Face à la menace de la prison ferme, Henri Jibrayel se dépeint en élu de proximité

Reportage
le 2 Sep 2020
10

Entendu pour abus de confiance et prise illégale d’intérêts, l’ex député socialiste et toujours conseiller départemental Henri Jibrayel nie être l’organisateur de quatre mini-croisières financées via un montage associatif. Le parquet requiert six mois de prison ferme, 18 mois de sursis, 30 000 euros d’amende et cinq ans d’inéligibilité.

Henri Jibrayel, le jour de son procès. Photo : Clara Martot.

Henri Jibrayel, le jour de son procès. Photo : Clara Martot.

Les pieds bien campés sur le pont bleu du Danielle-Casanova, les quais du port de Marseille en arrière-plan, Henri Jibrayel, mocassins et chemise estivale, a les yeux rivés sur l’objectif. Le cliché est projeté ce lundi matin au tribunal correctionnel de Marseille. Il a initialement été publié dans La Provence le 18 mai 2011, au […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Electeur du 8e Electeur du 8e

    « C’est pas chez moi mais c’est mon territoire. » Beurk ! Ces élus qui se croient propriétaires de leur mandat, de leurs électeurs et de leur fief n’ont rien compris : ils sont seulement mandataires provisoires de ceux qui les élisent, qu’ils sont censés représenter.

    Il faut certainement 5 ans d’inéligibilité pour réapprendre cette évidence.

    Signaler
    • Malaguena/Jeannine Malaguena/Jeannine

      oui mais si on ne les élisions pas, enfin 1 une fois et après stop parce que cela faisait longtemps qu’on entendait le mélange des genres (le canard etc..) mais il est dans la lignée des guérini andrieux Bernardini et pas qu’à Marseille les « balquani ». Donc aux électeurs d’être vigilants et nous aurons les élus que nous méritons quoique je ne sais pas lesquels (elles) nous méritent

      Signaler
    • Laurent Malfettes_ Laurent Malfettes_

      Au moins 5 ans d’exil. Mais pas sûr que ça suffise…

      Signaler
  2. JMD JMD

    Attention aux fotes d’orthographe !

    Signaler
  3. Sentenzza Sentenzza

    La main sur le coeur !évidemment qu il est honnête, arrêtez d importuner ce brave monsieur au service de ses administrés !!!😭😭😭

    Signaler
  4. patrick patrick

    dédé jibrayel me manque déjà, heureusement qu’il y a la relève filiale et spirituelle toujours en poste

    Signaler
  5. Malaguena/Jeannine Malaguena/Jeannine

    oui mais si on ne les élisions pas, enfin 1 une fois et après stop parce que cela faisait longtemps qu’on entendait le mélange des genres (le canard etc..) mais il est dans la lignée des guérini andrieux Bernardini et pas qu’à Marseille les « balquani ». Donc aux électeurs d’être vigilants et nous aurons les élus que nous méritons quoique je ne sais pas lesquels (elles) nous méritent

    Signaler
  6. happy taxpayer happy taxpayer

    M jibrayel aspire simplement à rester élu pour assurer son train de vie (et après lui son fils) … Comment fonctionner autrement dans un secteur abandonné de la mairie centrale tenue par JC. Gaudin et avant ça par Deferre?
    Pour vivre dans SON secteur depuis des années, je ne suis pas fan du personnage qui a peu d’envergure mais lui reconnais à la même époque de s’être rapidement écarté de Guérini et ne pas s’être enrichi, …
    Je ne

    Signaler
  7. louis roissard louis roissard

    Finalement une « boutique politique » cela se transmet comme n’importe quel commerce : de père en fils. L’avantage c’est que le chiffre d’affaire n’est jamais impacté par la crise . L’heureux propriétaire de ces échoppes se paie allègrement sur la bête tant qu’il peut encore l’abêtir. Le plus gênant tout de même c’est l’inélégance de ces boutiquiers à l’égard de nos petits vieux par leur insistance à vouloir leur soutirer sans cesse une procuration par ci, un vote par là mais toujours avec le sourire et en n’oubliant pas de prendre avec eux la photo souvenir qui viendra enrichir leur twitter ou facebook de campagne.

    Signaler
  8. ALIBI ALIBI

    A Henri !
    Et dire que les citoyen-ne-s te payent.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire