Incendie mortel aux Rosiers : les politiques pointent un nouveau drame du mal-logement

Actualité
le 6 Jan 2022
2

Le feu a pris mercredi 5 janvier dans un appartement où vivaient 9 personnes faisant un mort et plusieurs blessés graves, cité des Rosiers (14e). Au-delà de l'émotion, les autorités voient dans ce drame la conséquence d'un habitat indigne, qu'elles ont du mal à juguler.

La cité des Rosiers en 2020. (Photo : BG)

La cité des Rosiers en 2020. (Photo : BG)

Un enfant de 5 ans a perdu la vie, ce mercredi 5 janvier, dans l’incendie d’un appartement de la cité des Rosiers (14e arrondissement). Deux autres enfants et trois adultes, victimes de brûlures ou intoxiqués par les fumées, ont été pris en charge par les marins-pompiers et hospitalisés. Pour l’heure, les causes du feu ne […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

+++

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. jasmin jasmin

    Est ce que vous pouvez expliquer en quoi les points deal ont un rapport avec l’état délabré des residences? Le syndic ne veut pas y mettre les pieds par peur des dealers? ou les dealers tiennent à un aspect délabré pour oeuvrer plus discrètement? Le revenu du deal étant distribué pour partie aux habitants des tours, cet argent ne pourrait il pas servir en partie à la réhabilitation des résidences? Il me semble qu’il faut parler de ce sujet cash dans les discussions à venir des task force habitants-bailleurs-municipalité. Mais c’est au bailleur, en premier lieu de faire son entretien régulier comme ailleurs. Une partie de l’entretien revient aussi aux habitants qui ne dégradent pas l’existant. Ca me désole que la premiere réaction de n’importe qui dans l’article à cet accident tragique est de pointer le doigt vers un responsable. Personne ne résout le probleme.

    Signaler
  2. petitvelo petitvelo

    Le lien me semble un peu ténu entre un incendie accidentel en sur-occupation, et un incendie criminel entre squatteurs. Même si le théatre est similaire, et l’un peut être vu comme pré-figurant ce que deviendra l’autre, tout n’est pas la faute de l’état d’une copro.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire