. Electeur du 8e Electeur du 8e

    C’est formidable, cette union sacrée derrière les patrons de bistrot. Elle préfigure certainement une autre union sacrée, tout aussi énergique, pour la défense de l’hôpital public, pour un service public de l’enseignement à la hauteur des besoins, pour des transports publics efficaces, etc.

    Non ?

    Pourtant, on en a besoin plus souvent que des bistrots.

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Cher 8e , ce Bernard MARTY représentant des restaurateurs et bistrots , ne vous dit-il pas quelque chose ?

      Signaler
  13. Brallaisse Brallaisse

    Monsieur GILLES , Bernard Marty ne s’est’il pas présenté déjà à des élections , j’ai un vieux doute ?

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire