IHU : les autorités sanitaires pointent de “graves manquements” et saisissent la justice

Actualité
le 28 Avr 2022
22

L'Agence nationale de la sécurité du médicament (ANSM) a rendu son rapport final après la mise en place d'une inspection de l'IHU en novembre 2021. Elle met en cause de "graves manquements" à l'éthique de la part des équipes de Didier Raoult et annonce saisir la justice.

Didier Raoult lors d'une conférence de presse en septembre 2020. (Photo : Emilio Guzmán).

Didier Raoult lors d'une conférence de presse en septembre 2020. (Photo : Emilio Guzmán).

Les révélations de la presse ont déclenché ses investigations et l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) confirme les doutes. Il y a bien eu “de graves manquements” dans la pratique scientifique de l’Institut hospitalo-universitaire (IHU) Méditerranée infection dirigé par Didier Raoult, détaille l’ANSM qui a rendu un double rapport mercredi 27 avril.

L’agence en tire les conséquences en transmettant pour la seconde fois un signalement à la procureure de la République de Marseille. Elle recommande aussi une “mesure de police sanitaire” visant à suspendre les nouvelles recherches sur les personnes à l’IHU. Partenaire de l’institut, l’Assistance publique-Hôpitaux de Marseille (AP-HM) est elle aussi ciblée et devra mettre en œuvre “des actions correctives et préventives” pour s’assurer du consentement des participants à ces études scientifiques.

Contournement des règles éthiques

L’autorité pointe de graves entorses aux codes éthiques de la médecine ainsi que la “non-conformité à la réglementation des recherches impliquant à la personne humaine (RIPH)“, explique-t-elle dans un communiqué. L’avis de l’ANSM était particulièrement attendu depuis l’annonce du début de son inspection en novembre 2021 à la suite de deux articles de l’Express et de Mediapart.

Selon l’agence, l’IHU dirigé par Didier Raoult aurait ainsi conduit des recherches en l’absence d’un comité de protection des personnes (CPP) au sein de l’IHU et de l’AP-HM. Ce comité s’assure de la pertinence des travaux scientifiques et doit constater l’absence de risques pour les participants. Une étape obligatoire avant même le recrutement de patients. Or, l’ANSM pointe la conduite d’études d’octobre 2018 à 2021 basées sur le seul avis d’une instance interne à l’IHU, sans valeur légale.

Deux essais cliniques en particulier ont été épinglés. L’un portait sur des pathologies associées aux voyages à l’étranger et demandait à des étudiants en médecine une série d’auto-prélèvements. L’autre portait sur de jeunes enfants atteints de gastro-entérite où des prélèvements rectaux devaient permettre d’analyser la présence d’une bactérie. Cette étude est aussi marquée par l’absence de plusieurs dizaines de dossiers de consentement qui auraient dû être signés par les parents. Cela “ne permet pas d’assurer le niveau de protection des personnes requis“, souligne l’ANSM, qui reproche par ailleurs à Didier Raoult la falsification d’un document transmis à l’agence.

D’autres rapports à venir

D’autres investigations menées par l’ANSM en lien avec plusieurs autorités administratives sont toujours en cours à l’IHU. Il est notamment question d’une étude menée depuis 2017 auprès de patients atteints de tuberculose ayant entrainé de graves complications parmi les participants. Une enquête de Mediapart d’octobre 2021 évoquait une “expérimentation sauvage“. L’ANSM a évoqué cette étude sans pouvoir démontrer pour l’heure la conduite d’une étude non autorisée. En revanche, elle confirme “l’utilisation de combinaisons d’antibiotiques différentes des recommandations internationales et potentiellement dangereuses pour les patients”. 

Par communiqué, Didier Raoult s’est dit “satisfait” que l’agence “constate qu’il n’y a jamais eu le moindre essai thérapeutique sur la tuberculose mené au sein de l’IHU Méditerranée infection.” Revenant sur les reproches qui lui sont faits, le patron de l’IHU défend brièvement la légalité des deux études réalisées sans comité de protection des personnes. “Ces reproches ne nous paraissent pas justifier une remise en cause du projet IHU dans son ensemble“, conclut Didier Raoult qui botte en touche en attendant le prochain round qui pourrait bien se dérouler devant la justice. D’ici là, le médiatique professeur aura quitté ses fonctions à l’IHU.

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. RML RML

    Mais quel personnage nauséabond

    Signaler
    • printemps ete 2020 printemps ete 2020

      et vous ,vous sentez bon ? ça m’étonnerait

      Signaler
  2. printemps ete 2020 printemps ete 2020

    il y a longtemps que l’on sait qu’ils veulent au gouvernement “faire la peau ” de Raoult et décridibiliser l’IHU pour mettre
    un directeur ” à leur botte ” , cet IHU et tout son personnel médical et autre fait un travail formidable .
    A Marseille on est contents de l’avoir .
    les petites critiques qui peuvent ètre faites sont dérisoires .
    j’ai honte pour la journaliste de Médiapart , je me suis désabonnée .

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Fan de Bernard Tapie aussi ?

      Signaler
    • julijo julijo

      ben non, à marseille ON N’EST PAS CONTENT de l’avoir. en tout cas beaucoup de gens autour de moi.
      et puis avec l’ihu on ne s’ennuie jamais, il y a quelques années que des “mini-histoires”, des “mini-scandales” circulent, bien avant l’épisode covid.
      et d’ailleurs les politiques régionaux qui le “soutenaient” et sont toujours à la pointe d’une opportunité, se taisent bruyamment sur le sujet ces temps ci. et là oui ça sent mauvais, carrément ! pour lui !

      Signaler
    • Freddo69 Freddo69

      C’est la honte de la recherche. La Lie…, et avec de l’argent public. Ce type et ses sbires sont un pur scandale

      Signaler
  3. Electeur du 8e Electeur du 8e

    L’IHU n’a eu besoin de personne pour se décrédibiliser : une partie de ses responsables, à commencer par Raoult, l’a très bien fait simplement en racontant n’importe quoi. Cet établissement est devenu la risée de la recherche médicale partout dans le monde, et le gouvernement n’y est pour rien.

    La recherche scientifique est encadrée par des règles qui garantissent la fiabilité et la reproductibilité des résultats. Avoir une intuition ne suffit pas quand on ne parvient pas à l’étayer. Là encore, le gouvernement n’y est pour rien.

    Il est temps de faire le ménage dans cette pétaudière. L’atmosphère étouffante qui y règne nuit aux chercheurs et médecins honnêtes qui y travaillent, car il y en a. Marseille n’avait pas besoin des charlatans qui entachent la réputation de cet institut et celle de l’AP-HM. J’ai honte pour celles et ceux qui, après deux ans de pandémie, pensent toujours que Raoult et sa secte pratiquent autre chose que la fuite en avant.

    Signaler
  4. manudu83 manudu83

    petite anecdote, un membre de ma famille est chercheur à l’étranger, et grâce à didier Raoult, il y a une nouvelle expression : “a french protocol” qui désigne une procédure pseudo-scientifique fantaisiste…. la recherche française a été ridiculisé par ce personnage.

    Signaler
    • Andre Andre

      Au passage, l’article bidonné du Lancet n’était pas mal non plus. C’etait quoi, l’ “american protocol”?

      Signaler
    • manudu83 manudu83

      aussi bizarre que ça puise paraitre mais l’article du Lancet a montré que ça ne marche pas si mal comme système, l’article a été détecté rapidement et rétiré puis rétracté.

      Signaler
    • Electeur du 8e Electeur du 8e

      Cette fixette sur l’article du Lancet méconnaît la conclusion de l’histoire : quand un article frauduleux ou contestable paraît dans une revue scientifique sérieuse, il est rétracté. C’est ce qui s’est produit, et c’est tout à l’honneur de la démarche scientifique. La vraie, pas celle de Raoult, qui n’admet aucune critique de ses travaux et publie des papiers de qualité médiocre dans des revues qu’il contrôle directement ou indirectement – et curieusement, on n’entend jamais les contempteurs du Lancet critiquer ces revues.

      Signaler
  5. Andre Andre

    Il y a eu tant de polémiques autour de Raoult qu’on finit par ne plus rien croire…
    On aura en tout cas réussi à inspirer de la méfiance envers les milieux scientifiques et médicaux et Raoult n’en est pas le seul responsable. Bravo à tous!

    Signaler
  6. marie marie

    Vos articles sur Raoult et l’IHU relèvent de la propagande officielle. Qui conteste la politique du gouvernement et en ce cas, la gestion du Covid, relève du complotisme ou doit être sali et attaqué. Et vous faites un bien sale travail qui va dans ce sens. Honte à vous et au type de journalisme que vous exercez. Si Marsactu a ouvert quelques fenêtres au début, c’est fini.

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      “Acquérir la puissance se paie cher,la puissance abetît”.
      “Je me méfie des faiseurs de systèmes et je m’écarte de leurs l’esprit de système est un manque de probité”.
      Voilà deux réflexions tirées du ” Crépuscule des idoles”.
      Je vais en adresser un exemplaire à Raoult, cela va l’occupper pour ses longues soirées d’hiver en pensant à l’IHU..

      Signaler
    • Electeur du 8e Electeur du 8e

      Lorsqu’on pense que les journalistes font “un sale travail”, il existe une solution : se réfugier dans les élucubrations colportées par France Soir. Rien à voir avec le grand titre de presse d’autrefois : je veux parler du blog complotiste qui salit ce nom en prêtant ses colonnes à des individus faillis, plus doués pour asséner leurs certitudes que pour démontrer quoi que ce soit. Ce n’est pas du journalisme, mais ça arrange celles et ceux qui refusent de regarder la réalité telle qu’elle est.

      Signaler
    • Freddo69 Freddo69

      Et votre position relève de la devotion du disciple à son gourou

      Signaler
  7. Brallaisse Brallaisse

    Je me méfie des faiseurs de systèmes et je m’écarte de leurs chemins.L’esprit de système est un manque de probité.
    Voilà qui est corrigé.😉

    Signaler
  8. printemps ete 2020 printemps ete 2020

    Vous n’en avez pas marre de taper sur Raoult et l’IHU ?
    Vous n’avez pas autre chose à faire de plus intéressant ?
    C’est une guerre de l’imformation à tous les niveaux …
    On occupe le “peuple ” ….

    Signaler
    • MarsKaa MarsKaa

      Le grand professeur Raoult n’est victime que de lui-même. Par contre l’ihu, laphm, et des patients ont été les victimes de ses agissements scandaleux.

      Signaler
  9. printemps ete 2020 printemps ete 2020

    Vous n’en avez pas marre de taper sur Raoult et l’IHU ?
    Vous n’avez pas autre chose à faire de plus intéressant ?
    C’est une guerre de l’imformation à tous les niveaux …
    On occupe le “peuple ” ….

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Le peuple c’est qui ?, Le fameux “On’ est où ?

      Signaler
  10. MarsKaa MarsKaa

    C’est lui qui a convoqué les journalistes…
    et qui occupe le peuple avec sa chaine youtube…

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire