La communauté urbaine lâche 8,6 millions d'euros à Vinci pour le parking du J4

À la une
le 13 Déc 2012
25

Dans les western spaghetti, on distingue souvent ceux qui ont un pistolet de ceux qui creusent. Ces derniers étant les plus mal lotis. Dans la réalité, il en va autrement. Surtout quand celui qui creuse s'appelle Vinci. Une société qui était l'heureuse bénéficiaire d'une "convention de délégation de service public pour la réalisation et l'exploitation du parc de stationnement du J4 à Marseille", conclue avec la communauté urbaine en 2009. Ce contrat prévoit un investissement de 31 millions d'euros dont la charge est répartie entre Marseille Provence métropole (MPM) pour plus de 16 millions d'euros et Euroméditerranée pour 12,1 millions d'euros, le reste étant à la charge du concessionnaire.

Depuis, Vinci a creusé et bien creusé puisque le parking est livré dans les délais et même inauguré en grande pompe ce lundi en présence du maire de Marseille et du président de la communauté urbaine. Sauf qu'avant cela, ce vendredi, MPM doit faire voter un rapport au conseil communautaire qui alourdit fortement la facture.

Une dalle pour les poids lourds

D'après le rapport soumis au vote, la part payée par la communauté urbaine grimpe désormais à 24,76 millions, soit un surcoût de près de 8,6 millions d'euros entièrement à sa charge, donc à celle du contribuable. Le texte précise même que, sur cette somme, seuls "2 352 442,55 euros résultent de l'application stricte du contrat". Les raisons d'un tel surcoût sont détaillées dans l'avenant qui accompagne la délibération. 

Le premier concerne "le dimensionnement de la dalle de couverture" du parc J4. Visiblement, ce couvercle de béton n'avait pas été conçu pour recevoir des poids lourds. Un détail plutôt embêtant puisque le parking devait être fini au printemps 2012, pour permettre la dernière phase des travaux des deux musées adjacents nécessitant force camions. Par courrier du 14 octobre 2010, Vinci indique que cette modification de la dalle entraînera "une augmentation du délai de réalisation de l'ouvrage" et, forcément, un surcoût. Le concessionnaire y ajoute d'autres "évènements indépendants de sa volonté" ayant les même conséquences. Il cite pêle-mêle un retard dans la mise à disposition du terrain, la modification dans l'implantation des grues, l'absence de zones de stockage des terres sur site, une dépollution plus chère que prévue, la découverte d'une "couche de grave sableuse" dans laquelle "réside une nappe alimentée en permanence" et autres joyeusetés. 

Grave sableuse

Or, le chantier du J4 est soumis à des délais drastiques dûs au lancement de la capitale européenne de la culture dont le Mucem et la Villa Méditerranée sont des équipements majeurs. En février 2011, Euroméditerranée et la préfecture qui suivent de près l'ensemble de l'opération demandent à la communauté urbaine d'augmenter la cadence de construction. Dès lors, Vinci se retrouve en position favorable pour négocier. Le résultat pèse lourd : 2,19 millions pour la gestion des déblais, 161 054 euros pour la plateforme de stockage des terres, 1,5 millions pour les problèmes de "grave sableuse" et 397 104 euros pour la dalle et autres fers à béton.

Mais la douloureuse s'alourdit vraiment quand on en arrive à "la demande d'accélération des travaux de construction" qui, au fil des mois, n'a cessé de se faire pressante. L'accélération est donc chiffrée à environ 4,8 millions. Bonne pâte, Vinci transige : la collectivité ne devra en payer que 4,3. Cela fait cher le délai. Mais il y a mieux, la cerise de ce gâteau bétonné est vissée dans l'article 7 de l'avenant soumis au vote :

Toutes les dispositions de la convention de concession de service public pour la réalisation et l'exploitation du parc de stationnement J4 en date du 29 octobre 2009, non modifiées par le présent avenant et non contraires aux dispositions de celui-ci demeurent applicables.

En clair, cet avenant ne modifie pas les conditions d'exploitation du parking par Vinci pour laquelle la communauté urbaine n'obtient aucune contrepartie. Même pas une poussière de centime, deux zéros après la virgule par ticket. N'est pas Clint Eastwood qui veut.

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. ukhbar ukhbar

    C’est ça de n’avoir aucune vision politique à long terme dans cette ville. On se retrouve obligés de faire les choses au dernier moment et on est bien gentils de se faire enfler par les concessionnaires ou les sociétés privées qui semblent très heureuses de faire du business avec nous…

    Signaler
  2. Anonyme Anonyme

    Basta tous ces surcouts des projets MPM.Après l’incinérateur le parking..Ces gens là oublient que ce sont nos impots qu’ils engagent!!!!

    Signaler
  3. Ricou 24. Ricou 24.

    J ai eu peur,je me demandais à quel moment j allais trouvé ABT comme entrepreneur dans ce dossier ou Alexandre Guerini………
    Çà va Alex ,je plaisante,mais je suis sur que tu y es pour quelque chose dans ces 8 m€……..et moi aussi.
    Dieu s occupe d autres misères en ce moment,creusez tranquilles.
    Trève de plaisanterie ,il faut dire que Bouygues occupé au stade vélodrome,Eiffage au tunnel Prado sud (ou ils seront là aussi aux guérites de péages),cela laisse peut de marge de négociation à la collectivité dans le domaine du btp.
    C est le FC Barcelone contre la Bouilladisse!
    Dans ce dossier j4,deux solutions,ou Vinci est malhonnête ou Mpm est incompétent et le salaire des gestionnaires et patron du dossier est le premier détournement d argent public et ce parking un détournement de bien public.
    Bon faites vite pour régler ce problème,dieu est occupé ailleurs.

    Ricou 24.

    Signaler
  4. Anonyme Anonyme

    Vini,vidi, Vinci !!!!!

    Signaler
  5. Anonyme Anonyme

    Vini,vidi, Vinci !!!!!

    Signaler
  6. Alain Le Lougarou Alain Le Lougarou

    Un désaveu cuisant de plus pour la gouvernance partagée UMPSPCEEV qui va laisser MPM sur un champ de ruines au niveau financier en 2014;
    Il va falloir que le peuple prenne les choses en mains et révoque ces élus qui touchentde fortes indemnités et ont encore l’audace de faire de somptueux petits déjeûners et repas à chaque session.

    Signaler
  7. ericmazargues ericmazargues

    N’exagérons rien, c’est fort regrettable (et la CR de comptes pourra y jeter un coup d’œil attentif), et certes fort coûteux, mais les surcoûts sur les chantiers publics, c’est partout et en tous lieux. Allez vous renseigner sur les chantiers des Halles ou de la Philharmonie, à Paris, ou du musée des Confluences à Lyon, dans des villes dites “bien gérées”. C’est de centaines de millions que l’on parle.
    Et, toutes proportions gardées, je ne vous parle même pas de votre maçon ou de votre plombier…
    Il faudra bien un jour s’interroger sur ces géants du BTP et autres fournisseurs publics qui surfacturent systématiquement l’État et les collectivités, mais qui ensuite se plaignent de payer trop d’impôts et exigent des économies.
    Renseignez vous sur le prix facturé à l’État pour un stylo ou un trombone dans un marché public, vous en resterez baba…

    Signaler
  8. Ouvrez les yeux Ouvrez les yeux

    Encore une affaire incroyable! Comment c est possible qu à la fin de travaux qui font l objet d un contrat public, on vienne vous réclamer 8 millions d’euros de plus? Pourquoi on paie sans rien dire? Je suppose qu au départ, un prix à été déterminé entre Vinci et la CUM pour faire un parking. Vinci a fait le parking tel que prévu. Il en a pas fait 2 ou un plus grand que prévu ou un décoré avec des guirlandes de Noël? Il a fait celui qui était prévu, point. Pourquoi alors payer plus que ce qui était prévu. Ça me paraît pas trés logique cette histoire.

    Signaler
  9. Ouvrez les yeux Ouvrez les yeux

    Le malheur des autres n à jamais fait mon bonheur. Ce genre de réponse me paraît une bonne façon de botter en touche. C est ce qui se passe à la CUM dont on parle . Qu à Paris, ils répondent aux Parisiens. Nous, c’est à Marseille que nous payons nos impôts et ça commence vraiment à faire beaucoup.

    Signaler
  10. Bod66 Bod66

    Bah, c’est la France et c’est Marseille.
    Tout cela n’étonnera personne.
    Prenez garde cependant. Un jour, le gentil contribuable va se réveiller.
    Un jour, il,demandera des comptes, un jour il demandera la démocratie et la transparence.

    Signaler
  11. Nino Nino

    Et le printemps français c’est pour quand?

    Signaler
  12. Anonyme Anonyme

    Bravo à Marsactu pour cet article. Franchement on nous prend vraiment pour des idiots. Tout ça sent le scandale . Quand on lit ce qui a motivé la rallonge de 8,6 millions d euros ( rien que ça), on prend peur:
    – d abord il est dit que “seuls 2,3 millions d euros résultent de l application du contrat”c est à dire environ30% de la rallonge. Si le reste c est à dire environ 70% ne découlent pas de l application du contrat, alors pourquoi la CUM paie?
    – ensuite, on nous dit tranquillement qu’ il y a 2,19 millions d euros supplémentaires pour la gestion des déblais . Rien que çà ! Pourquoi, on a découvert à la fin du chantier qu’ il y aurait des déblais à gérer ? Çà n à pas été prévu au départ?
    – 161 054 euros pour pour la plate-forme de stockage des terres: Pourquoi ” ça non plus, c était pas prévu? On fait un trou gigantesque, on sait qu’ on va sortir des tonnes pde terres et il n y a pas de plate-forme ?
    -1,5 millions d euros pour les ” graves sableuses”. Pourquoi, avec le nombre de trous qu’on a fait dans ce secteur entre les tunnels et le reste, on a attendu d être dans le trou pour savoir comment était constitué le sol?
    – 397 104 euros supplémentaires pour la dalle et les fers. Vous expliquez très bien que les allées et venues des camions étaient prévus depuis le début vue le déroulement du chantier
    – enfin, c est quoi cette histoire de demande d accélération des travaux? Pourquoi, on vient de découvrir que Marseille capitale de la culture débutaiit au début de l année 2013?
    Tout ça est franchement troublant et difficile à avaler. La douloureuse est sévère pour les Marseillais. Tout ça a t il été bien gérer?

    Signaler
  13. Marseillais indigné Marseillais indigné

    Excellent article du « Marianne » de cette semaine sur le racket des constructeurs de parking

    Signaler
  14. Ouvrez les yeux Ouvrez les yeux

    Anonyme, vos remarques sont pleines de bon sens. C est vrai que tout ça semble tirer par les cheveux. Peut être que les associations de défense des contribuables vont s en saisir à moins que ce soit la cour des comptes

    Signaler
  15. Ouvrez les yeux Ouvrez les yeux

    Ericmazargues, le fait que ce soit un projet capital ne change rien à l affaire. De la légèreté et de la mauvaise gestion à 8,6 millions d euros, ça fait mal à la tête et à notre porte monnaie. Dérapage de petit joueur???Mais dans quel monde vous vivez? C est de l argent public dont on parle. Si il y a eu de la légerté ou de la mauvaise gestion à la CUM à ce point là, c est très grave.

    Signaler
  16. Anonyme Anonyme

    Merci pour votre article qui met visiblement le doigt sur quelque chose de très louche. Comment on peut accepter de telle énormité? La facture pour PPM à augmenté de 8,6 millions sur un montant initial de 16 millions soit +50% d augmentation!!!! Et quand on voit les raisons données pour justifiées ces augmentations, c’est effarant. À tel point que MPM à du être dans l obligation d inscrire dans la délibération que seuls 2,3 millions d euros relevaient de la stricte application du contrat. Maïs les 6 millions qui restent ils sont dus en application de quoi alors? Qui répond à cette question? J espère que les nombreux journalistes présents lors de l inauguration poseront cette question.

    Signaler
  17. Ouvrez les yeux Ouvrez les yeux

    Jusqu à quel niveau un avenant peut il modifier le contrat d origine? Est ce qu il y a une limite? Sinon c est trop facile: il suffit de faire un petit prix au départ pour avoir le contrat et faire ensuite une belle facture de travaux complémentaires pour se rattraper. Si vous avez des réponses M. Gilles, nous sommes preneur. Et Marsactu,, on compte sur vous pour poser ces questions lundi lors de l inauguration. À part vous, je ne vois pas qui va le faire.

    Signaler
  18. Electeur du 8e Electeur du 8e

    Auquel s’ajoute le racket des concessionnaires d’autoroutes et, spécialement à Marseille, le racket du concessionnaire du tunnel Prado-Carénage (et bientôt du tunnel Prado-Sud). Tiens, là comme dans les parkings, ce sont toujours les mêmes groupes…

    Signaler
  19. Anonyme Anonyme

    Allez, vous n’allez pas nous em…, pour 8 millions d’Euros, en d’autre temps les mêmes vous font des guerres.

    Signaler
  20. Placeauxjeunes Placeauxjeunes

    A vomir…

    Signaler
  21. Nino Nino

    Pour en plus payer 1h05 min 5 euro et ce faire racketter une 2 eme fois. De vraie pigeon.

    Signaler
  22. Ouvrez les yeux Ouvrez les yeux

    Vous avez lu l article de La Provence de ce matin: on se garde bien de faire référence à l augmentation de la facture de 8,6 millions d euros décidée par MPM. Aucune référence à la délibération présentée par Caselli et qui fait passer la subvention de MPM de 16 à24 millions pour Vinci. Pourtant, + 8 millions d euros, soit une augmentation de 50% pour MPM, ce n est quand même pas un petit détail! Surtout quand on fait une rubrique spéciale dans l article sur le financement du projet. Bizarrement, on on continue à faire comme si il ne s était rien passé et on affiche tranquillement dans l article que MPM à versé 16 millions! C est quand même incroyable et incompréhensible. C est à ne plus rien comprendre.

    Signaler
  23. Placeauxjeunes Placeauxjeunes

    Si on en est là, c est grave. Et le systéme a encore de belles annees devant lui…

    Signaler
  24. nino nino

    la provence à part le tiercé et l’OM et en encore je suis gentil pour OM c’est limite.

    Signaler
  25. Anonyme Anonyme

    Quand on voit le recours sur l installation des services de MPM, on pourrait penser que là aussi les contribuables et leur avocat pourraient sévir…

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire