La seconde vie de The Camp n’efface pas ses 21 millions de dettes publiques

Actualité
le 8 Juil 2022
10

Cinq ans après son inauguration, le campus nouvelle génération de l'Arbois change de mains après avoir frôlé le dépôt de bilan. Une bonne nouvelle pour les collectivités locales qui peuvent espérer revoir un jour les 21 millions d'euros d'argent public apportés en tant qu'avances remboursables.

Le campus unique en son genre installé dans l'Arbois prend une nouvelle direction. (Photo : RB)

Le campus unique en son genre installé dans l'Arbois prend une nouvelle direction. (Photo : RB)

“C’est un lieu qui n’existe pas, alors on a décidé de le construire”. La phrase, affichée en anglais, accueille les visiteurs de The Camp. Elle résume assez bien la mentalité de ce campus où devait “s’inventer le futur” à grands coups d’innovations, de rencontres et d’expérimentations. Mais en cinq ans, les présidents successifs ont surtout […]

Cet article est réservé aux abonnés au journal

Vous seul garantissez notre indépendance Offres d'abonnement à partir de 1€ Poursuivez votre lecture et rejoignez la communauté JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Patafanari Patafanari

    Foutu le camp.

    Signaler
  2. MarsKaa MarsKaa

    Je n’ai toujours pas compris ce qu’était ce machin. Pardon, hein, l’idée était peut-être magnifique, mais c’était quoi ? Une université privée ? Une école d’ingénieur ? Une école de commerce ? Une pépinière/couveuse de start up ? Une technopole privée (lieu concentrant université/entreprises de la tech/labos de recherche) ?

    Et puis quels liens avec les universités et autres écoles du coin ? Partenariat ou concurrence ? Quel liens à l’international ? Quelles procédures de recrutement des “collaborateurs”, des formateurs ?
    Et pour quels diplômes ? Reconnus ? Était-ce le règne de l'”entre-soi” ?Était-ce une bulle, un isolat ?

    Les institutions qui ont financé The Camp à ce niveau savaient-elles ce qu’elles finançaient précisément, ou était-ce du copinage habituel investisseurs/architectes/écoles privées/patronat local/élus locaux ?

    Signaler
  3. BRASILIA8 BRASILIA8

    Ils comptent gagner de l’argent en 2023 avec des offres fin 2022 qui ne sont pas exactement définies ! Bel optimisme

    Signaler
  4. Brallaisse Brallaisse

    Une bonne opération immobilière qui va très rapidement se transformer en opération hôtelière et événementielle .
    Avec 8 millions de chiffre d’affaires comment rembourser 21 millions d’euros d’avances.
    Encore une équipe qui confond chiffre d’affaire et résultats. Renaud, Martine et l’inimitable Chauvin de la chambre de commerce vont pouvoir organiser des ” pince fesses” non pas avec des subventions,mais des avances comme ils disent.Moi je dirais plutôt avec de l’argent jeté par les fenêtres.
    J’attends avec impatiente les commentaires de la CRC.

    Signaler
    • SNG SNG

      “Encore une équipe qui confond chiffre d’affaire et résultats” : je vous invite a vous renseigner sur les personnes en question, ce sont des chefs d’entreprises qui réussissent sur le territoire depuis de très nombreuses années dont un a vendu sa société au groupe Iliad (free) pour quelques centaines de millions d’euros ; pour le coup je leur fais plus confiance qu’à vous pour ce qui concerne la compréhension d’un compte d’exploitation…

      Signaler
  5. Mathieu Trigon Mathieu Trigon

    Étonnamment le mot “escroquerie” n’apparait à aucun moment dans l’article.

    Signaler
  6. leb leb

    En fait si j’ai bien compris, il s’agit d’un campus universitaire privé dévolu à la “start-up nation”. C’est peut-être bien parce que les start-up sont elles-mêmes des structures fluctuantes, changeantes et instables dans la durée, que la tentative de les institutionnaliser via ce type de campus est une entreprise périlleuse.

    Signaler
  7. Brallaisse Brallaisse

    SNG, vous avez raison .Soit effectivement ils connaissent bien la manipulation d’un compte d’exploitation,ou alors ils prennent les gens pour des blaireaux et s’amusent bien avec notre argent et le votre avec.
    Faites votre choix.Mais avec un CA de 6 millions ( chiffre annoncé ce matin),vous m’expliquez comment ils vont en rembourser 21.Deux solutions,la fameuse clause de ” retour à bonne fortune” ou alors des provisions à la Région,au Département et à la CCIAMP accompagnées d’un étalement des remboursements tels que cela ressemble étrangement à un don.
    Dans tous les cas les 21 millions sont évaporés,mais nous pourrons faire des mariages, séminaires, conventions version 3.0, comme disent les” start up”er. Tout ce baratin nouvelle économie et enseignement New wave pour finir dans la limonade et le bon plan immobilier.
    Les institutions locales ont la main sans la confiture jusqu’àu cou, alors pour sauver les apparences on brade.Mais nous en avons l’habitude.
    Je suis impatent du rapport de la CRC.

    Signaler
  8. Brallaisse Brallaisse

    Et pour compléter mon propos sur une alternative possible,il aurait peut être plus opportun de transférer ces locaux à l’Université Aix /Marseille département Informatique, Économie , Gestion et IAE Aix .Et là nous serions vraiment dans le sujet.

    Signaler
  9. petitvelo petitvelo

    Pendant ce temps, a Grenoble, et pas à Rousset, ST microélectronics lance une nouvelle usine, mais ç:est “so 1•0”. hein …

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire